INTERVIEW D'ADRIEN RUBIS

By Serge TREFEU (2016)

 

 

 

SERGE TREFEU : Bonjour Adrien, comment ça va ?

ADRIEN RUBIS : Ca va très bien, merci

Tu as grandi dans quel coin de la France ?

Je suis originaire de Nice, mais je suis parti dans la région de Montpellier à l'age de 10 ans

Tu as quel âge ?

J'ai 28 ans

A quel âge tu as commencé la boxe ?

J'ai débuté la boxe à 23 ans

Comment tu as découvert ce sport et qu'est ce qui t'a attiré vers la boxe Thaï ?

Je connaissais ce sport juste de nom et de réputation au début. Puis, je me suis engagé dans un voyage au tour du monde où je voulais faire la découverte d'une activité artistique ou sportive propre au pays que j'allais visiter. C'est comme ça que j'ai commencé à faire du Muay Thai...

Tu as pratiqué d'autres sports avant la boxe ?

J'ai pratiqué beaucoup de sports différents, comme beaucoup, j'ai commencé avec le judo, puis du foot, basket, rugby, athlétisme, et j'ai même fait de l'escrime

Tu as commencé le Muay Thai directement en Thaïlande, en quelle année ?

C'était en 2011

Dans quel camp tu as fait tes premiers entraînements, comment cela c'est passé tes premières sensations d’entraînement dans ce camp ?

J'ai commencé dans un tout petit camp, il s'appelait le Thai Muay Thai Gym, même si le camp a fermé quelque mois après, j'ai suivi mes professeurs dans le camp Team Quest Thailand à Chiang Mai dans le nord, qui venait d’ouvrir, et je suis resté avec eux pendant 3 ans

Tu as fait ton premier combat en Thaïlande pour ce camp ?

Oui, il a eu lieu pendant le nouvel an Bouddhiste, Songkran, dans la campagne, à Phayao (Nord de la Thaïlande à la frontière du Laos)

Tu as combattu dans les stadiums de provinces au début ?

Oui, dans des stadiums ou aussi sur des rings dans la campagne au milieu de fêtes foraine...

Ensuite, tu as pu combattre sur Bangkok, au Lumpinee et au Radja ?

J'ai eu l'opportunité de remplacer l'un de mes camarade pour un combat au Lumpinee, j'ai pu gagner par KO au deuxième round. Deux semaines plus tard, j'ai remplacé de nouveau l'un des boxeurs de mon camp qui ne pouvait pas être au poids. Cette fois-ci c'était pour le Raja, j'ai remporté la victoire au premier round. La promotion Petchyindee, pour laquelle j'avais boxé, m'a proposé alors de plus en plus de combats...

 

ADRIEN RUBIS A COMBATTU PLUSIEURS FOIS AU STADIUM DU LUMPINEE


 

As tu déjà combattu à la Fête du Roi et de la Reine ?

Oui, j'ai même fais ceux du Prince et de la Princesse !

Combien tu as effectué de combats jusqu'à maintenant ?

Je totalise 43 combats pour 32 victoires et 11 défaites

Combien de victoires par KO ?

27 victoires par KO !

Ton style longiligne, agressif sur le ring et maîtrisant parfaitement les techniques de genoux fait un peu penser au légendaire champion des années 90 Stéphane Nikiéma, tu connais ce grand champion ?

Je connais de nom seulement, j'ai découvert la boxe thaï en Thaïlande, avec des thaïlandais, alors mes références le sont aussi. Je regardais beaucoup Kingsang Sor Sak Lamphun et Rambong à mes débuts, puis des mecs comme Langsuan, Samson Isan, Petchnamek, Lamnamoon et bien-sûr Diesel Noi (The Sky Piercing Knee Kicker "Le coup de genoux qui perce le ciel") !

Dans quel camp tu as perfectionné tes techniques de genoux ?

On m'a tout de suite enseigné les techniques de genoux dans mon premier camp, mes professeurs ont vu que c'était ma force et ils ont focalisé mon entraînement là-dessus

 

LES COUPS DE GENOUX SONT LA SPÉCIALITÉ D'ADRIEN RUBIS



Tu es très grand pour ton poids, ce n'est pas trop difficile de rester constamment à 75 Kg lorsque l'on mesure 1m92 ?

