Le camp LOUKTHAMSUA

Special report by Serge TREFEU (2009)

 

 

Ce camp du sud de la Thaïlande est situé dans la superbe région de Krabi, à environ 15 km de la station balnéaire d’Ao Nang, réputée pour ses belles plages.



Le camp se trouve dans l’arrière pays qui est aussi magnifique avec ses montagnes calcaires recouvertes de végétations luxuriantes.  

Il est près d’une route qui mène au célèbre Wat Tham Sua (Temple de la grotte du Tigre).

Le nom du camp « Loukthamsua » fait référence à ce fameux temple. Ce temple très connu dans la région est perché au sommet d’un mont et pour y accéder il faut gravir 1237 marches taillées dans la falaise, un véritable chemin de croix…


 

Aujourd’hui une route goudronnée à été construite pour que les cars de touristes puissent venir visiter cet endroit mystique.

Il y a dix ans cette route était un simple chemin de terre tout cabossé.

Et le Loukthamsua qui existe depuis plus de 20 ans était en bordure de ce chemin transformé en grande route. Aujourd’hui le camp est toujours là…



En 1997 j’étais passé prendre quelques photos de ce camp qui n’a pratiquement pas changé.

A l’époque les boxeurs s’entrainaient sur le sol en terre rouge et il y avait juste quatre vielles cordes tendus qui faisaient office de ring.



Maintenant il y a un sol en dur et un petit ring avec une bâche. Mais l’infrastructure est toujours aussi archaïque et les boxeurs toujours autant « mort de faim »…

Ce camp est réputé pour fournir depuis de nombreuses années des combattants très techniques. Surtout dans les stadium de Phucket et Koh Lanta où les guerriers du Loukthamsua y combattent souvent.

A Krabi les bouddhistes et musulmans se côtoient en parfaite harmonie.



Dans beaucoup de camp du sud de la Thaïlande les boxeurs de religion musulmane et bouddhiste s’entrainent souvent ensembles.

Mais dans ce petit camp tous les boxeurs sont musulmans comme la majorité des gens qui habitent le village près du camp.

La plupart des boxeurs sont des enfants, ils sont nombreux à venir s’entrainer ici après l’école.

Le camp compte une vingtaine de nakmuays dont quelque uns de hauts niveaux, ce qui est beaucoup pour un si petit camp.



Mr Somat propriétaire du camp et entraineur principal à d’ailleurs deux de ses fils qui sont de redoutables combattants. De la même famille, ils sont trois frères à s’entrainer ici.



Le plus vieux Anoupong Loukthamsua à 23 ans et combat souvent à Bangkok notamment au Lumpinee.

Il a déjà fais plus de 30 combats dans ce stadium et compte plus de 90 combats à son actif.

Ensuite Anouchit Loukthamsua, 21 ans,  bien que plus jeune est plus expérimenté que son aîné. Il a déjà effectué 200 combats dont une bonne partie aux stadium du Lumpinee et d’Omnoï. Il est Champion du stadium de Phucket et du stadium de Koh Lanta.

Le troisième frère est le benjamin du trio qui du haut de ses neuf ans a déjà trois combats dans les poings…

Mais le meilleur du camp est Thongthaa avec plus de 250 combats il a vaincu des pointures des grands stadium de Bangkok, il est très connu là-bas pour sa vaillance au combat !

La dizaine de boxeurs qui combattent souvent dans les stadium du sud du pays ont entre 16 et 20 ans, la plupart compte une soixantaine de combats chacun.



Ici l’entrainement est rude comme les conditions dans lesquels s’entrainent les boxeurs. 

Les deux entraineurs qui tiennent les paos font subir des séances éprouvantes aux jeunes nakmuay. Surtout l’après midi ou le soleil chauffe le toit en tôle et transforme le camp en véritable four.

Sans air, sans aération, parfois au milieu de la poussière, les nakmuays s’entrainent sans se plaindre avec le sourire…

Le jogging du matin et de l’après midi ce fait sur la route, Mr Somat enfourche sa moto et accompagne tout les jours sa dizaine de combattants.

Il les suit en moto pour les encourager mais surtout surveiller qu’ils effectuent bien leurs dix kilomètres quotidiens !



Dans ce camp le travail du corps à corps est très intensif, parfois l’après midi entière n’est consacrée qu’à des séances éprouvantes de corps à corps. Les enfants aiment particulièrement ces séances où le plus technique s’impose. Ils se défient et transformes ces petits affrontements en jeux sportifs.

Les badauds viennent souvent assister à ces joutes enfantines. Certains automobilistes curieux s’arrêtent même sur le bas côté de la route pour observer les entrainements…



Ce camp typique garde sont atmosphère authentique que de nombreux camps du sud ont perdu surtout à Phucket et Koh Samui.

Les boxeurs étrangers en général ne connaissent pas trop ces petits camps de campagne et rares sont ceux qui y sont allés s’entrainer. Au Loukthamsua en 20 ans seulement un français et un anglais sont venus s’entrainer ici…



loukthamsua (1)
loukthamsua (100)
loukthamsua (101)
loukthamsua (104)
loukthamsua (105)
loukthamsua (106)
loukthamsua (107)
loukthamsua (108)
loukthamsua (110)
loukthamsua (111)
loukthamsua (112)
loukthamsua (113)
loukthamsua (114)
loukthamsua (115)
loukthamsua (116)
loukthamsua (117)
loukthamsua (118)
loukthamsua (119)
loukthamsua (120)
loukthamsua (121)
loukthamsua (122)
loukthamsua (123)
loukthamsua (124)
loukthamsua (125)
loukthamsua (126)
loukthamsua (127)
loukthamsua (128)
loukthamsua (129)
loukthamsua (130)
loukthamsua (131)
loukthamsua (132)
loukthamsua (133)
loukthamsua (134)
loukthamsua (135)
loukthamsua (67)
loukthamsua (68)
loukthamsua (69)
loukthamsua (70)
loukthamsua (71)
loukthamsua (72)
loukthamsua (73)
loukthamsua (74)
loukthamsua (75)
loukthamsua (76)
loukthamsua (77)
loukthamsua (78)
loukthamsua (79)
loukthamsua (80)
loukthamsua (81)
loukthamsua (82)
loukthamsua (83)
loukthamsua (84)
loukthamsua (85)
loukthamsua (86)
loukthamsua (87)
loukthamsua (88)
loukthamsua (89)
loukthamsua (90)
loukthamsua (92)
loukthamsua (94)
loukthamsua (95)
loukthamsua (96)
loukthamsua (97)
loukthamsua (98)
loukthamsua (99)
loukthamsua3
01/66 
start stop bwd fwd



MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium