Interview de YOUSSEF BOUGHANEM

par Serge TREFEU (2012)

 

 

Serge TREFEU : Bonjour Youssef, d'abord merci pour cette interview, comment ça va ?

YOUSSEF BOUGHANEM : Ca va bien merci

Comment tu as découvert la boxe et tu as commencé dans quelle discipline ?

J'ai commencé par la boxe anglaise, en faite dans mon quartier au début je faisais du foot puis j'ai fais de la boxe anglaise, ensuite j'ai découvert le Kick Boxing avec Aziz Khattou qui a ouvert un club dans une école, j'ai suivi des cours chez lui. Puis après je me suis dirigé vers la boxe thai...

Dans quel coin tu as grandi ?

J'ai grandis en Belgique à Etterbeek près de Bruxelles

Dans quel club tu as commencé la boxe thai ?

C'était dans le club Friend's Gym à Bruxelles où il y avait de grands champions comme Basha Valon (Champion d'Europe) et Mohamed Rahhaoui (Champion du Monde)...

Tu avais quel âge ?

12 ans

C'était très tôt, aujourd'hui tu as quel âge ?

J'ai 22 ans

Tes premiers combats tu les as fais en Belgique ?

Oui en Belgique et en Hollande aussi, c'était beaucoup du côté de la frontière hollandaise, à Turnhout en Belgique, à Breda en Hollande et à Maastricht en Hollande...

Combien tu as fais de combat en Belgique ?

J'ai fais environ 40 combats en amateur

Tu es partis très jeune en Thaïlande, à quel âge tu es venu en Thaïlande ?

Je suis venu vers la fin de mes 17 ans en Thaïlande

Tu es allé dans quel camp ?

J'ai été directement au camp Jocky Gym à Bangkok, c'était en 2007, je suis venu dans ce camp suite aux conseils des grands champions qui étaient venus dans ce camp Danny Bill, Stéphane Nikiéma, Jean-Charles Skarbowsky, des boxeurs qui font rêver !

Combien de temps tu es resté au Jocky Gym ?

Un mois et demi et j'ai beaucoup appris avec Pipa, un très grand entraîneur qui m'a montré vraiment les bonnes bases de la boxe thai...

Tu as fais d'autres camps après le Jocky Gym ?

Oui j'ai bougé beaucoup, j'ai été au Kietkowit, au Sor Weetapun puis au camp Muangsima où je suis resté 1 an et demi et au Kietpetch Gym pendant un an...

Et aujourd'hui tu es dans quel camp ?

Maintenant je suis sur Pattaya et je tourne entre trois écoles de boxe différentes, à Pattaya au Sitpolek Gym, au camp de Stéphane Nikiéma qui est devenu mon ami, et je suis revenu au Kietpetch à Bangkok pour préparer mes combats sur Bangkok...

Tes premiers combats en Thaïlande tu les as effectué où ?

A Koh Samui au stadium Petch Buncha puis au stadium de Koh Phangnan et après à Nakhon Si Thammarat, à Surat Thani, au stadium de Hat Yai dans le sud, j'ai boxé à Pattani aussi, une fois dans une toute petite fête, j'ai beaucoup boxé dans le sud. Après j'ai combattu sur Pattaya puis au final sur Bangkok...

Tu combattais souvent ?

Oui énormément, mon record c'est 8 combats en 1 mois !

Tu ne faisais que boxer, un peu trop même car 8 combats en un mois c'est vraiment beaucoup, tu étais entouré pour gérer tes combats ?

En faite c'est ça le problème, c'est que j'étais tout seul, je ne pensais qu'à boxer, je n'avais personne pour me manager, et ce n'est pas seulement boxer qui compte, il faut une équipe, une infrastructure, et par la suite vers 2009 j'ai rencontré Alexandre Romain, un français installé en Thaïlande qui connaît bien le Muay Thai , et avec lui j'ai un peu mieux structuré ma carrière, il m'a trouvé des combats et franchement c'était les plus beaux et les plus excitants de mes combats...

Combien de combat tu as fais en Thaïlande ?

