Interview de SAÏD TAGHMAOUI

by Serge TRÉFEU (2018)

Photos boxe Sébastien Micke

 

 

Serge TRÉFEU : Bonjour Saïd et merci de m'accorder cet entretien, tu as découvert la boxe vers quel age ?

Très jeune, j'avais 12-13 ans, je viens d'un quartier difficile et après quelques conneries on m'a dirigé vers un sport pour canaliser mon énergie, c'était soit le foot ou soit la boxe et c'est la boxe qui m'a le plus parlé

Dans quel quartier tu as grandi ?

Dans le 93 à Aulnays-sous-bois dans la cité des 3000

Tu as commencé la boxe dans quel club ?

Au Boxing Athletic club Paris 9 à Paris dans le 9ème arrondissement chez José Chacon, un club de boxe anglaise

Tu allais de ta cité en banlieue parisienne jusqu'à Paris pour t’entraîner ?

Oui, j'avais une sœur qui habitait à Paris, j'allais chez elle et ensuite au club de boxe

Tu as fait de la compétition en boxe ?

Oui bien sûr, j'ai d'abord fait de la boxe éducative. Puis, des combats au gymnase Max Rousié à la Porte Pouchet, des combats en amateur, les compétitions classiques en boxe anglaise, le Critérium des Espoirs, les Aiglons, j'ai fait 12 combats pour 8 victoires

Tu n'as pas voulu faire une carrière en boxe ?

Je voulais devenir champion du monde (Rire). Mais le cinéma est vite venu et m'a attrapé et j'ai compris que l'histoire de la boxe c'était une affaire réglée. Mais j'étais vraiment passionné par ce sport, je voulais même en faire un métier, être boxeur professionnel...

C'était en quelle année ta période de boxeur ?

Au début des années 90, j'ai commencé en même temps que Julien Lorcy (Champion du monde professionnel WBA), il est de la même génération que moi. Une génération dans laquelle il y a eu plusieurs grands champions comme Djamel Lifa, Khalid Rahilou, Jean-Baptiste Mendy !

Est ce que tu as essayé la boxe thaï ?

Non, je n'ai fait que de la boxe anglaise, ma grande passion c'était la boxe anglaise. Mais je connaissais tout le petit monde de la boxe thaï, j'étais très proche de Sami Kebchi (Organisateur des grandes soirées de boxe pieds-poings des années 90). J'ai connu l'époque phare de la boxe thaï en France, les combats sur Canal Plus, à Bercy, au Palais des Sports de Levallois, des grands moments avec les Dekkers, Kaman, Roufus, Hoost, Dida, Dany Bill, Nikiéma. Juste avant la période K1, la période des Jérôme Le Banner, Cyril Abidi...

Tu allais souvent assister au gala de Sami Kebchi ?

J'allais à tous les galas de Sami. Sami est un ami intime, il fait partie de ma famille. J'ai des souvenirs mémorables de ses soirées de boxe, toutes les soirées organisées par Sami Kebchi étaient exceptionnelles

Quel souvenir d'une soirée de Sami Kebchi t'a le plus marqué ?

Je dirais lorsque Dida Diafat a battu le grand Ramon Dekkers ce fut un moment unique. Le combat entre Rick Roufus et Rob Kaman a été aussi un grand moment, une guerre de folie entre deux grands champions. Mais il y en a eu tellement de combats mémorables, les matchs de Morad Sari, Kamel Jemel étaient également fantastiques. J'étais tout le temps dans les vestiaires avec tous ces gars là, j'ai beaucoup de grands souvenirs de cette période magnifique de la boxe pieds-poings. De la boxe anglaise aussi d’ailleurs avec Louis et Michel Acaries qui organisaient des soirées incroyables, je connais bien Louis Acaries. J'ai vraiment connu l'Age d'Or de la boxe en France !

Tu as beaucoup d'amis champion de boxe thaï ?

Oui énormément, Dida Diafat, Kamel Jemel, Fabrice Allouche. Le speaker Daniel Allouche que j'adore. J'ai un grand respect pour Jean-Charles Skarbowsky, pour tous ce qu'il a fait en Thaïlande et en France. Grand respect aussi pour le phénoménal Dany Bill, je connais bien aussi Kamel Chouaref, Farid Khider, ce sont tous des grands champions. Je suis très intime avec la star du K1 Badr Hari qui a été un sacré client du K1, l'un des meilleurs poids lourds au monde, il est d'origine marocaine comme moi, cela nous a rapproché. Badr Hari a fait une grande carrière en Kick Boxing mais il a commencé par la boxe thaï, l'école hollandaise est l'une des meilleurs écoles au monde en boxe thaï après la Thaïlande

 

SAÏD TAGHMAOUI EN COMPAGNIE DE DANIEL ALLOUCHE POUR LA PESÉE D'UN CHAMPIONNAT D'EUROPE DE BOXE ANGLAISE

 

THE VOICE DANIEL ALLOUCHE AVEC SAÏD TAGHMAOUI

 

SAÏD TAGHMAOUI A LA LEÇON AVEC LE COACH FABRICE ALLOUCHE

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LA STAR DU K1 BADR HARI

 

Est ce que tu continues à suivre les événements de boxe ?

Je suis surtout les événements en boxe anglaise, un peu moins la boxe thaï, je m’intéresse aussi au MMA. Je regarde tous les grands combats en boxe anglaise. En boxe thaï, je regarde aussi un peu quelques grands combats avec la star Buakaw, j'aime bien aussi les champions Yohan Lidon, Fabio Pinca, les frères Boughanem, le jeune Yassine est vraiment impressionnant

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LE GRAND CHAMPION YOHAN LIDON (15 FOIS CHAMPION DU MONDE EN BOXE PIEDS ET POINGS) ET LE CÉLÈBRE ACTEUR MICKEY ROURKE

 

Tu t’entraîne toujours en boxe ?

Oui pratiquement tous les jours. Que je sois aux États-Unis, en Angleterre, n'importe où dans le monde, je vais à la salle, c'est une hygiène de vie la boxe pour moi

Tu vis à Los Angeles, dans quelle salle tu vas t’entraîner là-bas ?

Au Wild Card Boxing Club avec Freddie Roach, c'est mon entraîneur personnel

 

SAÏD TAGHMAOUI A L'ENTRAÎNEMENT A LA SALLE WILD CARD BOXING, L'UNE DES MEILLEURS SALLES DE BOXE AUX ÉTATS-UNIS

 

 

Freddie Roach est l'un des meilleurs entraîneurs au monde, cela doit être motivant de s’entraîner dans sa salle ?

Oui j'ai beaucoup de chance de m’entraîner avec lui, il a préparé les stars Manny Pacquiao, Oscar De La Hoya, Virgil Hill, il a même entraîné Mickey Rourke pour son retour à la boxe. C'est un grand Monsieur de la boxe. Aux États-Unis j'ai pu côtoyer des grands champions de boxe anglaise à la salle et m’entraîner à haut niveau

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC SON ENTRAÎNEUR LE FAMEUX FREDDIE ROACH

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LA STAR MONDIALE MANNY PACQUIAO

 

Est ce qu'il y a des salles de boxe thaï à Los Angeles ?

La boxe thaï est moins connue aux États-Unis que la boxe anglaise. Mais il y a quand même un monde, un univers de la boxe thaï aux États-Unis, les américains respectent cette forme de boxe mais ils sont plutôt friands de Kick Boxing et de Full Contact

Tu vas voir des galas de Kick Boxing aux États-Unis ?

Pas trop, c'est assez rare que j'assiste à des galas de Kick Boxing. Je vais surtout aux galas de boxe anglaise et aussi de MMA, j'aime bien. Je connais bien Dana White (Président de l'UFC) et Mark Wahlberg qui est un ami intime a des parts dans l'UFC, j'ai toujours des places incroyables, j'ai beaucoup de chance (En 2017, Mark Wahlberg est devenu l'acteur le mieux payé au monde d’après le magazine Forbes). J'ai aussi de bonnes relations avec l'équipe du Showtime (Showtime est l'une des plus importantes chaînes de télévision payante américaine, elle appartient à CBS), cela me permet d’être souvent au bord du ring

 

LA STAR AMÉRICAINE MARK WAHLBERG ET SAÏD TAGHMAOUI SONT AMIS DEPUIS 20 ANS

 

 

Qu'est ce que tu penses de la boxe actuellement en France ?

En Angleterre, en Allemagne, c'est extraordinaire, et la France on n'est encore à la traîne avec la boxe anglaise. Au moment où la boxe a prit une ampleur incroyable à travers le monde et que l’athlète le mieux payé au monde c'est Floyd Mayweather, ce n'est ni un golfeur, ni un basketteur, ni un footballeur, c'est un boxeur et loin devant tout le monde. Mais en France, les boxeurs gagnent trois francs six sous, les mecs ils ne veulent plus se prendre la tête à faire des sacrifices, des combats durs pour rien.

A l'étranger, les champions de boxe ils gagnent des millions de dollars, en championnat du monde ils gagnent 14, 15 millions de dollars. Floyd contre Conor McGregor il a touché 100 millions de dollars, je ne sais pas si tu vois la somme faramineuse que ça fait. En France, ils touchent combien les boxeurs pros, rien.

Alors, ils en on trouvé un là, Tony Yoka (Médaille d'Or aux Jeux olympiques 2016), ils essayent de le faire briller, mais il est encore très loin du haut niveau. Et attention, champion Olympique ce n'est pas pareil que champion professionnel, il y a un monde entre la boxe amateur et la boxe professionnelle. On a vu beaucoup de champions Olympiques qui n'ont rien fait ensuite en professionnel...

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LE LÉGENDAIRE FLOYD MAYWEATHER

 

Tu connais bien le monde de la boxe, je crois que tu a été aussi quelques fois commentateur pour des chaînes de TV ?

Oui pleins de fois, j'ai été commenter sur Canal Plus, Direct 8, ils m'ont même demandé sur BeIN TV Sport, la boxe anglaise c'est mon monde, je connais bien ce sport

 

SAÏD TAGHMAOUI A BEAUCOUP D'AMIS CHAMPION DE BOXE ANGLAISE, ICI AVEC LE FRANÇAIS SOULEYMANE M'BAYE CHAMPION DU MONDE WBA PROFESSIONNEL

 

La boxe t'as servi un peu pour réussir ta formidable carrière d'acteur aux États-Unis ?

Quand tu es un guerrier sur le ring, tu es un guerrier dans la vie. Mais malgré le succès, je suis quelqu'un qui n'a pas changé, c'est surtout cela qui me définit par rapport à d'autres, c'est l'authenticité. Quand tu vois tous ceux qui ont un peu de succès, souvent ils oublient d'où ils viennent. Je pense que ce qui fait plaisir aux gens c'est que je suis resté le même. On est loin de tous ces gars complètement dans le système politique. Moi, je suis un indépendant autodidacte, ma carrière et mon parcours c'est un miracle. Malgré tous les obstacles, tous les bâtons dans les roues que l'on m'a mis j'ai quand même réussi. Les bâtons dans les roues, je les ai transformé en jantes dorée (Rire)

 

« ON M'A FAIT COMPRENDRE QUE SI JE ME RELȂCHAIS, J'EN PRENDRAIS PLEIN LA GUEULE »

Quel a été le dernier film dans lequel tu as joué ?

Mon dernier film est le blockbuster Wonder Woman qui a cartonné dans le monde (Wonder Woman avec 821 millions de dollars en 2017 est devenu le plus gros succès du studio Warner Bros au box-office mondial)

 

WONDER WOMAN A INTÉGRÉ LE TOP 5 DES PLUS GROS SUCCÈS US DE TOUS LES TEMPS POUR UN FILM DE SUPER-HÉROS

 

LES HÉROS PRINCIPAUX DU FILM WONDER WOMAN

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC L'ACTRICE GAL GADOT ALIAS WONDER WOMAN

 

 

Je te remercie Saïd pour cette interview et je te souhaite CHOOKDEE (Bonne chance) pour tes futurs projets !

Merci à toi Serge

 

Said Taghmaoui est un véritable passionné de boxe, il a ce sport dans le sang, s'il n'avait pas été acteur, c'est sûr, les projecteurs des rings l'auraient sortie de l'ombre. La lumière du succès, il ne l'a pas trouvé dans le Noble Art mais dans le septième Art. De la banlieue à Hollywood, sa carrière cinématographique est édifiante, il est la fierté des jeunes de quartier, un exemple à suivre, la preuve vivante que l'on peut réussir à s'en sortir avec de la volonté, de la persévérance et la rage de vivre !

