PRESTIGE FIGHT PRÉSENTE

ALL STAR MUAY THAI II

JEUDI 1 FÉVRIER 2018

SALLE WAGRAM PARIS

special report by Serge TRÉFEU

 

 

 

Pour cette deuxième édition du All Star Muay Thai, sous l'égide de la fédération FFKMDA de M. Nadir Allouache,  l'organisation Prestige Fight a fait très fort. Le show a eu lieu dans l'une des plus belles salles de Paris, la salle Wagram près du célèbre Arc de Triomphe parisien. Un quartier luxueux qui met à l'honneur la boxe thaï et la projette dans un univers où on n'a pas l'habitude de la voir.

Depuis de nombreuses années, ce sport valeureux était souvent pratiqué par des jeunes issus des quartiers difficiles. Aujourd’hui, cela a bien changé, le Muay Thai s'est complètement démocratisé, il y a des clubs de boxe thaï dans les quartiers les plus huppés de la capitale. Bien sûr, les boxeurs professionnels restent pour la plupart des enfants qui ont grandi dans les quartiers modestes, car il faut une énorme rage de vivre pour combattre à haut niveau sur un ring.

Mais le promoteur et président du Prestige Fight, M. Djamel Yacouben, a bien compris qu'il fallait ouvrir ce sport à tous le monde et à toutes les classes de la société. Un pari réussi avec son gala All Star qui est devenu maintenant une référence en terme d'organisation de boxe avec une atmosphère fastueuse.

La pesée du All Star II c'est déroulée en banlieue parisienne à Clichy. Dans une ambiance conviviale les protagonistes de l’événement sont passés sur la balance, ils étaient tous aux poids sans exception.

 

PESÉE DU ALL STAR II

  • PESEE1
  • PESEE10
  • PESEE11
  • PESEE12
  • PESEE13
  • PESEE14
  • PESEE15
  • PESEE16
  • PESEE17
  • PESEE18
  • PESEE19
  • PESEE2
  • PESEE20
  • PESEE21
  • PESEE22
  • PESEE23
  • PESEE24
  • PESEE25
  • PESEE26
  • PESEE27
  • PESEE28
  • PESEE29
  • PESEE3
  • PESEE30
  • PESEE4
  • PESEE5
  • PESEE6
  • PESEE7
  • PESEE8
  • PESEE9

 

TIRAGE AU SORT POUR LE TOURNOI ALL STAR

 

La théâtrale salle Wagram ressemble plus à un opéra qu'à une salle de show de boxe, les convives assistent au spectacle en dînant de succulent plats accompagnés de grands vins et de champagne. Dans les balcons de la salle, quelques personnes peuvent assister sans dîner à la soirée. On n'a pu apercevoir parmi le public les champions Cyril Benzaquen, Samy Sana, Eddy Muniz et Lamkong. Le show fut présenté par un duo de speakers, notre Daniel Allouche national pour la France et un speaker Australien Peter Linka pour l'international. Le All Star était diffusé en live sur la chaîne SFR Sport commenté par les fameux doubles K, Kamel Khemili et Kamel Jemel. Et sur une chaîne TV anglaise avec un commentateur anglais qui était également présent pour cette soirée, le All Star est un événement mondial !

 

LA MAGNIFIQUE SALLE WAGRAM

 

AVANT LEURS REPAS ET LE SHOW, LES GENS SE DÉTENDENT AUTOUR D'UN GRAND BUFFET

 

CHAQUE ARRIVÉE D'UN BOXEUR SUR LE RING EST PRÉSENTÉE SUR UN ÉCRAN GÉANT

 

LES DEUX SPEAKERS DE LA SOIRÉE, DANIEL ALLOUCHE ET PETER LINKA

 

DANIEL ALLOUCHE THE VOICE

 

 

LE FANTASQUE COMMENTATEUR ANGLAIS SANDY HOLT

 

DEUX SPEAKERS, UN COMMENTATEUR ANGLAIS, SA RIGOLE PAS AU PRESTIGE FIGHT

 

L'ORGANISATEUR DJAMEL YACOUBEN ENTOURÉ DE SES PARTENAIRES ET SPONSORINGS

 

 

LES FIGHTS :

 

 

ANTAR KACEM (SHORT DORÉ) VS YODSIAM SOR JOR VICHITPEDRIEW (SHORT NOIR) – 63 KG 500

 

Le challenge semblait difficile pour le jeune Antar Kacem face au champion du stadium d'Omnoï. Mais le protégé de Nasser Kacem a effectué un combat parfait en bousculant le champion Thaïlandais avec des séries de poing percutantes. Pas du tout impressionné, Antar Kacem n'a cessé d'avancé sur son adversaire. Yodsiam a bien géré également son combat en passant de très belles techniques de pures Muay Thai. Le combat est serré, la fougue est du côté du Français et l'expérience du ring du côté du Thaïlandais. Les juges donneront le gain du combat au jeune français. C'est une énorme performance que réalise Antar Kacem, à seulement 19 ans, il bat un champion Thaïlandais de haut niveau. L'avenir lui appartient, Antar Kacem n'a pas fini de faire parler de lui !

 

  • ANTAR VS YODSIAM 1
  • ANTAR VS YODSIAM 10
  • ANTAR VS YODSIAM 2
  • ANTAR VS YODSIAM 3
  • ANTAR VS YODSIAM 4
  • ANTAR VS YODSIAM 5
  • ANTAR VS YODSIAM 6
  • ANTAR VS YODSIAM 7
  • ANTAR VS YODSIAM 8
  • ANTAR VS YODSIAM 9

 

NILMONGKORN SUDSAKORNGYM (SHORT NOIR) VS EDDY RUIZ (SHORT ET BLANC) – 75 KG

DEMI-FINALE DU TOURNOI ALL STAR

 

Nilmongkorn, coaché par l'ancien grand champion Mehdi Zatout, démarre le premier round très fort, high kick, middle, coup de coude sauté, l'espagnol est un peu débordé par la vitesse d’exécution du Thaïlandais. Mais dans le deuxième round, la physionomie du combat change complémentent. Eddy Ruiz touche durement avec ses poings le Thaïlandais qui s’écroule sur le ring. On pense que le match est fini mais l'arbitre laisse une chance à Nilmongkorn en le comptant malgré ce dur KO. Le Thaïlandais essaye de repartir au charbon mais il se fait de nouveau contrer méchamment par un superbe high kick, il tombe KO pour plus du compte. Nilmonkorn mettra beaucoup de temps à récupérer. Eddy Ruiz est qualifié pour la finale du tournoi.

 

  • NILMONKORN VS RUIZ 1
  • NILMONKORN VS RUIZ 10
  • NILMONKORN VS RUIZ 2
  • NILMONKORN VS RUIZ 3
  • NILMONKORN VS RUIZ 4
  • NILMONKORN VS RUIZ 5
  • NILMONKORN VS RUIZ 6
  • NILMONKORN VS RUIZ 7
  • NILMONKORN VS RUIZ 8
  • NILMONKORN VS RUIZ 9

 

JIMMY VIENOT (SHORT NOIR) VS ADELINO BOA MORTE (SHORT DORÉ) – 75 KG

DEMI-FINALE DU TOURNOI ALL STAR

 

Jimmy Vienot a fait un festival de technique durant les trois reprises de cette demi-finale. Le niveau n'était pas le même entre les deux boxeurs. Le Français a dominé outrageusement le champion Portugais qui a goûté au sol du ring une dizaine de fois, suite aux superbes projections et balayages du Français. Jimmy Vienot affirme sa place de favori du tournoi et se qualifie pour la finale.

 

 

AIMAN AL RADHI (SHORT DORÉ) VS RAYAN MEKKI (SHORT NOIR) – 65 KG

 

Le combat était bien parti mais la confrontation fut de courte durée. Au début du deuxième round, un coup de coude ou un choc de tête ouvre durement l'arcade du jeune Rayan Mekki. Le médecin décide de stopper le match, malheureusement nous ne somme pas en Thaïlande car au pays du Muay une blessure de ce niveau n'aurait pas permis l’arrêt du combat. Aiman Al Radhi explose de joie, il vient de signer de nouveau une belle victoire, quand à Rayan Mekki il est forcement frustré de ne pas avoir pu s’exprimer pleinement sur le ring. Un match à refaire...

 

 

ARTHUR MEYER (SHORT DORÉ) VS KOHEI KODERA (SHORT NOIR) – 59 KG

 

Les deux protagonistes de ce combat ont effectué un grand combat. Pour ce match, Arthur Meyer a changé sa boxe habituelle, d'habitude technique et posé, il s'est transformé en véritable rouleau compresseur face au Japonais. Kohei Kodera a déployé une boxe plus technique que son adversaire. Mais les high kick de Kohei Kodera ressemblaient plus à des techniques d'un art martial qu'à des techniques de boxe thaï, le Japonais est sûrement issu du Taekwondo. Kohei Kodera a d'ailleurs bien touché le visage du Français durant les cinq reprises du match, heureusement ses coups n'étaient pas puissants. Quand à Arthur Meyer, il a préféré privilégié la puissance en martelant les cuisses du Japonais avec de terribles low kick et des redoutables coups de genoux en corps à corps. Le Japonais gagne le match au compte des points car il a marqué ses points, il n'a pas cherché la bataille. Le français a lui constamment avancé sur le Japonais, ne le laissant pas respirer, Arthur Meyer a fait le combat jusqu'au dernier coup de gong. C'est ce qui a impressionné le plus les juges qui ont donné la victoire au Français. Arthur Meyer accroche un champion Japonais (Champion international WBC) à son palmarès !

 

  • MEYER VS KODERA 1
  • MEYER VS KODERA 2
  • MEYER VS KODERA 3
  • MEYER VS KODERA 4
  • MEYER VS KODERA 5
 

 

MOHAMED SOUANE (SHORT NOIR) VS SERGINIO KANTERS (SHORT DORÉ) – 71 KG

 

C'est toujours un régal de voir boxer le talentueux Mohamed Souane et face au courageux Hollandais, Saï Saï a de nouveau brillé sur le ring. Serginio Kanters n'est pas un adepte du pur Muay Thai. On l'avait déjà vu contre Jimmy Vienot où il avait montré ses limites techniques, seul son punch et ses puissants low kick peuvent être dangereux. Mais le protégé de Rodrigo Alamos a appliqué les consignes de son coach à la lettre en maintenant constamment une garde hermétique pour absorber les puissantes séries aux poings du Hollandais. Le Français a survolé le match, techniquement et stratégiquement. Ses séries de coups de genoux dans les côtes du hollandais ont fait de terrible dégât. Plus d'un boxeur serait tombé après ce que Serginio Kanters a reçu, force est de reconnaître que le Hollandais est un formidable encaisseur. Jusqu'au bout du match, Mohamed Souane a fait très mal au Hollandais avec ses coups de genoux et également des beaux coups de coude. Victoire logique du français. Décidément les combattants Français ne réussissent pas au champion Hollandais...

 

 

  • SOUANE VS KANTERS 1
  • SOUANE VS KANTERS 2
  • SOUANE VS KANTERS 3
  • SOUANE VS KANTERS 4
  • SOUANE VS KANTERS 5
  • SOUANE VS KANTERS 6
  • SOUANE VS KANTERS 7
  • SOUANE VS KANTERS 8

 

BOBO SACKO (SHORT NOIR) VS CHANGPUEK MUAY THAI ACADEMY (SHORT DORÉ) – 67 KG

 

La belle boxe, fluide et posée du Français face au solide Thaïlandais nous a offert l'un des plus beaux combats de la soirée. Bobo Sacko est vraiment en confiance à chacun de ses rendez-vous, il a fait un excellent match contre Changpuek, ancien champion du Radja et qui possède tout de même près de 300 combats au compteur. Le Thaïlandais a un peu sous estimé le combattant français car il s'est fait largement dominé dans les premières reprises. Les splendides Front Kick de Bobo Sakco ont perturbé le Thaïlandais. Changpuek est seulement revenu dans les deux derniers rounds avec quelques belles saisies et des puissants middles. Mais cela n'a pas suffit pour enlever la victoire bien méritée à Bobo Sacko.

 

 

  • SOUANE VS CHANGPUEK 1 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 10 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 2 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 3 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 4 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 5 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 6 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 7 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 8 []
  • SOUANE VS CHANGPUEK 9 []

 

JIMMY VIENOT VS EDDY RUIZ – 75 KG

FINALE DU TOURNOI ALL STAR EN 3 ROUNDS

 

Jimmy Vienot est déterminé a remporté ce tournoi, il débute durement le premier round. Ses low kicks font très mal à l'Espagnol. Eddy Ruiz a du mal a suivre le rythme imposé par le Français. Dans les rounds suivant, Jimmy Vienot a trouvé le point faible de l'Espagnol, sa jambe avant. Eddy Ruiz ne bloque pas il encaisse mais sa jambe devient vite une béquille. Le Français sans donne à cœur joie, il domine les trois reprises et devient sans contexte le grand vainqueur du tournoi All Star II. C'est un beau début d'année pour le jeune champion Jimmy Vienot, après avoir battu le Hollandais Serginio Kanters au Kerner Thai, en janvier, il s'impose avec panache en février, au tournoi All Star. Les adversaires du sociétaire du Star Boxing sont prévenus, Jimmy Vienot est en pleine forme pour 2018 !

 

 

  • VIENOT VS RUIZ 1
  • VIENOT VS RUIZ 2
  • VIENOT VS RUIZ 3
  • VIENOT VS RUIZ 4