ALL STAR MUAY THAI II

JEUDI 1ER FEVRIER 2018

SALLE WAGRAM

PARIS 17EME

special FIGHT CARD by Serge TRÉFEU

 

 

 

Le premier gala All STAR MUAY THAI a eu lieu en janvier 2017 dans la célèbre salle Wagram à Paris. Une belle soirée de pur Muay Thai qui c'est déroulée avec des champions tels que la star Fabio Pinca, les jeunes prometteurs Mohamed Souane, Valentin Thibault et Rayan Mekki ainsi que les champions Gaétan Dambo, Kevin Renahy et Anthony Defretin.

 

ALL STAR PREMIÈRE ÉDITION 2017

 

Le 1er février 2018, l’ancien champion Djamel Yacouben remet le couvert avec un plateau grandiose pour ce ALL STAR MUAY THAI II.

Djamel Yacouben s'est reconvertie dans la promotion de combat de boxe depuis quelques années. Mais auparavant, il fut un grand champion qui a marqué l'histoire du Muay Thai français.

Djamel Yacouben a débuté la boxe Thaï à 16 ans, en 1990, dans le fameux club Star Boxing (Aujourd’hui devenu le club Phénix Gym) tenu par l’entraîneur de champion Désiré Thibault.

Dans ce club, à l'époque, il y avait beaucoup de bons boxeurs comme Farid Villaume, Brice Hoarau, Hassan Gaye, Sidi Koné, Karim Saada et surtout des redoutables champions thaïlandais comme Daris, Youssop, Nongmoon, Anukun, Soudareth, Lamkhong, Kitty, le jeune Djamel a donc appris le pur Muay Thai aux côtés de champions authentiques.

 

HASSAN GAYE, DJAMEL YACOUBEN, FARID VILLAUME, KARIM SAADA, SIDI KONÉ

 

Djamel Yacouben a également acquis les techniques de Kick Boxing avec des ténors de la catégorie que sont Sébastien Farina, François Pennachio, Alain Zankifo et Pascal Arène.

Djamel Yacouben est parti rapidement en Thaïlande pour perfectionner son Muay Thai. Dès 1993, il s'est entraîné au camp Kiet Ban Chong, un camp qui comprenait à l'époque une écurie de tueurs de la discipline tels que Jareonthong, Jareonsap, Oley, Samranthong, Kaolan, Pompitak. Djamel Yacouben s'est aussi entraîné au camp renommé Jocky Gym qui se trouvait dans le même quartier que le Kiet Ban Chong ainsi qu'au fameux Sityodtong à Pattaya.

 

DJAMEL YACOUBEN AU CAMP SITYODTONG, ON PEUT APERCEVOIR LA STAR DES RINGS DANY BILL

 

FARID VILLAUME, LE GRAND CHAMPION ORONO POR MUANG UBON, DJAMEL YACOUBEN

 

 

DJAMEL YACOUBEN, FARID VILLAUME, KARIM SAADA, DANS LEUR CAMP FÉTICHE, LE KIET BAN CHONG GYM

 

En Thaïlande, Djamel Yacouben a combattu un peu partout à Pattaya, à Bangkok souvent à la fête de la Reine. A la force de ses poings, il s'est fait un nom dans les petites catégories de poids, il combattait entre 57 et 60 Kg. Djamel Yacouben a remporté le titre de champion de France professionnel en boxe Thaï en 1995, trois fois la ceinture de champion de France Pro de Kick Boxing (1993, 1994, 1995), le titre de champion d'Europe Pro en Kick Boxing en 1997, la ceinture de champion du Monde WAKO Pro en Kick Boxing en 1997 et la ceinture de champion du monde USKBA de boxe Thaï en 2001 aux États-Unis !

Djamel Yacouben a affronté ce qui se fait de mieux dans sa catégorie, les champions Ali Oubaali, Kamel Jemel, Mustapha Totof Youcef, Krim Hamitech, Christophe Levêque, Da Silva, et il est l'un des rares étrangers a avoir rencontré la terreur thaïlandaise Wangchaïnoï Sor Palangchai. Djamel Yacouben a combattu contre Wangchaïnoï (5 fois champion du Lumpinee) à Clermont-Ferrand en 1999. Une semaine avant ce match, il avait effectué une bataille titanesque face au puncheur Krim Hamitech avec une défaite honorable aux points. Prévenu au pied levé, Djamel Yacouben a remplacé son partenaire d’entraînement Karim Saada, blessé, qui devait affronter Wangchaïnoï. Le français a perdu aux points devant la légende thaïlandaise...