 

MY NAME IS BOND ! NO MY NAME IS SAÏD FROM 93

 

SAÏD TAGHMAOUI A TOURNÉ AVEC LES PLUS GRANDS ACTEURS AMÉRICAINS, ICI AVEC LA STAR CHRISTIAN BALE

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LA STAR DE LA SÉRIE BREAKING BAD, BRYAN CRANSTON

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LAURENCE FISHBURNE ALIAS MORPHEUS DANS MATRIX

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC DON CHEADLE ALIAS THE WAR LE SUPER-HÉROS DANS IRON MAN

 

SAÏD TAGHMAOUI ET KATE WINSLET L'HÉROÏNE DE TITANIC

 

SAÏD TAGHMAOUI ET LA STAR GEORGE CLOONEY DANS LES ROIS DU DÉSERT

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LE MONSTRE SACRÉ DU CINÉMA FRANÇAIS, GÉRARD DEPARDIEU

 

UN CASTING D'ENFER POUR LE FILM WANTED, SAÏD TAGHMAOUI, GÉRARD DEPARDIEU, RENAUD, JOHNNY HALLYDAY, RICHARD BOHRINGER, HARVEY KEITEL, STÉPHANE FREISS

 

SAÏD TAGHMAOUI EN COMPAGNIE DE LA STAR DU RAP 50 CENT

 

CLIP DU RAPPEUR NIRO « FIERS DE NOUS » AVEC SAÏD TAGHMAOUI EN MODE BOXEUR

  

 

SAÏD TAGHMAOUI EST UNE STAR AU MAROC

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC LE PRINCE MOULAY RACHID (FRÈRE DU ROI MOHAMED VI)

 

SAÏD TAGHMAOUI AMBASSADEUR DE LA COMPAGNIE NATIONALE ROYAL AIR MAROC

  

 

SAÏD TAGHMAOUI A FAIT LA COUVERTURE DE NOMBREUX MAGAZINES

 

  • MAGAZINE 1 []
  • MAGAZINE 10 []
  • MAGAZINE 11 []
  • MAGAZINE 2 []
  • MAGAZINE 3 []
  • MAGAZINE 4 []
  • MAGAZINE 5 []
  • MAGAZINE 7 []
  • MAGAZINE 8 []
  • MAGAZINE 9 []

 

BIOGRAPHIE DE SAÏD TAGHMAOUI (INFORMATION SUR LES SITES WEB ALLO CINÉ, WIKIPÉDIA, YOU TUBE)

 

D'origine marocaine amazighe berbère chleuh et issu de parents venus d'Essaouira, Saïd Taghmaoui naît le 19 juillet 1973 à Villepinte et grandit à Aulnays-sous-bois dans la cité des 3000, issu d'une famille nombreuse de trois frères et cinq sœurs, il quitte l'école très tôt avec la volonté de suivre une carrière dans la boxe anglaise, un sport qu'il pratique dès son adolescence et dans lequel il devient vice-champion de France en 1990. Saïd Taghmaoui fait ses premières armes aux côtés du groupe Hip-Hop Assassin par qui il fait la connaissance de Mathieu Kassovitz.

Souhaitant devenir acteur, Saïd Taghmaoui s'illustre dès 1994 dans Frères : la roulette rouge d'Olivier Dahan, un téléfilm diffusé sur Arte.

La même année, Saïd Taghmaoui fait la rencontre de Mathieu Kassovitz avec qui il coécrit le scénario de La Haine, un long métrage qui reçoit le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1995. Il joue d'ailleurs l'un des rôles principaux, celui de Saïd, un jeune Beur banlieusard (Saïd Taghmaoui est nommé pour un césar en 1996).

 

VINCENT CASSEL, SAÏD TAGHMAOUI, HUBERT KOUNDÉ, LE CÉLÈBRE TRIO DU FILM CULTE « LA HAINE »

 

LES ACTEURS VINCENT CASSEL, SAÏD TAGHMAOUI, HUBERT KOUNDÉ ET LE RÉALISATEUR MATHIEU KASSOVITZ

 

 

Après ce film à grand retentissement qui le révèle au public français, il prend des cours de théâtre pour améliorer son jeu d'acteur et étudie les langues pour devenir un comédien de renommée internationale. Après Héroïnes (1997) de Gérard Krawczyk, il tourne en Italie I Giardini dell'Eden (1998) d'Alessandro D'Alatri, en Allemagne le téléfilm Urlaub im Orient - Und niemand hört dein Schreien, et au Maroc Marrakech Express, un drame sentimental de Gillies MacKinnon avec Kate Winslet.

Saïd Taghmaoui fait par ailleurs partie des rares acteurs français qui ont réussi à percer à Hollywood. On le voit interpréter en 1999, aux côtés de George Clooney et Mark Wahlberg, un soldat irakien dans le corrosif « Les Rois du désert » de David O. Russell. En diversifiant ainsi les rôles, il cherche tant bien que mal à faire oublier son personnage de La Haine, qui lui colle un peu trop à la peau.

