LE GOLDEN FIGHT VI

SAMEDI 9 DÉCEMBRE 2017

PALAIS DES SPORTS DE LEVALLOIS

special report by Serge TRÉFEU

 

 

 

L’arène du Palais des Sports de Levallois a vibré avec le magnifique gala organisé par l'équipe du Derek Boxing. Le Golden Fight VI est entré définitivement dans la cour des grandes organisations de Muay Thai. Ce samedi 9 décembre, le public a pu assister à de belles confrontations dans les pures règles de la boxe thaïlandaise.

La pesée de cet événement a eu lieu la veille dans l’enceinte du Palais des Sports de Levallois. Tous les protagonistes de la soirée étaient aux poids. Le seul petit bémol de cette grande fête de la boxe thaï fut l'annulation du championnat du monde WPMF entre Karim Bezzouh et Mohamed Houmer. Le champion en titre Mohamed Houmer s'est malheureusement blessé gravement quelques jours avant le gala...

 

TIRAGE AU SORT DU TOURNOI FÉMININ POUR LA CEINTURE GOLDEN FIGHT

L'ÉPREUVE DE LA BALANCE EST PASSÉE, LES CHAMPIONS SONT MAINTENANT PRÊT À EN DÉCOUDRE SUR LE RING

  • PESEE 1 []
  • PESEE 10 []
  • PESEE 11 []
  • PESEE 12 []
  • PESEE 13 []
  • PESEE 14 []
  • PESEE 15 []
  • PESEE 16 []
  • PESEE 17 []
  • PESEE 18 []
  • PESEE 19 []
  • PESEE 2 []
  • PESEE 20 []
  • PESEE 21 []
  • PESEE 22 []
  • PESEE 23 []
  • PESEE 24 []
  • PESEE 25 []
  • PESEE 26 []
  • PESEE 27 []
  • PESEE 3 []
  • PESEE 4 []
  • PESEE 5 []
  • PESEE 6 []
  • PESEE 7 []
  • PESEE 8 []
  • PESEE 9 []

 

ANTOINE DESJARDINS (ORGANISATEUR), DANIEL ALLOUCHE THE VOICE (PRÉSENTATEUR), LAHCENE BRIGUI (ORGANISATEUR), LÉON MENDY (ORGANISATEUR), L'ANCIEN CHAMPION CHRISTOPHE DE BUSILLET (RESPONSABLE DE L'ÉVÉNEMENTIEL POUR LA VILLE DE LEVALLOIS), DJ NONO (ORGANISATEUR ET ANIMATEUR SONO DE LA SOIRÉE), LE RESPONSABLE OFFICIEL DE LA FÉDÉRATION FFKMDA

LA SUBLIME SALLE DU PALAIS DES SPORTS DE LEVALLOIS PEUT ACCUEILLIR 5000 PERSONNES

 

La soirée, présentée par l’incontournable The Voice Daniel Allouche, a ravie le public venu en masse. Beaucoup de champions qui ont fait les beaux jours du Muay Thai étaient présent au show Golden Fight, on a pu apercevoir Dida Diafat, Dany Bill, Aurélien Duarte, Christian Bafir, Mohamed Jami, Jean-Charles Skarbowsky, Guillaume Kerner, René Desjardins, Krongsak Boranrat, Fabrice Allouche ainsi que plusieurs personnalités du show-biz telles que Nicolas Duvauchelle, Karim Dridi, Bruno Putzulu, Stéphane Ferrara.

Une mention spéciale au fondateur du Derek Boxing René Desjardins qui n'a pas hésité à venir de Bangkok juste pour un week-end, le temps d'assister au gala organisé par l'équipe du Derek Boxing de La Courneuve !

L’événement était retransmis en direct sur la chaîne SRF Sport avec aux commandes les commentateurs vedettes Kamel Khemili et Kamel Jemel.

 

THE VOICE DANIEL ALLOUCHE, LE RÉALISATEUR KARIM DRIDI, L'ANCIEN CHAMPION ET COMÉDIEN STÉPHANE FERRARA

LE LÉGENDAIRE DANY BILL

LE TALENTUEUX ACTEUR NICOLAS DUVAUCHELLE EST UN GRAND FAN DE MUAY THAI

L'ANCIENNE STAR DES RINGS DIDA DIAFAT, L'UN DES ORGANISATEURS ANTOINE DESJARDINS, L'ACTEUR NICOLAS DUVAUCHELLE

LE PARRAIN DE LA SOIRÉE, LE CHAMPION EN TITRE DU GLORY CÉDRIC DOUMBÉ AVEC THE VOICE

CÉDRIC DOUMBÉ, LAHCENE BRIGUI, LÉON MENDY, DIDA DIAFAT

KARIM DRIDI, NICOLAS DUVAUCHELLE, DANY BILL, STÉPHANE FERRARA

« L'ANGE BLOND » GUILLAUME KERNER AVEC SON AMI LE GRAND COMÉDIEN BRUNO PUTZULU

 

L'ANCIEN CHAMPION FABRICE ALLOUCHE, LE CHAMPION YETKIN OZKUL, THE VOICE DANIEL ALLOUCHE

 

 

LES FIGHTS :

 

DEMI-FINALE DU TOURNOI FÉMININ

MARIA LOBO SALOME (SHORT NOIR) VS MYRIAM DJEDIDI (SHORT ORANGE) – 52 KG

Un combat en 3 x 3 minutes entre deux championnes aguerries. La portugaise met la pression à la jeune française dès le premier round. Myriam Djedidi ne se laisse pas faire et passe deux beaux front kick pleine tête ainsi qu'une belle projection.