 

ILS NE SONT PAS BEAUCOUP LES COMBATTANTS ÉTRANGERS QUI PEUVENT SE VANTER D'AVOIR AFFRONTÉ LE LÉGENDAIRE WANGCHAÏNOÏ

 

DJAMEL YACOUBEN FACE AU GRAND CHAMPION MUSTAPHA TOTOF YOUCEF

 

DJAMEL YACOUBEN CONTRE KRIM HAMITECH, L'UN DES COMBATS LES PLUS DURS DE L'ANNÉE 99 DANS LES PETITES CATÉGORIES DE POIDS

MAGNIFIQUE HIGH KICK DE DJAMEL YACOUBEN SUR LE CHAMPION BELGE OLIVIER RÉDIGÉ

LE DERNIER COMBAT DE DJAMEL YACOUBEN EN 2009 CONTRE UN CHAMPION RUSSE

 

 

Durant sa carrière, Djamel Yacouben a fait 75 combats pour 58 victoires et 17 défaites, il a remporté des titres importants en Muay Thai et en Kick Boxing et affronté les meilleurs de sa catégorie, un palmarès plus qu'honorable.

Fort de son expérience de boxeur professionnel, Djamel Yacouben est devenu aujourd'hui un promoteur reconnu dans le monde du Muay Thai.

Après avoir collaboré avec le promoteur Ali Ouagueni dans plusieurs galas durant les années 2000, Djamel Yacouben monte ses propres réunions de boxe dans les années 2010.

 

MOMENT FORT AVEC LA STAR FABIO PINCA POUR SA VICTOIRE AU STADIUM DU RADJA EN 2017, DANIEL ALLOUCHE, FABIO PINCA CHAMPION DU RADJA, HADJ BETAHAR, DJAMEL YACOUBEN

 

En 2013, il fonde lassociation Prestige Fight, une association qui a pour but de promouvoir le Muay Thai au travers de divers projets tels que l'Organisation de gala de boxe, la production de reportages sportifs professionnels, l'animation de stages d’entraînement en Thaïlande et la formation de boxeurs et le match-making.

 

DJAMEL YACOUBEN A LAISSÉ SES GANTS ET SON PEIGNOIRE DE BOXEUR AU VESTIAIRE POUR ENFILER AUJOURD'HUI LE COSTUME DE PROMOTEUR DE BOXE

 

 

Le Prestige Fight a déjà monté des galas prestigieux comme « La Ligue des Gladiateurs » en France et en Thaïlande en 2014, le « Partouche Kick Boxing Tour » en 2016 et le « All Star Muay Thai » en 2017.

 

 

Le site web de l’association Prestige Fight :

www.prestige-fight.com

 

Djamel Yacouben est aujourd'hui également le représentant officiel de la WFKB (Muay Thai, Kick Boxing Japonais, K1).

Le promoteur Djamel Yacouben a organisé avec son équipe le premier gala All Star Muay Thai dans une salle unique, la salle Wagram et le deuxième opus du All Star Muay Thai aura lieu de nouveau dans cette salle mythique.

La salle Wagram est une salle de spectacle parisienne. Située entre l'avenue de Wagram et la rue de Montenotte, dans le 17e arrondissement, à quelques mètres de l'Arc de triomphe de l'Étoile, elle est sans doute le plus ancien lieu de fêtes à Paris. Elle est le dernier vestige architectural des salles de bal qui représentaient, depuis le Directoire et sous la Restauration, l'un des hauts lieux de la « Vie Parisienne ». Des films célèbres ont même été tourné dans cette salle tels que le Dernier tango à Paris (1972) avec Marlon Brando et Tendre Poulet avec Philippe Noiret et Annie Girardot (1977).

Aussi, des grandes réunions de boxe, surtout en boxe anglaise, ont été organisé dans cette salle où l’âme des plus grands champions du Noble Art plane encore.

Ici, se sont produit devant un public fan de boxe les légendes Georges Carpentier (Champion du monde poids mi-lourds en 1920-1922), Victor Young Perez (Champion du monde poids mouches en 1931-1932), Marcel Cerdan (Champion du monde poids moyens en 1948-1949), Al Brown (Boxeur panaméen installé en France, Champion du monde poids mouches en 1929-35), Jean-Claude Bouttier (Champion d'Europe poids moyens en 1971 et 1974), Jean Despaux (Médaille d'or aux Jeux olympiques de 1936) !

Roger Paschy, dans les années 80, fut le premier promoteur a organiser des galas de boxe Thaï à la salle Wagram.