J'ai fais 62 combats en Thaïlande, 25 tous seul au début et avec Alex j'ai du en faire 37, car après Alex m'a fait boxer en Chine et un peu partout. J'ai fais beaucoup de Tournoi aussi, des tournois de 3 combats, j'ai fais 9 Tournois avec 9 finals, 3 tournois en Chine à Zhengzou, que j'ai gagné, il y avait pas mal de combattants de l'Est, de hauts niveaux, des gars comme Egon Racz (Champion du Monde) et des chinois, en Thaïlande j'ai fais un tournoi Toyota où j'ai perdu aux points en final contre Prakayseng Sit Or (Champion de Thaïlande), j'ai fais plusieurs tournois à Pattaya que j'ai gagné, le tournoi Thai Fight où j'ai perdu en final contre Fabio Pinca (Champion du Monde, Champion d'Europe, Champion Thai Fight)...

En Thaïlande tu as fais 62 combats pour combien de victoire ?

Je n'ai qu'une vingtaine de défaites...

Tu as beaucoup de victoires par KO ?

Oui pas mal car je commençais souvent mes combats directement avec des lows kicks, et à petit niveau au début ça passait bien, cela détruisais les appuis de mes adversaires...

Dans quels stadium tu as boxé à Bangkok ?

A la TV7 contre Thepsutin Phumpanmoung (N° 1 Lumpinee), j'ai perdu sur blessure au dernier round, j'ai boxé Chokchai Sor Kingstar au Radja que j'ai battu, j'ai boxé au stadium d'Omnoi contre Dernchonlek Sor Niyom (N° 1 du Radja), j'ai fais match nul contre lui, j'ai boxé deux fois à la TV 11 aussi...

Quels sont les combattants thai connus que tu as affronté jusqu'à maintenant ?

Numbeechai Nakatornparkview.qui était champion du Radja quand je l'ai affronté, je l'ai boxé quand j'avais 18 ans, j'ai gagné contre lui, Sittisak Por Sirichai qui combat à la TV7, j'ai perdu aux points contre lui il avait des middles de fou, Chokchai Sor Kingstar (victoire), Yodnapa Changtalley (Champion Radja) (victoire), Petmai Petjaopraya (N°1 Omnoi en 2009) (victoire), Lohngern Pitakkruchaidaen (victoire), Big Ben Kesagym (Champion du RadjaChampion du Monde WBC, Champion de Thaïlande) (victoire), Thepsutin Phumpanmoung (N°1 Lumpinee en 2012) (défaite), Prakayseng Sit Or (Champion de Thaïlande) (défaite), Mangkornyok Sityodtong (victoire), Buakaw Por Pramuk (Champion K1 Max, Champion Thai Fight) (défaite), Dernchonlek Sor Niyom (N° 1 du Radja en 2012) (nul), Suriya Sor Ploenchit (Champion du Lumpinee) (défaite) et mon dernier combat c'était contre Diesellek Topkingboxing (Champion du Radja, Champion du Monde WPMF), j'ai perdu par KO contre lui, c'est ma première défaite par KO en 100 combats...

Et contre des champions européens ?

Le français Fabio Pinca (Champion du Monde, Champion d'Europe, Champion Thai Fight), j'ai perdu aux points contre lui, le hollandais Anthony David Kane (Champion du Monde WAKO), je l'ai battu aux points, l'anglais Stephen Meikle (Champion du Monde ISKA), je l'ai battu aux points, le hollandais Robin Van Roosmalen (Champion It's Show Time) que j'ai battu deux fois...

Lorsque tu as rencontré Buakaw, tu n'as pas eu le temps d'exprimer ta boxe car tu t’ai blessé au 1er round, ça va mieux cette blessure aujourd’hui ?

Oui contre Buakaw j'ai ma blessure qui est revenue malheureusement, c'est une blessure que j'ai eu il y a deux ans contre Thepsutin. En faite je m'étais fait cette blessure deux semaines avant le combat contre Thepsutin, c'était à l’entraînement, j'étais passé par dessus un ring qui était haut, quand je suis tombé mon épaule à craquer, mon épaule c'est légèrement déboîtée, j'ai continué à m’entraîner quand même, et je ne pouvais pas annuler le combat contre Thepsutin, c'était un combat à la TV7 en combat N°3, un combat à la TV7 tu ne peux pas refuser cette opportunité, donc je l'ai fais, et voilà le destin a fait que le combat c'est terminé comme ça...

Tu as du stopper la boxe pendant combien de temps après cette blessure ?