Le combat est assez serré dans les deux premiers round mais Maria Lobo semble un peu dépassée par les assauts de la française dans la troisième reprise. Myriam Djedidi s'octroie la victoire aux points sans discussion et accède à la finale du tournoi Golden Fight.

 

 

DEMI-FINALE DU TOURNOI FÉMININ

FANI PELOUMPI (SHORT NOIR) VS MONIKA CHOCHLIKOVA (SHORT ORANGE) – 52 KG

Sur le papier, la favorite est l’expérimentée championne Fani Peloumpi. Mais le combat entre ces deux guerrières fut finalement très équilibré, les juges donneront la victoire à la belle Slovaque qui se retrouve en finale du tournoi face à la française Myriam Djedidi.

 

 

CYRIL BENZAQUEN (SHORT NOIR) VS REMY VECTOL (SHORT ORANGE) – 81 KG 

Le champion du monde de K1 Cyril Benzaquen affronte le guyanais Rémy Vectol, un redoutable combattant détenteur de multiples titres de Muay Thai qui est classé parmi les meilleurs mondiaux de sa catégorie.

Cyril Benzaquen démarre bien le premier round, il est posé et envoi de lourd low kick, en face Rémy Vectol ne bronche pas, ne recule pas, il observe son adversaire. Rémy Vectol encaisse encore dans le second round et réplique par de puissant middle.

Le combat se durci dans la troisième reprise, low kick pour Cyril Benzaquen, middle puissant pour Rémy Vectol, les deux boxeurs échangent de belles combinaisons en poings. Le combat est très équilibré.

Cyril Benzaquen qui d'habitude sautille et tourne autour de son adversaire avec un style plutôt de Kicker n'est plus du tout dans ce registre. L'élève d'André Zeitoun boxe comme un nak muay, ses coups sont portés avec pleine puissance sans fioriture et son low kick jambe arrière aurait pu faire encore plus de dégât s'il l'avait plus exploité.

Mais Rémy Vectol est un dur au mal, il a l'habitude des combats engagés et ses middles ont bien marqué Cyril Benzaquen. Au final de cette belle joute, Rémy Vectol obtient la victoire aux points. Sans doute le meilleur corps à corps de Rémy Vectol a penché en sa faveur dans la décision des juges. Ils auraient presque pu donner un match nul tellement le combat était serré !

 

 

YETKIN OZKUL (SHORT NOIR) VS AIMAN AL RADHI (SHORT ORANGE) – 64 KG

La bataille annoncée n'a malheureusement pas eu lieu, tous le monde s’attendait à un combat intense entre le vieux loup des rings Yetkin Ozkul et le jeune qui monte Aiman Al Radhi.

Mais la boxe est un sport impitoyable, le KO peut surgir à n'importe quel moment dans un combat. C'est ce qui est arrivé au champion Yetkin Ozkul qui a reçu un splendide high kick à la carotide dès le premier round. Le guerrier turc a voulu repartir au combat mais un deuxième high kick a mis définitivement fin à ses espoirs de continuer le match.

Aiman Al Radhi peut exulter sur cette victoire, il a battu un très grand champion qui a marqué les rings français avec ses fabuleux combats. Une passation de pouvoir que le jeune Aiman Al Radhi a souligné en rendant hommage à son valeureux adversaire. La boxe est un sport dur pratiqué par des hommes qui se respectent énormément...

 

 

KEVIN RENAHY (SHORT NOIR) VS MOHAMED SOUANE (SHORT ORANGE) – 71 KG 

Ce match fut très technique avec deux adversaires qui se sont contrôlés et maîtrisés chacun leur tour. Il fallait s'y attendre avec deux techniciens comme Mohamed Souane et Kevin Renahy sur le ring.

Le combat démarre doucement, les deux boxeurs s'observent, se jaugent. Dans la deuxième reprise, Mohamed Souane commence son travail déstabilisant de saisie et projection qu'il maîtrise à merveille. Kevin Renahy attaque avec des assauts en coup de coude, coup de coude retourné aussitôt suivit par la même technique du côté de Mohamed Souane.

Le troisième round est équilibré, Mohamed Souane tente plusieurs fois de projeter Kevin Renahy qui résiste à cette technique et balance ses low kick qui font mouche plusieurs fois.

A la quatrième reprise, Kevin Renahy semble avoir une petite baisse de régime. Mohamed Souane en profite pour placer de belle technique comme un coup de pied ciseau sauté et des coups de genoux biens placés au foie qui font mal à son adversaire.