 

LA PRESTIGIEUSE SALLE WAGRAM

 

Pour ce ALL STAR MUAY THAI 2018, Djamel Yacouben nous a concocté une soirée exceptionnelle avec un tournoi très relevé et des combats chocs qui vont enflammé le public !

L’événement sera présenté par la plus belle voix des présentateurs, j'ai nommé The Voice Daniel Allouche !

 

DANIEL « THE VOICE » ALLOUCHE

 

PRESTIGE FIGHT PRÉSENTE « ALL STAR MUAY THAI 2018 »

 

 

Les fights :

 

FRANCE CONTRE THAÏLANDE

Bobo Sacko contre Changpuek Muaythai Academy en – 67 Kg

 

Bobo Sacko « La Panthère » (Champion du Monde WPMF, Champion d'Europe WPMF, Champion d'Europe WBC, Champion de France FMDA, Champion de France FFSCDA, Champion de France WBC) a battu des pointures thaïlandaises telles que la superstar Petchboonchu FA Group, Manasak Sor Jor Lekmuangnont, Kongfah Sitmonchai, Singmanee Kaewsamrit. Cet élégant boxeur, bien connu du public français, a également vaincu des bons champions français comme Jimmy Vienot, Charles François, Morgan Adrar, Lahoucine Idouche, Amadou Ba, Olivier Tchetche et Bagdad Karbouchi. Bobo Sacko a aussi fait de terrible guerre contre les meilleurs mondiaux de sa catégorie tels que Fabio Pinca et Yodwicha Por Boonsit. L'année 2017 a été splendide pour le protégé de Nicolas Subileau, il a remporté une ceinture de champion du monde WPMF en battant le grand champion Singmanee Kaewsamrit, battu avant la limite l'ancien champion du Lumpinee Kongfah Sitmonchai et vaincu aux points la star anglaise Liam Harrison. Bobo Sacko est en forme, le 1er février 2018, le thaïlandais Changpuek devra se méfier des griffes de la panthère noire !

 

BOBO SACKO

 

Changpuek Muaythai Academy alias Jetsada Pongthong (Champion du Radja, champion du Monde MMA World League, vainqueur du tournoi Elite Fight Night, vainqueur du tournoi Super Muay Thai) a 33 ans, c'est un ancien champion du Radja en 140 lbs, il a longtemps combattu pour le célèbre camp Kietpetch à Bangkok, puis il s'est entraîné dans plusieurs camps tels que l'Elite Boxing Gym, le Sitsongpeenong et maintenant le Muay Thai Academy qui est l'ancien Rompo Gym.

Changpuek est un boxeur très puissant, un gros encaisseur qui aime aller à la bagarre, un combattant qui a boxé dans les rings du monde entier en Europe, au Japon, en Corée, au Cambodge, en Birmanie, aux Philippines, à Hong Kong, en Malaisie !

Aujourd'hui, il est toujours classé dans le Top 10 des classements dans les stadiums de Bangkok en 147 lbs !

En 2013, début août, à Hong Kong, il a gagné le tournoi WMF Pro en – 70 Kg en battant le russe Kauzbek Zubarev par KO, l'américain Tu Warren par KO et aux points, en finale, le redoutable australien Victor Nagbe. Fin août, en Birmanie, il a remporté la ceinture de Champion du Monde MMA World League contre le philippin Dean Bermudez.

Changpuek a déjà battu des champions français, en 2014, en Thaïlande, au Max Muay Thai, il a battu Rafi Bohic, en 2015, en France, au Best Of Siam 6, il a vaincu Morgan Adrar, et en Thaïlande, lors du tournoi Elite Fight Night qu'il a remporté face au brésilien José Nato, Changpuek avait battu par KO le français Loik Behiri.

En 2016, Chankpuek a remporté la finale du Super Muay Thai à Bangkok en battant l'ukrainien Sasha Moisa. Chankpuek ne va pas venir faire du tourisme à Paris, Bobo Sacko va devoir faire très attention à la puissance du thaïlandais !

 

CHANGPUEK MUAYTHAI ACADEMY

 

FRANCE CONTRE THAÏLANDE

Antar Kacem vs Yodsiam Sor Jor Vichitpedriew en – 65 Kg

 

Yodsiam Sor Jor Vichitpedriew (Champion d'Omnoi, champion du Monde WMF) a 20 ans, il vient de la ville de Roi Ait dans le nord-est de la Thaïlande. Yodsiam s’entraîne dans le fameux camp Sor Jor Vichitpedriew dans la région de Chachoengsao, camp des champions Phetrung (Champion du Lumpinee, champion TV7), Piewpark (Champion TV7), Prajanban (Champion du Lumpinee). Yodsiam a remporté la ceinture de champion du stadium d'Omnoi en 126 lbs (- 57 Kg) en battant Sakmongkol 96 Peenang, le 4 juillet 2015 au stadium d'Omnoi, l'un des plus importants stadiums de Thaïlande. Yodsiam est aussi champion du Monde WMF, une ceinture qu'il a gagné en 2013.