Il y a eu plusieurs périodes, a un moment j'ai arrêté trois mois puis je suis revenu, j'étais insouciant de le faire, car les blessures c'est à prendre très sérieusement, j'ai compris ça par la suite, je me suis fais opéré, j'ai fais une rééducation, j'ai fais les choses biens, pour l'instant là ça va mieux, et là j'arrive à la fin de ma rééducation, je suis pratiquement à 100 %, la cicatrisation touche à sa fin...

Quel a été jusqu'à maintenant le combattant le plus dur que tu as affronté ?

Je pense que c'est contre Petmai Petjaopraya, un combattant du Radja très fort, il m'a ouvert deux fois en dessous de l’œil et une fois sur le crâne, il était très fort avec ses coudes, j'ai du puisé dans mes ressources pour le battre, je l'ai battu par arrêt de l'arbitre au quatrième rounds mais c'était dur...

Ton meilleurs souvenirs de boxe ?

C'est ma victoire contre Mangkornyok Sityodtong où je suis devenu champion de Pattaya. Mangkornyok c'était un boxeur qui m'était tout le monde KO avec ses High Kick, et moi je suis arrivé, j'ai fais un pari, et je l'ai battu, c'est dans ce combat que j'ai connu Alex d’ailleurs, c'est un beau souvenir !

Lorsque tu combats, tu fais des paris aussi ?

Oui cela m'arrive de mettre ma prime en jeu car la base de la boxe en Thaïlande ce sont les paris...

Comment tu as appris à parier en Thaïlande car c'est difficile pour un étranger de maîtriser le système complexe des paris thaïlandais dans le Muay Thai ?

Oui mais grâce à Alexandre Romain, un français installé en Thaïlande depuis 30 ans, il m'a expliqué le fonctionnement car Alex connaît très bien la boxe thai et les paris , ensuite comme j'ai appris à bien parler le thai, j'ai eu aussi beaucoup d'explication par des amis thais...

Lorsque tu combats tu tiens compte de l'ambiance lier au paris, tu arrives à te concentrer sur ton combat et à la fois écouter les parieurs ?

Oui car en faite il y a une cote qui est donner, et c'est simple ou tu es en dessous ou tu es au dessus, et tu peux te retrouver, te repérer par rapport à l'ambiance, aux cris, quand ça cris « Hi », tu es en retard, quand ça cri « Oé », tu es en avance, je regarde les thais dans quel direction ils mettent leurs mains, namgnoen (le boxeur bleu) ou sii deang (le boxeur rouge), je vois si c'est plutôt moi ou mon adversaire, je regarde les cotes, si cela ce joue à 3 contre 1, 10 contre 1, il y a des moments quand l'arbitre bloque le corps à corps, tu peux jeter un coup d’œil sur les paris, tu peux écouter ton coin qui te parle, il y a plein de petit truc comme ça, c'est un système de calculatrice, tu mets un middle ça fait 2 points, on te remet un middle tes points sont annuler, ça fais 0-0, tu mets un low kick, on te remet un low kick, 0-0, voilà je calcule tous ça...

Tu arrives vraiment à calculer tes points du début à la fin de ton combat ?

Oui mais tu regardes dans la plupart des combats, les boxeurs thais ils ont deux enseignements, soit ils apprennent à compter par eux même soit on compte pour eux dans leur coin, c'est ce que j'ai observé en 5 ans, depuis que je suis en Thaïlande. Je compte moi même mes points mais j'écoute aussi mon entourage car parfois tu es en apothéose dans le combat, tu es en transe, cela va vite, middle, remise middle, middle, là c'est plus difficile de compter les points. Mais il y a aussi des combats, cela arrive, où les arbitres n'écoute pas les parieurs, parfois les arbitres par ego, ils suivent leur jugement, et certains se trompent. Il y en a aussi qui sont corruptible, ils reçoivent une somme d'argent pour donner un vainqueur, c'est la Thaïlande...

Cela t'ai arrivé d'avoir eu des décisions litigieuses sur tes combats, l'impression d'avoir été «volé » sur un combat ?