Connaissez-vous la différence entre anabolique et catabolique ? L’entraînement que je reçois ici en Thaïlande correspond plus à la deuxième catégorie, par conséquent je suis très sec, malgré mes 1m92 je dépasse rarement les 80 Kg. Alors, 3 ou 4 Kg à perdre ce n'est pas trop difficile. À une époque, je combattais à 70kg, je devais faire une sèche de 6 à 7 Kg, une vrai torture...

Actuellement, tu es dans le camp de Master Samart Payakaroon, le Poptheeratham Gym à Bangkok, t’entraîner sous la coupe du plus grand champion de Muay Thai de ces 30 dernières années doit être très motivant ?

Je suis de toute manière motivé, mais être sous l'égide de Khru Samart Payakaroon et porter le nom de son camp est assurément une fierté !

 

MASTER SAMART PRÉPARE LE BANDAGE D'ADRIEN



GRAND RESPECT D'ADRIEN RUBIS POUR SON KHRU, LA LÉGENDE VIVANTE DES RINGS MASTER SAMART PAYAKAROON



Comment cela se passe les entraînements chez Master Samart, tu tournes avec les champions du camp tels que Saksongkram, Thanonchai, Jaroenpond et Dejrit ?

Comme partout en Thaïlande, les entraînements suivent le schéma basique, mais au-delà de ça, voir ces boxeurs s’entraîner est une leçon en soit, ils sont une inspiration chacun à leur manière

 

ADRIEN AVEC SAKSONGKRAM POPTHEERATHAM (CHAMPION D'OMNOI, VAINQUEUR DU TOURNOI WEBER)



ADRIEN AVEC JAROENPOND POPTHEERATHAM (CHAMPION DE THAÏLANDE, CHAMPION D'OMNOI)



PETIT MASSAGE POUR LE CHAMPION DEJRIT POPTHEERATHAM (CHAMPION DU MONDE WPMF)



ADRIEN POPTHEERATHAM (CHAMPION DU MONDE WPMF), JAROENPOND POPTHEERATHAM (CHAMPION DE THAÏLANDE, CHAMPION D'OMNOI), THANONCHAI POPTHEERATHAM (ÉLU MEILLEUR BOXEUR DE L'ANNÉE 2015 PAR LE MAGAZINE SIAM KILAA), SUSUMU SUGITA, PACK POPTHEERATHAM (CHAMPION DU MONDE WPMF, CHAMPION MAX ULTIMATE)

 

Tu vis dans le camp avec les thaïlandais ?

Je vis au camp, je dors avec eux, mange avec eux, souffre avec eux

 

ADRIEN FAIT MAINTENANT PARTIE DE LA FAMILLE DU POPTHEERATHAM GYM



LE POPTHEERATHAM GYM EST UN CAMP DE CHAMPIONS

 

Aujourd'hui, tu arrives à toucher de bonnes bourses pour tes combats en Thaïlande ?

Disons que c'est bien mieux que ce que j'ai pu gagner à mes débuts. Je ne savais même pas que je serais payé lorsque j'ai accepté mon premier combat...

Pour quel promoteur tu combats en Thaïlande ?

Je ne combat pas pour un promoteur en particulier, s'ils veulent bien de moi sur la "fight card" et qu'ils payent raisonnablement, alors on peut s'entendre

Tu t’intéresse à la culture thaïlandaise ?

J'ai du mal à y échapper !

Quels sont les champions thaïlandais connus que tu as déjà affronté ?

J'ai affronté Sirimongkol Sit Anuparp, Petchmankong Petchfocus, Chanachai Kaewsamrit (2 victoires, 1 défaite), Kanongsuk Chuwatana, Bernung Topkingboxing (1 victoire, 1 défaite), Thongchai Sitsongpeenong, Wanchalerm Aoodonmuang (Victoire)

Quel a été ton combat le plus dur jusqu'à maintenant ?