En 2017, Yodsiam a battu des champions tels que Chalamsuek Sor Khor Vanitsangrod, deux fois Samingyok Lukmeechumpon (1 victoire par KO et 1 victoire aux points), Fahsatan Rajanont et il a perdu par KO contre le puncheur Phetpikat Kor Klanbout et par arrêt de l'arbitre face a Kongdanai Sor Sommai.

Yodsiam est un combattant Fimeuu (Technicien), très fort dans sa catégorie, il vient pour la première fois combattre en France et compte bien s'imposer avec la manière sur le ring du All Star !

 

YODSIAM SOR JOR VICHITPEDRIEW

 

Antar Kacem (Champion d'Europe WFC) est une jeune étoile montante de la Team Nasser K. qui possède 41 combats pour 34 victoires 5 défaites et 2 matchs nuls. A seulement 18 ans, il a déjà beaucoup d'expérience en combattant un peu partout dans le monde. En Thaïlande, il a combattu dans plusieurs stadiums, à Bangkok, au World Boxing stadium et Theprasit stadium à Pattaya, il a remporté des victoires par KO et aux points avec six victoires et deux défaites.

Antar Kacem a participé à un grand tournoi en Écosse en 2017, il s'est incliné de peu contre l'anglais Chris Shaw qui a été le grand vainqueur du tournoi.

Antar Kacem a remporté son dernier combat en décembre 2017 au gala la Nuit des Challenges à Saint Fons en battant l'argentin Nicolas Vega. En 2016, dans ce même gala, il avait gagné par KO face à l'italien Andrea de Stefano.

C'est un gros challenge pour le jeune Antar d'affronter le champion thaïlandais Yodsiam qui évolue actuellement au plus haut niveau en Thaïlande !

 

ANTAR KACEM

 

FRANCE CONTRE JAPON

Arthur Meyer vs Kohei Kodera en – 59 Kg

 

Arthur Meyer (Champion de France, vainqueur du tournoi Super Muay Thai, vainqueur du tournoi Kuala Lumpur) a 27 ans, il a effectué 50 combats pour 36 victoires (15 KO), 13 défaites et 1 match nul. Il a été Champion de France classe C FFKMDA en 2012, Vice champion de France classe B FFKMDA en 2013, vainqueur d'un tournois à 4 en Malaisie (Kuala Lumpur) en 2015, vainqueur d'un tournois à 4 à Bangkok (Super Muaythai) en 2016.

Arthur Meyer est resté quasi invaincu en France depuis ses débuts professionnel (5 combats gagnés aux points : Xavier Bastard, Rustam Vintu, Amhed Moufti, Tom Wallace et Brandon Viera). Il a seulement perdu contre le champion Celestin Mendes, lors du gala Duel 2, à Japy le 28 octobre 2017, dans un combat très serré, les juges ont accordé la victoire au sociétaire du Gennevilliers Boxing club, Celestin Mendes.

Arthur Mayer est un baroudeur des rings qui s'est installé en Thaïlande depuis plusieurs années, il vit et combat pour son camp d'adoption, le Singpatong Gym à Phuket.

En Asie, il a battu Naka Kaewsamrit (Classé au stadium d'Omnoi) en 2014 dans un super fight à Macao. En Malaisie, il a battu le thaïlandais Sakaï qui combat souvent au fameux stadium TV7.

Arthur Mayer n'a jamais combattu au stadium du Radja mais il a fait 8 combats au célèbre stadium du Lumpinee.

En Thaïlande, il a battu plusieurs combattants thaïs qui évoluent dans le circuit thaïlandais tels que Pornetwa Kelasport, Petchsupan Sorjorlek Meaungnon (Victoire par KO avec un superbe ciseaux sauté), Sittisak Kelasport, Yodajariya Fairtex, Inseenoi Sharkyboxing gym.

Son dernier combat face à la star thaïlandaise Superbank au Kerner Thai à Paris a été magnifique, le français s'est incliné aux points mais n'a pas démérité contre l'un des meilleurs technicien du circuit thaïlandais. Arthur Meyer est un boxeur de défi, le japonais est prévenu !