Oui mais quand je dis un match « volé », je ne le dis pas à l'occidentale, je le dis plus avec la vision asiatique, ici en Thaïlande, de la façon dont cela paris tu ne peux pas être « volé » normalement, et quand tu es volé tu le sais, et tout le monde le sais, et il y a eu beaucoup de match que j'ai fais où je me suis fais « volé ». Mais la boxe en Thaïlande c'est compliqué, il faut signer un contrat avec un promoteur, tu dois lui donner 50% de ta bourse, voilà, tu dois choisir, c'est ou la gloire ou l'argent, tu ne peux pas avoir les deux en même temps, et moi j'ai choisi l'argent car j'ai une famille, je boxe pour manger, pour ma famille, j'ai un enfant, je dois nourrir ma famille...

Tu es comme les boxeurs thaïlandais, tu fais ce dur métier qu'est la boxe thai pour pouvoir subvenir aux besoins de ta famille ?

Oui mais quoi que l'on en pense, il y a beaucoup de thaïlandais qui boxe pour la gloire, c'est à dire qu'ils vont chez Petchyindee (Promoteur N°1 du Lumpinee) ou chez Por Pramuk (Promoteur Lumpinee), et ils signent un contrat où ils doivent donner 50 % même parfois 80 % de leur prime, et voilà ils ont la gloire, ils sont Champion du Lumpinee, ils sont Champion du K1 Max, voilà...

Ils ont la gloire, la notoriété, mais pas l'argent qu'ils mériteraient ?

Exactement, ils ont la gloire, ils sont formé de A à Z, c'est normal en Asie, c'est une mentalité normale, c'est un système que tu dois suivre. Après si tu ne suis pas ce système, par exemple, Sudsakorn Sor Klinmee, qui est seul, qui se manage tout seul, qui ne suit pas le système, il est champion de rien du tout, et pourtant c'est un grand champion...

C'est rare les combattants comme Sudsakorn qui arrive à faire sa carrière tout seul en Thaïlande ?

Oui c'est très rare, mais il y en a de plus en plus, tu le vois avec Buakaw Por Pramuk qui a décidé maintenant de se manager tout seul, il y en a de plus en plus qui ouvrent les yeux. On est passé dans une période où les thais qui vivaient 1000 ans en arrière, aujourd'hui ils vivent dans une mondialisation où tous le monde veut son indépendance, et même au niveau de la politique et de la royauté en Thaïlande c'est devenu très compliqué par rapport à ça, les gens sont plus pour leur indépendance que pour le peuple, ils échappent à la « doctrine », ils sont plus pour eux même, et dans la boxe c'est un phénomène qui se voit de plus en plus ce changement, car en Thaïlande, le « boss » c'est le « boss », le gars le plus « vieux », c'est le plus « vieux », le plus « riche », c'est le plus « riche », c'est lui qui commande, c'est comme ça...

Les combattants thaïlandais boxent de plus en plus souvent à l'étranger, ils ont donc peut être aussi une plus grande ouverture d'esprit qu'avant ?

Oui et il faut dire aussi qu'il y a un « choc des cultures » avec les étrangers, les européens qui viennent de plus en plus en Thaïlande, maintenant depuis plusieurs années...

Depuis combien de temps tu es installé en Thaïlande ?

Depuis cinq ans...

Tu t'intéresse à la culture thaïlandaise, qu'est ce que tu aimes le plus en Thaïlande ?

Je m’intéresse à la culture car je suis dans le système mais c'est la boxe thai que je préfères le plus en Thaïlande ! 

Tu as déjà combattu à l'Anniversaire du Roi et de la Reine ?

Oui, c'est des dates importante pour les thaïlandais, ce sont des magnifiques souvenirs dans la carrière d'un boxeur !

Tu as un petit frère qui combat aussi en Thaïlande, il s’entraîne où ?

Oui il s'appelle Yassine Boughanem, il a fait 60 combats et il s’entraîne avec moi...


Est ce qu'il y a des combattants qui t'ont influencé dans ta boxe lorsque tu as débuté ta carrière ?

Oui mais moi c'était par période à un moment j'étais amoureux de la technique magique de Danny Bill, après j'adorais les combats de Stéphane Nikiéma, après je « kifffais » Rob Kaman, après un moment c'était Ramon Dekkers, j'ai eu des flash aussi sur Dida, des gars qui avaient des trucs en plus que les autres, ça cela m'a toujours passionné !

Et pour les combattants thai ?

Les légendes Samart Payakaroon, Diesel Noy, l'artiste Samsan Issan et j'adorais la technique de Olé Kiatwonway, il avait des retraits du buste et des remises, c'était de la folie, pour moi les boxeurs les plus excitants c'est ceux qui contrôle l'art de l'esquive, du blocage et de la remise, c'est pour moi les combats les plus beaux à voir, les thais ils appellent ça le « Tit o tit » (A toi à moi), c'est quand tu restes en face de l'adversaire et que chacun son tour ils balancent des coups, comme le combat de Buakaw contre Mickaël Piscitello, c'était du jamais vu pour les thaïlandais, un européen qui fait un « Tit o tit » contre Buakaw, et ça personne ne l'a remarqué, en Europe tout le monde a dit « Piscitello c'est fait éclater par Buakaw » mais qui a fait ça en France avec la même technique, personne, avec le tip en bloquant, le coup de coude, remise en uppercut, c'est de la passion, c'est de la folie de boxer comme ça !

Tu aimes boxé comme ça toi aussi ?

Moi j'ai une autre boxe, je suis un boxeur « Muay khao » (fort en genoux), j'aime bien le corps à corps, j'ai été formé comme ça mais après j'aime toutes les boxes, je suis un boxeur professionnel, je vis de la boxe, mais je suis aussi un passionné...

Tu touches de bonne bourse aujourd'hui en Thaïlande ?

Oui je suis touche de bonne bourse

Tu vas avoir l'occasion de boxer de nouveau pour le Thai Fight ?

Oui je devais rencontré Burneung le 17 avril mais comme j'ai pris un KO contre Diesellek Topkingboxing qui est actuellement le N° 1 du Lumpinee en 154 lbs, je dois attendre car il faut 30 jours d'écarts, donc le combat a été annulé. Mais j'y serai en octobre pour le tournoi en 70 Kg...

C'est ta première défaite par KO, tu dominais le combat contre Diesellek?

Oui sur 100 combats c'est ma première défaite par KO, je dominais le combat, j'étais à 3 contre 1 à la cote, j'ai fais un enchaînement juste pour le calmer mais j'ai baissé trop ma garde, ma main droite était trop basse, et il m'a envoyé un High Kick en contre, voilà c'est la boxe...

Tu risques de rencontrer de nouveau Fabio Pinca dans le tournoi du Thai Fight ?

Fabio est en 67 Kg et je suis en 70 Kg, et je crois qu'il est engagé dans un tournoi Golden Glory en K1 rules, je risque de rencontré en 70 Kg, Buakaw, Cosmo, Watson...

Buakaw tu aimerais prendre ta revanche face à lui ?

Oui bien sûr !

Quels sont pour toi les boxeurs thaïlandais les plus forts dans ta catégorie actuellement ?

Il y a Aikpracha qui est le champion du Lumpinee, il est dur et solide, ensuite il y a Khem, Sudsakorn, Buakaw puis après derrière tu as Saiyok, Diesellek, Dernchonlek...

Il y a un adversaire en particulier que tu aimerais rencontrer ?

J’aimerais bien faire une revanche contre Diesellek Topkingboxing, quand tu gagnes par KO en Thaïlande cela n'a pas le même impact qu'en Europe, c'est moins aimé ici qu'en Europe, en Thaïlande ils préfèrent gagner avec l’honneur des cinq rounds...

Ton prochain combat c'est pour quand ?

Dans 30 jours, je suis obligé d'attendre 30 jours car c'est la commission des sports qui m'oblige à respecter cette règle. Je ne sais pas contre qui je vais boxer, peut être la revanche contre Diesellek, c'est en discussion pour la faire à la TV7, c'est une première car maintenant les thaïlandais ne veulent plus que les « farangs » (étranger) boxent à la TV7, ils veulent désormais que ce soit le patrimoine thaïlandais les combats à la TV7, que cela reste aux Thais...

Est ce que tu aimerais pouvoir disputer un combat pour une ceinture d'un grand stadium comme le Lumpinee ou le Radja ?