Mon premier combat contre Bernung lors de l'anniversaire du Roi, je me fait compter au deuxième round et je lui fait la guerre tout le reste du combat. Je perds et je suis dévasté, après avoir tout donné pour la victoire de cette manière et être donné perdant à nouveau (La deuxième fois que je me battais pour une ceinture WPMF de champion du Monde). J'ai mis un peu de temps à m'en remettre...

Ton meilleur souvenir de boxe ?

Premier combat au Lumpinee, après en avoir rêvé, j'y suis. Debout sur le ring du mythique "Lumpinee Stadium" où avant moi tous ces boxeurs légendaires ont pu combattre. Aucune pression ce jour là, un grand sourire sur le visage lorsque je passe au-dessus des cordes, je suis simplement heureux d'y être

Tu as remporté plusieurs titres en Thaïlande, tu peux nous en parler ?

J'ai remporté la ceinture du Nord de la Thaïlande en 70 Kg et la ceinture du Loi Kroh stadium à Chiangmaï en 2014, en avril 2015 j'ai gagné la ceinture de champion du Monde Interim WPMF en 168 lbs contre Bernung Topkingboxing (Adrien était coaché par deux légendes Samart et Diesel Noi) et en juillet 2015 j'ai remporté le vrai titre de champion du Monde WPMF en 168 lbs en battant par KO au troisième round Chanachai Keawsamrit !

En 2014, j'ai aussi disputé la ceinture de Champion du Monde WPMF contre le suédois Tobias Kaewsamrit, j'ai perdu aux points...

 

CHAMPION DU NORD DE LA THAÏLANDE



CHAMPION DU STADIUM LOI KROH



ADRIEN RUBIS VS BERNUNG TOPKINBOXING



ADRIEN RUBIS DANS LE MAGAZINE MUAY SIAM APRÈS SA VICTOIRE CONTRE BERNUNG



ADRIEN RUBIS VS CHANACHAI KAEWSAMRIT



CHAMPION DU MONDE WPMF



Tu as participé au tournoi Kayanghadao, très peu de combattant farang (Étranger) ont fait ce tournoi, comment cela c'est passé tes combats dans ce tournoi important en Thaïlande ?

Oui c'était en 2012, j'ai terminé quatrième du tournoi, j'étais le seul étranger dans le tournoi. J'ai eu ma première défaite de ma carrière dans ce tournoi, dans le deuxième match de groupe contre Petchmangkon Petchfocus, j'ai perdu par décision face à lui. C'était ma première défaite après 19 victoires par KO. Le tournoi était relevé avec notamment Sirimongkon, Petsangnuan, Tepsuthin, Sengjan, Yodkunpon...

C'est un tournoi qui était sur six mois. J'ai affronté d'abord Yodkunpon que j'ai battu par KO (Yodkunpon a abandonné le tournoi après sa défaite contre moi et il a été remplacé par Sengjan), ensuite j'ai rencontré Petchmangkon contre qui j'ai perdu aux points. Puis, j'ai battu Sengjan par KO. Je suis arrivé en demi-finale et j'ai rencontré Sirimongkon qui m'a battu aux points. J'ai retrouvé Petchmangkon qui avait perdu contre Tepsuthin dans l'autre demi-finale. Petchmangkon m'a de nouveau battu mais par KO et il a gagné la troisième place du tournoi. Tepsuthin remporte la deuxième place et c'est Sirimongkon Sitanuparp qui a gagné le tournoi !

 

LES PROTAGONISTES DU TOURNOI KAYANGHADAO (POULET GRILLÉ 5 ÉTOILES) 2012



Disputer une ceinture d'un grand stadium de Bangkok, le Lumpinee, le Radja ou le stadium d'Omnoi, est ce que c'est un rêve que tu aimerais accomplir ?

J'aimerais, ce sont ces ceintures là qui nourrissent nos rêves. Mais j'ai peur que ce ne soit pas possible, je suis trop lourd, à part peut-être la ceinture en 160 lbs (72 Kg) du stadium du Raja. Si un jour on me la propose j'y réfléchirais...

Quels sont pour toi les champions les plus forts dans ta catégorie actuelle ?

Qui sont ils ? Bonne question, aucun est imprenable, ça c'est sûr

Le 11 juin, tu vas venir en France pour combattre dans le gala Warriors Night 5 qui aura lieu à Paris, c'est la première fois que tu combattras en France ?