 

ARTHUR MEYER

 

Kohei Kodera (Champion international WBC) est un jeune japonais de 26 ans qui possède en boxe professionnelle 17 victoires (4 KO), 3 défaites et 1 match nul, il a remporté en juin 2017 la ceinture international WBC en - 57 Kg, Kohei Kodera a battu par KO le tenant du titre l'espagnol Carlos Coello au Japon à Tokyo. Kohei Kodera surnommé Momotaro avait déjà remporté cette ceinture WBC en 2016 contre son compatriote Koto Oita.

Kohei Kodera combat souvent dans la célèbre organisation chinoise Kunlun Fight où il a battu notamment l'américain Adam Rothweiler. Le japonais se prépare au fameux camp Meenayothin à Bangkok quand il va en Thaïlande. C'est assez rare de voir des combattants japonais en France, le All Star nous offre une belle occasion de voir combattre un champion japonais sur un ring français !

 

KOHEI KODERA

 

FRANCE CONTRE HOLLANDE

Mohamed Souane vs Serginio Kanters – 71 Kg

 

Mohamed Souane (Vainqueur du Tournoi Max Muay Thai ceinture Or, Vainqueur du Tournoi Max Muay Thai ceinture Argent) est un jeune boxeur de 22 ans qui est aujourd'hui classé parmi les meilleurs mondiaux de la catégorie des 70 Kg. Cette panthère des rings a une boxe féline, posée, sans déchet, il ne se précipite jamais lorsqu'il effectue ses enchaînements, c'est un combattant technique et intelligent.

Mohamed Souane a battu, en Thaïlande, en 2015, le champion Lahoucine Idouche pour la finale du tournoi Max Muay Thai ceinture argent et le multiple champion Charles François pour la finale du tournoi Max Muay Thai ceinture Or.

En Thaïlande, il a aussi affronté des pointures telles que la star Sakeddao Phetpayathai (Défaite aux points) et l'ancien champion du Lumpinee Keaw Fairtex (Défaite par KO).

Mohamed Souane a battu le belge Omar Senhaji (KO), l’Ouzbékistan Armin Favilov (KO), les français Mathieu Floch (KO), Sebastien Billard (Abandon), Tommy Compere, Dany Njiba.

L'année 2017 a bien commencé pour le protégé de Rodrigo Alamos puisqu'il a battu en janvier l'espagnol Imanol Rodriguez par KO avec un superbe coup de genoux sauté. Puis, en mars, au tournoi de la Nuit des Titans à Tours, Mohamed Souane a battu le marocain Tayebi par arrêt de l'arbitre et aux points le thaïlandais Noppakrit. Une énorme performance car le thaïlandais Noppakrit est un véritable tueur de la discipline (Champion du Radja, champion TV7), Noppakrit était classé N°1 du fameux stadium du Radja quand le français l'a battu.

Ensuite, au Thai Fight Paris, en avril, Mohamed Souane a battu une autre pointure thaïlandaise, Payak Samui (Vainqueur du Tournoi Max Muay Thai ceinture Argent). Au mois de mai, au Warriors Night, il a battu Numa Decagny. Puis, Mohamed Souane a effectué un combat dans la grande organisation de K1, le Glory 47, à Lyon. Face au champion d'Europe ISKA K1 Fares Ziam, Mohamed Souane a fait un match nul.

Son dernier combat, il l'a remporté au Warriors Night en novembre où il a battu le fougueux Johane Beausejour.

En janvier 2018, Mohamed Souane devait rencontrer Johann Fauveau au gala Kerner Thai mais au dernier moment son adversaire a déclaré forfait, frustré, Mohamed Souane n'a pas pu combattre. Le 1er février, la panthère Saï Saï va pouvoir s'exprimer pleinement sur le ring et nous montrer sa belle boxe face au puncheur hollandais Serginio Kanters.

 

MOHAMED SOUANE

 

Serginio Kanters (Champion du Monde de Muay Thai, Vainqueur du Tournoi Kunlun Fight) a 22 ans surnommé « The Pitbull » il a effectué une cinquantaine de combats pour environ 40 victoires dont 26 par KO. Serginio Kanters s’entraîne au fameux club Myke's Gym situé à Oostzaan près d'Amsterdam. Le club de l'imposant entraîneur Myke Passenier qui a coaché et entraîné des stars du pieds-poings telles que Badr Hari, Melvin Manhoef ou Artur Kyshenko. Le club compte toujours des redoutables combattants comme Murthel Groenhart, Christian Baya, Stoyan Koprivlenski, Yousri Belgaroui, Ismael Londt, Fabio Kwasi et bien-sûr Serginio Kanters.

Le hollandais est plus un adepte du Kick Boxing, c'est un combattant multi boxe, il combat en MMA, en boxe anglaise, en Kick Boxing et beaucoup en règle K1. Mais il commence à faire quelques combats également en Muay Thai.

En 2016, en Chine, Sergionio Kanters a remporté le tournoi Kunlun Fight 42, il a battu le chinois Zhong Weipang par KO au premier round et aux points, en finale, la star thaïlandaise Sayok Pumpanmuang.

En février 2017, en Hollande, Sergionio Kanters a battu par KO le marocain Ilyas Boukyoua pour une ceinture mondiale en Full Muay Thai.

Le hollandais a déjà vaincu des champions comme le roumain Andrei Ostrovanu, le turc Huseyin Baskurt (KO) et le thaïlandais Khon Kieat Nongluang (KO).

C'est un guerrier qui ne connaît pas la marche arrière et qui a une boxe très agressive. On l'a vu contre Jimmy Vienot au gala Kerner Thai (Défaite aux points), en pur Muay Thai, le hollandais n'est pas très technique mais il peut à tout moment abréger un combat avec son punch, il a de la dynamite dans les poings. Mohamed Souane devra se méfier de ses dangereux crochets et de ses uppercuts imprévisibles...

 

SERGINIO KANTERS

 

 

COMBAT FRANCO FRANÇAIS

Aiman Al Radhi vs Rayan Mekki – 65 Kg

 

Aiman Al Radhi (Champion du Monde WMO de boxe thaï, Vainqueur du Tournoi Konaté Team, Champion de France IFMA, champion de France de K1) est un jeune de 20 ans en pleine ascension qui totalise 28 combats professionnels avec seulement trois défaites. Ce combattant à la boxe parfois acrobatique a battu des bons boxeurs comme Tommy Compere, Amir Lalaoui, Fabien Baldacchino et Guillaume Pascal. Al Radhi a remporté une ceinture de champion du Monde WMO à Bangkok, en mars 2016, en battant le portugais Francisco Tamagnini.

Au Best Of Siam 9, Aiman Al Radhi avait gagné face au solide Quentin Honoré du Team Konaté, en 2017 il a vaincu Kamal Aousti et battu de nouveau Quentin Honoré. Au Best Of Siam 11, il a battu Youssouf Binate pour le match revanche. En octobre, au Duel 2, il a perdu aux points face au solide russe Alaverdi Ramazanov. Mais il a fait très fort en décembre, au gala Golden Fight 6 en battant par KO au 1er round le grand champion Yetkin Ozkul. Aiman Al Radhi sera prêt au All Star pour attaquer l'année 2018 avec fracas sur le ring !

 

AIMAN AL RADHI

 

Rayan Mekki (Champion de France FFSCDA) est un jeune de 20 ans qui possède une trentaine de combats à son actif, c'est la relève des champions de la fameuse Team Nasser K. Rayan Mekki se forge une expérience en affrontant de bons combattants, il a déjà battu des champions thaïlandais tels que Pongsaklek Sasiprapa (Arrêt arbitre), Monsasiam Lukmeangpet, Sirimongkol Sitanupap, Phetrung Sudsakorn et Khomkirin Chakkit (KO). Ce combattant fougueux a également fait un très bon combat contre la terreur thaïlandaise Pakorn PK Saenchai en 2016. En 2017, il a fait un superbe combat pour une ceinture de champion du monde Yokkao contre l’expérimenter champion anglais Liam Harrison, au troisième round, le français a ouvert durement avec ses coudes le front de Liam Harrison. L'anglais avec le visage ensanglanté a fait parler ses poings en faisant compter deux fois le jeune Rayan Mekki qui fut finalement stoppé, un peu vite, par l'arbitre. Rayan Mekki a également combattu pour une ceinture à Dubaï contre l'immense champion thaïlandais Singdam Kiatmuu9, il s'est incliné honorablement aux points face à la pointure thaïlandaise qui compte près de 300 combats au compteur. Pour son dernier combat Rayan Mekki a perdu aux points contre le thaïlandais Phetkraikeo lors de la Nuit des Challenges à Saint Fons. Rayan Mekki avait déjà combattu au premier gala All Star en 2017, il avait battu par KO le thaïlandais Khomkirin Chakkit.