Dès l'année 2000, il s'impose sur le devant de la scène cinématographique française en enchaînant pas moins de huit films en deux ans, parmi lesquels La Taule (2000) d'Alain Robak, Nationale 7 de Jean-Pierre Sinapi, Ali Zaoua (2001) de Nabil Ayouch, Gamer de Zak Fishman et Confession d'un dragueur d'Alain Soral. Il joue également les seconds couteaux dans de grosses productions françaises comme Absolument Fabuleux de Gabriel Aghion et Le Petit Poucet d'Olivier Dahan.

Sniper suicidaire dans « Entre chiens et loups » (2002) d'Alexandre Arcady, il poursuit sa carrière internationale, apparaissant tour à tour dans Spartan (2003), Wanted, L'Homme de la Riviera, Hidalgo (2004) et J'adore Huckabees (2004). Fort de cette notoriété, Saïd Taghmaoui se voit confier par Elie Chouraqui le rôle symbolique de Saïd Chahine dans son film Ô Jérusalem (2006) qui traite de la création de l’état d'Israël en 1948.

En 2006, Omar Sharif lui remet « La Pyramide d'Or » un prix égyptien qui récompense le meilleur acteur du monde arabe et lui adresse à l'occasion cet hommage « vous êtes mon héritier, mon successeur... »

 

SAÏD TAGHMAOUI AVEC L'INOUBLIABLE OMAR SHARIF

 

 

Sa carrière hollywoodienne suit son cours aux côtés de Dennis Quaid et Matthew Fox dans Angles d'attaque en 2008 ensuite dans la transposition au grand écran de la célèbre figurine G.I. Joe l'année suivante.

 

SAÏD TAGHMAOUI ALIAS ABAL « BREAKER » SHAZ DANS G.I. JOE LE RÉVEIL DU COBRA

 

FIGURINE DU PERSONNAGE ABAL « BREAKER » SHAZ

 

En 2008, il obtient la nationalité américaine.

Saïd Taghmaoui diversifie parallèlement son expérience en apparaissant dans quatre épisodes de la série culte « Lost » ou dans le film indépendant « Les Cerfs-volants de Kaboul ». L'année 2010 marque son retour sur les écrans français dans la fiction fantastique en pleine guerre d'Algérie, « Djinns » aux côtés de Grégoire Leprince-Ringuet. Puis, il enchaîne les films dans des grosses productions hollywoodiennes telles que Conan (2011), American Bluff (2013), Infiltrator (2016), Wonder Woman (2017) !

 

Filmographie de Saïd TAGHMAOUI :

 

Acteur Film :

Wonder Woman (2017 )

Infiltrator (2016)

American Bluff (2013)

My Brother The Devil (2012)

Conan (2011)

The Killers (2010)

Djinns (2010)

 

G.I. Joe - Le réveil du Cobra (2009)

 

Angles d'attaque (2008)

Kandisha (2008)

Mogadiscio (2008)

Trahison (Traitor) (2008)

 

Les Cerfs-volants de Kaboul (2007)

Five Fingers (2006)

Le Pain nu (2005)

Ô Jérusalem (2005)

Hidalgo (2004)

J'adore Huckabees (2004)

Spartan (2004)

Wanted (2003)

 

L'Homme de la Riviera (2002)

Absolument fabuleux (2001)

Confession d'un dragueur (2001)

Entre chiens et loups (2001)

Gamer (2001)

Le Petit Poucet (2001)

Vivante (2001)

Ali Zaoua, Prince de la rue (2000)

Nationale 7 (2000)

Room to rent (2000)

La Taule (1999)

Les Rois du désert (1999)

Prima del tramento (1999)

I Giardini dell'Eden (1998)

Marrakech Express (1998)

Onorevoli detenuti (1998)

Go for Gold ! (1997)

Héroïnes (1997)

Elvis Aziz (1996)

La Bougeotte (1996)

La Haine (1995)

Soif d'en sortir (1995)

Frères : la roulette rouge (1994)

 

Acteur Série TV :

The Missing - Saison 1 (2014)

Épisode 6

Touch - Saison 2 (2013 )

Strike Back - Saison 3 (2012)

Épisodes 3 - 4

Lost, les disparus - Saison 5 (2009)

Épisodes 6 - 7 - 9 – 12

La maison Saddam - Saison 1 (2008)

Épisode 1

Suspectes - Saison 1 (2007)

Djihad - Saison 1 (2006)

Sleeper Cell - Saison 2 (2006)

Épisodes 6 - 7

Sleeper Cell - Saison 2 (2006)

Épisode 5

L’Éducateur - Saison 1 (1995 )