Je sais comment y arrivé, c'est simple, mais je n'y pense pas parce que je n'ai pas choisi ce parcours là, aujourd'hui j'ai une femme et un enfant, ce n'est plus moi qui dirige mes rêves, c'est plus ma vie, donc aujourd'hui signer avec un promoteur et lui donner plus de 50 % de ma bourse pour avoir une chance d'avoir une ceinture c'est difficile pour moi car il faudrait que je mette ma famille de côté, en plus maintenant les promoteurs thaïlandais quand ils veulent 50 % sur ta bourse, ils le veulent aussi sur tes combats en Europe, partout dans le monde, voilà, moi je préfère être libre, donc je préfère défier tous les européens, les étrangers, si un étranger pensent qu'il peut me battre, voilà on fait un dumpan d'un million de bahts, en Thaïlande au Lumpinee, voilà il n'y a pas de triche, n'importe qui en 70 Kg, hollandais, français, n'importe quelle nationalité, je suis prêt à l'affronter...

Le défi est lancé, un dumpan d'un million de bahts (25 000 euros) pour affronter Youssef Boughanem au Lumpinee, donc avis à tous les combattants étrangers ?

Oui le défi est lancé, ceux qui ont 1 million de bahts à mettre, j'attends...

Tu veux ajouter quelques chose ?

Merci à toi Serge de t'être déplacé jusque chez moi pour m’interviewer, longue vie à ton site et à la promotion de la boxe thai que tu fais, je passe un grand bonjour à tous ceux qui me liront, je salue Alexandre Romain, Chun Kietpetch, Stéphane Nikiéma, Sitpolek, tous ceux qui m'aident de près ou de loin dans la boxe, merci à ma famille, merci à mon Frère Choco, Nabil, Selim, Mimi, P touille, Hadj, Choukri et à mes amis

Merci pour cette interview, bon rétablissement et chookdee pour tes prochains combats !

Merci à toi

 

Youssef Boughanem est un véritable phénomène des rings, ce jeune combattant a le Muay dans le sang, il boxe comme les thais, sa maîtrise du Muay Thai est parfaite et les grands défis ne l’effraie pas. Il n'hésite pas à affronter, chez eux, les meilleurs combattants thaïlandais du moment. Youssef a du stopper provisoirement sa fulgurante ascension à cause d'une vilaine blessure. En effet, il a beaucoup trop combattu avec peu de temps de récupération, et c'était souvent avec des techniques de corps à corps très durs, très puissantes qui ont endommagé et fragilisé son épaule droite. Mais aujourd'hui Boughanem est revenu à son meilleurs niveau et s’entraîne encore plus dur qu'avant. Les challenges vont être nombreux pour ce jeune prodige, tout d'abord une revanche face au rugueux Diesellek et au mois de juin, en France, il affrontera le terrible Aikpracha Meenayotin actuel Champion du Lumpinee en 147 lbs, un combat qui fera sûrement soulever la foule. Youssef Boughanem nous promet encore de grands moments de boxe, c'est indéniablement une future Star des rings !

 

YOUSSEF BOUGHANEM

Poids : 70 Kg

Taille : 1m78
Nombre de combat : 102

Professionnel : 62. 41 victoires. 20 défaites. 1 nul.

Amateur : 40. 37 victoires. 2 défaites. 1 nul.
Titre : Champion de Belgique. Champion de Pattaya. Vainqueur Tournoi 1-King. Vainqueur Tournoi Men Pyramid WMA.

Team : Kietpetch Gym

 

22
20100829200809705
20100829200811772
398527_108510635942760_100003514722806_31745_1852202558_n
407975_108509069276250_100003514722806_31739_1195750948_n
408016_3077044297034_1591545047_2643769_839577111_n
418889_121891451270008_100003474614367_89284_309176385_n
419428_108510945942729_100003514722806_31749_1952777009_n
419875_372348589449995_100000245716641_1380035_1881945713_n
426261_372352629449591_100000245716641_1380042_1274320251_n
427001_372344246117096_100000245716641_1380030_1909308418_n
429013_108510762609414_100003514722806_31747_1950102590_n
430318_372330146118506_100000245716641_1380001_445158033_n
430610_109483869177433_100003474614367_39255_1696050522_n
431476_371475522870635_100000245716641_1377540_30506004_n
537852_3669329096096_1360901741_3550115_761135544_n
Facebook25
Facebook33
Facebook4
IMG_7939
IMG_7943
01/21 
start stop bwd fwd

 

 

@ « Siamfightmag retransmet avec exactitude les propos des personnes interviewés qui n'engagent qu'eux même »