Dans le dernier round, Mohamed Souane gère son combat face à un Kevin Renahy un peu moins guerrier que d'habitude. Le protégé de l'entraîneur Rodrigo Alamos, Mohamed Souane, remporte le match aux points.

 

 

FINALE DU TOURNOI FÉMININ GOLDEN FIGHT

MYRIAM DJEDIDI (SHORT JAUNE) VS MONIKA CHOCHLIKOVA (SHORT BLANC) – 52 KG 

Le match démarre difficilement pour la Française qui prend un avertissement pour saisie interdite, un point négatif qui lui fait perdre le round. Mais dans la deuxième reprise, la Française se rattrape vite en faisant le forcing sur la Slovaque. Ses fronts kick touchent à chaque fois la tête de Monika Chochlikova. Dans le dernier round, c'est encore la Française qui est la plus active. Elle remporte le tournoi et peut accrocher fièrement autour de sa taille la ceinture Golden Fight !

 

 

LA CHAMPIONNE MYRIAM DJEDIDI EST ENTOURÉE DE DANIEL ALLOUCHE, LÉON MENDY, LAHCENE BRIGUI, LE DIRECTEUR DE LA SOCIÉTÉ CREDISSIMMO, LE PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION FFKMDA NADIR ALLOUACHE

 

BOBO SACKO (SHORT ORANGE) VS LIAM HARRISON (SHORT NOIR) – 67 KG 

Bobo Sacko affronte un grand champion, l'Anglais Liam Harrison est un véritable baroudeur des rings qui a affronté les plus durs adversaires thaïlandais de la planète.

Mais c'est sans complexe que le Français attaque l'Anglais avec de puissants middles. Liam Harrison projette Bobo Sacko et cherche à faire mal avec ses coups de coude. Le premier round est bien engagé.

Dans le deuxième round, le français travail avec ses low kick et Liam Harrison projette encore Bobo Sacko. Le match est très serré.

Au troisième round, Bobo touche durement Liam Harrison notamment avec ses genoux et ses poings. L'Anglais est bien ouvert sur l'arête nasale.

Ensuite, Bobo Sacko fait le combat qu'il faut, ses genoux et ses middles font mal à l'Anglais qui semble fatigué, il encaisse mais ne distribue pas comme d'habitude ses terribles low kick qui ont détruit plus d'un boxeur.

Le dernier round est encore pour Bobo Sacko qui termine en fanfare face à Liam Harrison qui n'a plus de jus. Superbe victoire de Bobo Sacko qui accroche un grand nom à son palmarès, son entraîneur Nicolas Subileau peut être très fier de lui.

L'Anglais fair-play, félicite son adversaire, c'est vraiment la marque dans très grand champion. D'autant plus que Liam Harrison s'est cassé les doigts de pieds dans le deuxième round, avec un courage hors du commun il a été jusqu'au bout de son combat. Le guerrier Anglais a terminé à l’hôpital au urgence après son match. Gloire au vainqueur, respect au vaincu !

 

 

 

DANIEL SAM (SHORT ORANGE) VS YASSINE BOUGHANEM (SHORT NOIR) + 100 KG

L'Anglais Daniel Sam est arrivé sur le sol français en conquérant, un peu trop confiant même. Bien mal lui en a pris, il a passé une mauvaise soirée sur le ring du Golden Fight.

Daniel Sam a découvert le vrai Muay Thai avec les saisies, les projections, les coups de coude vicieux, le spécialiste de la discipline Yassine Boughanem s'en est donné à cœur joie.

Dès le premier round, Yassine Boughanem projette l'Anglais. Mais le belge écope d'un avertissement par l'arbitre pour coup après séparation des boxeurs.

Au deuxième round, Yassine continu ses projections dont il a le secret. Daniel Sam commence a douter.

Le round suivant, Daniel Sam a peur des projections de Yassine Boughanem, ses yeux trahissent sa crainte d'affronter Yassine Boughanem en corps à corps. Le combat est un peu brouillon mais à sens unique. Yassine Boughanem se régale à projeter son adversaire au sol, le martyrisant même un peu trop en appuyant lourdement de tout son poids quand celui-ci est à terre.

Et quand ce ne sont pas les projections qui font tomber Daniel Sam, ce sont les magnifiques front kick en contre de Yassine Boughanem qui mettent à terre l'Anglais. Le pauvre Daniel Sam est complètement désemparé, il ne sait plus quoi faire sur le ring, il tente bien quelques low kick, middle et combinaison en poing mais sans grande efficacité.

Et ce n'est pas son coach qui le sauve de ce calvaire, la seul chose qu'il donne comme consigne à son poulain ce sont des grosses claques en lui criant dessus.

Yassine Boughanem obtient une large victoire aux points. Il démontre une fois de plus que le pur Muay Thai n'est pas qu'une question de force physique mais un Art technique redoutable et efficace quand il est maîtrisé à la perfection !