Oui, première fois sur mon sol et contre un Thaï, on va inverser les rôles ça sera marrant

 

 

 

Est ce que Master Samart sera dans ton coin à Paris ?

Oui normalement il sera là pour me coaché

Tu connais la carrière de l'organisateur de ce gala l'ancien grand champion Jo Prestia ?

Je le connais de nom et de réputation mais je l'ai d'abord connu en tant qu'acteur avant de connaître le boxeur

Pour ce gala, tu vas affronté le thaïlandais Panom Top King Boxing (Champion de Thaïlande, champion du Monde WPMF), est ce que tu connais ton adversaire et que penses tu de lui ?

Je le connais et il me connaît, c'est un boxeur expérimenté, je vais devoir le bousculer pour imposer mon rythme, il ne suivra pas...

Tu vas combattre avec des coudières, tu penses que cela ne va pas te gêner toi qui est habitué à combattre avec les coudes sans protection ?

On verra bien, mais une chose est sûr, coudière remonté ou pas, cela n’empêchera pas mes coudes de partir !

Est ce qu'il y a des champions français en particulier que tu aimerais rencontrer en France ?

N'importe lequel, je ne fais pas de jaloux

Quels sont tes objectifs pour 2016 ?

Continuer à me faire un nom, prendre des têtes et m'imposer comme une valeur sûr en France pour commencer

Tu veux ajouter quelque chose ?

Venez m'encourager au Warrior Night, samedi 11 juin, salle Japy, à Paris !

Merci beaucoup Adrien pour cette interview et je te souhaite CHOOKDEE pour ton combat du 11 juin !


 

Adrien Rubis est un terrible "Muay Khao" (Fort en genoux), très grand pour son poids (1m92), il utilise à merveille ses techniques de genoux pour terrasser ses adversaires. Surnommé "Mr Knee" (M. Genoux), son allonge et son agressivité sur le ring lui donne un style de combattant qui ressemble un peu au légendaire Stéphane Nikiéma. Andrien Rubis a fait tous ses combats en Thaïlande, il fait partie de ses rares expatriés français qui vivent leur passion du Muay Thai à la source même.

Aujourd'hui, il se prépare chez la légende vivante des rings Master Samart Payakaroon au Poptheeratham Gym de Bangkok.

Avec seulement cinq ans de pratique de la boxe thaï, Adrien Rubis est devenu un redoutable combattant, au pays du Muay Thai il a déjà battu des champions thaïlandais tels que Chanachai Keawsamrit (Champion du Radja, Champion du Monde WPMF, Champion Max Muay Thai Or) par KO, Bernueng Top King Boxing (Champion du Radja, champion du Monde WMC et WPMF), Wanchalerm Aoodonmuang (Champion de Thaïlande) !

Adrien Rubis, aussi connu sous le nom de "Kaew" (La coupe), se forge une grosse expérience du ring en affrontant également les meilleurs de sa catégorie comme Sirimongkol Sit Anuparp (Champion du Radja, Vainqueur du Tournoi Toyota, Vainqueur du Tournoi Kayanghadao), Petchmankong Petchfocus (Champion de Thaïlande, Vainqueur du Tournoi Isuzu, Vainqueur du Tournoi Toyota), Kanongsuk Chuwattana (Champion du Radja), Thongchai Sitsongpeenong (Champion du Lumpinee), Tobias Kaewsamrit (Champion du Monde WPMF) !


 

ADRIEN POPTHEERATHAM


Date de naissance :
6 novembre 1987

Surnom de combattant : Mister Knee

Poids : 75 Kg

Hauteur : 1m92

Nombre de combat : 43. 32 victoires (27 KO). 11 défaites

Titre : Champion du Monde WPMF en 168 lbs (2015), Champion du Monde Interim WPMF en 168 lbs (2015), Champion du Nord en 160 lbs (2014), Champion du Loi Kroh Stadium en 160 lbs (2014)

Team : Poptheeratham Gym

 

ADRIEN POPTHEERATHAM CONTRE CHANACHAI KAEWSAMRIT AU STADIUM MAX MUAY THAI