Face au jeune qui monte Aiman Al Radhi, Rayan Mekki va devoir aller à la guerre pour terrasser cet adversaire coriace, et tout le monde sait que la « guerre » sur le ring c'est la grande spécialité de la Team Nasser K. !

 

RAYAN MEKKI

 

 

Tournoi All Star Games en – 75 Kg

 

FRANCE

 

Jimmy Vienot (Champion du Monde WPMF, Champion du Monde WBC, Champion d'Europe, Champion Thai Tournament, Champion de France) est un boxeur complet en pleine ascension qui ne cesse de progresser ces dernières années, ses belles techniques et surtout son mental sur le ring font de lui aujourd'hui un adversaire très redouté malgré son jeune age.

Jimmy Vienot a déjà battu des champions comme Morgan Adrar, Kaiss Najim, Lahoucine Idouche, Guimba Coulibaly, Rafi Bohic, Dmitry Varats, Mohamed Souane, Johane Beausejour, Gaétan Dambo. C'est un boxeur qui accepte tous les défis, il a affronté la crème des champions thaïlandais, Singmanee Kaewsamrit, Petboonchu FA Group, Pakorn Sakyotin, Yodwicha Por Boonsit (Deux fois), Chanajon PK Saenchai Gym.

Le jeune Jimmy Vienot a fait une année 2016 exceptionnelle en remportant pratiquement tous ses combats. La seule défaite qu'il a concédée a été face à la terreur thaïlandaise Yodwicha contre lequel il a perdu aux points dans un match très serré.

Jimmy Vienot a battu les champions Yasid Boussaha, Johane Beausejour, Gaétan Dambo, Mustapha Yasar (KO), Mohamed Souane, il a vaincu Yodpayak Sitsongpeenong (Champion du Lumpinee en 147 lbs en 2016), et surtout, en octobre, au Best Of Siam 9, il a battu l’épouvantail de la catégorie des – 72 Kg, le puncheur Super X. Enfin, Jimmy Vienot a terminé l'année 2016 en apothéose en remportant la ceinture de champion du Monde WPMF à Bangkok. Le 4 décembre, lors de la fête du Roi, il a terrassé le brésilien José Neto au deuxième round.

En 2017, en janvier, en Italie, il a battu la star Sudsakorn, en février, au stadium du Radja, à Bangkok, il a battu par KO le thaïlandais Denpanom et accroché à sa taille une nouvelle ceinture de champion du monde, la ceinture WBC en – 72 Kg 500.

En mars, à La Nuit des Titans, il a fait un combat remarquable contre le grand champion Rungravee mais s'est incliné aux points. Au mois de mai, au gala Warriors Night, Jimmy Vienot a retrouvé le redoutable thaïlandais Chanajon qui l'avait battu aux points en 2015 au Best Of Siam 7. Chanajon a battu de nouveau le français. Suite à ce dur combat, Jimmy Vienot s'est blessé au genou, une blessure qu'il l'a malheureusement éloigné des rings pendant trois mois.

Pour son retour, Jimmy Vienot a fait deux combats en K1, une discipline qui n'est pas la sienne, il a perdu ses combats contre Mohamed Hendouf et Alim Nabiev. En novembre 2017, il a affronté le géant Hamza Ngoto et s'est incliné aux points après un match spectaculaire. Pour son dernier combat, au Kerner Thai, en janvier 2018, Jimmy Vienot a fait un festival sur le ring en battant le puncheur Hollandais Serginio Kanters. Le français fera figure de favori dans ce tournoi très relevé !

 

JIMMY VIENOT

 

THAÏLANDE

 

Nilmungkorn (Le Dragon noir d'Onyx) Sudsakorngym a 24 ans, il compte près d'un centaine de combats avec environ 70 victoires. Nilmungkorn vient de la région de Sisaket dans le nord-est du pays, il s’entraîne dans le camp de la star Sudsakorn Sor Klinmee à Pattaya.

Nilmungkorn est un combattant très fort avec les techniques de coups de coude, en 2017, au Super Muay Thai à Bangkok, il a battu durement le champion anglais Charlie Guest avec de magnifique coups de coude. Au Super Muay Thai, il a battu aussi le marocain Elias Emammuhamad par KO et l'argentin Juan Agustin aux points, Nilmungkorn a perdu par KO contre le frappeur Samy Banchamek.

En 2015, au stadium Max Muay Thai, le thaïlandais avait affronté Jimmy Vienot dans une terrible bataille, Nilmungkorn avait fait compter le français au 1er round suite à un terrible coup de coude qui avait bien ouvert la lèvre de Jimmy Vienot. Mais tel un fauve blessé le français s'est rué sur le thaïlandais dans le deuxième round et lui a asséné une série de coups qui l'ont mis définitivement KO. Nilmungkorn va valoir certainement retrouver le français pour le mettre KO à son tour !

 

NILMUNGKORN SUDSAKORNGYM

 

ESPAGNE

 

Eddy Ruiz « La Sombra (L'ombre) » (Champion du Monde K1 WKA, champion du Monde K1 Strikers League, champion d'Europe K1, champion Top Fight) a 25 ans, 69 combats pour 53 victoires (18 KO), 14 défaites et 2 matchs nuls, c'est un combattant expérimenté qui évolue aussi bien en style K1 qu'en pur Muay Thai.

En K1, il a remporté plusieurs titres, en Muay Thai il n'a pas gagné de titre important mais il a énormément combattu dans cette discipline en affrontant les meilleurs de sa catégorie.

En 2013, l'espagnol avait effectué une grosse performance en battant le thaïlandais Thanongdet Petpayathai (Champion du Lumpinee) par arrêt de l'arbitre lors d'un gala à Madrid.

En 2015, en Suisse, au gala Swiss Fight Night, il avait battu le grand champion Armen Petrosyan.

En 2016, Eddy Ruiz a remporté le tournoi Top Fight Madrid en battant David Calvo Currito et Ayman Nayanesh.

En 2017, il a battu le marocain Youssef El Hadmi à Madrid et surtout, en octobre, la star du Thai Fight Chanajon PK Saenchaigym (Champion du Radja, champion du Monde, vainqueur du tournoi Isuzu), le redoutable Chanajon qui a déjà battu deux fois le français Jimmy Vienot. Et le 11 novembre 2017 « La Sombra » est devenu champion du Monde Strikers League en K1 en battant l'immense champion hollandais Chris Ngimbi (2 fois champion du Monde It's Show Time, 2 fois champion du Monde WKA) !

Eddy Ruiz a également rencontré des pointures comme le thaïlandais Superbon Banchamek (Défaite aux points) et la star française Fabio Pinca (Défaite aux points).

C'est donc un sacré client qui va participer au tournoi All Star Games, l'espagnol fait aussi figure de favori pour remporter le tournoi !

 

EDDY RUIZ

 

PORTUGAL

 

Adelino Boa Morte (Champion du Monde WMF) surnommé « Perigoso » (Le dangereux) a 27 ans, 41 combats pour 32 victoires et 9 défaites. Sur ses 15 combats effectués en 2017, il n'en a perdu que deux.

Adelino Boa Morte s’entraîne dans le fameux club de Lisbonne le Dinamite Team de l'ancienne star des rings Dina Pedro (Cinq fois championne du monde, deux fois championne d'Europe). Un club qui comprend la championne Maria Lobo, le champion Rui Botelho et le grand champion Diogo « The King » Calado. Au départ, c'était Diogo Calado qui devait combattre dans le tournoi All Star Games. Mais malheureusement le portugais à perdu par KO en décembre 2017 au gala Enfusion à Abu Dhabi, le hollandais Endy Semeleer a battu le portugais avec un dur KO au troisième round. C'est donc son partenaire d’entraînement Adelino Boa Morte qui prend sa place dans le tournoi All Star Games.

Ce longiligne combattant d'1m90 est très dangereux avec ses techniques de genoux. Le portugais combat dans les règles du Muay Thai et du Kick Boxing. En 2015, Adelino Boa Morte avait affronté le français Cyril Benzaquen pour un championnat du Monde K1 ISKA à Paris, il s'était incliné aux points après une belle bataille.

En 2017, en mars, le portugais a remporté la médaille d'Or au championnat du monde WMF à Bangkok. Au mois d'avril, Adelino Boa Morte a été le grand vainqueur du tournoi Golden Fight 5 en - 75 Kg organisé à La Courneuve, il a battu l'algérien Hichem Menaouine et l'anglais Nicolas Mendes. En novembre, Adelino Boa Morte a remporté encore un tournoi en France, au gala The Victorious, à Joué-lès-Tours, il a battu par KO le Hollandais Romano Bakboord et aux points le français Liess Labsi.

Pour son dernier combat, en décembre, en Chine, en règle Full Muay Thai, Adelino Boa Morte a battu aux points le champion chinois Hui Lihui et on sait bien que ce n'est pas facile de s'imposer aux points dans les galas chinois...

L'espagnol est un habitué des tournois, c'est un adversaire à prendre très au sérieux, Perigoso ne viendra pas pour faire de la figuration !

 

ADELINO BOA MORTE