SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

BOWEE SOR UDOMSON (Carrière 2000-2010)

BOWEE SOR UDOMSON

LE TAUREAU DE KALASIN

Bowee Sor Udomson est né le 27 juin 1984, il a grandi dans la ville de Somdet de la région de Kalasin (Isaan). Il a découvert la boxe en regardant les matchs à la télé avec son père. Ce sont surtout les combats de la star Somrack Khamsing qui lui ont fait aimer la boxe.

A 13 ans, il a débuté sa formation dans le camp Rungrapa Gym près de chez lui, un camp pour lequel il a effectué environ 40 combats.

Vers l’âge de 15 ans, il a intégré le camp Sor Udomson à Bangkok, un camp situé dans le quartier de Chongnonsee où il y est resté dix ans. Le camp comprenait notamment les grands champions Sonram Sor Udomson (Champion du Radja) et Thongkham Sor Udomson. Ensuite, il a combattu plusieurs années pour le fameux camp Kaewsamrit. Il a fini sa carrière au célèbre camp Sitsongpeenong Gym.

Bowee était un véritable « Taureau » qui ne reculait jamais,  un incroyable encaisseur, un roc qui détruisait ses adversaires avec ses poings et ses coudes en leur mettant constamment la pression.

Pour sa grande vaillance au combat, Bowee était surnommé « New Rambo » en comparaison avec Rambo Pongsiri, une ancienne légende des rings des années 90 qui avait le même style de boxe que lui.

Bowee avait même repris l’emblème de Pongsiri, une tête de mort blanche qu’il portait sur son short et son drapeau noir de pirate qu’il arborait sur le ring.

Bowee a remporté sa première ceinture en 2003, la ceinture du Radja en 122 lbs. Ensuite, il a conquis la ceinture de champion de Thaïlande en 122 lbs et en 126 lbs, la ceinture de champion du Monde WMC en 135 lbs, la ceinture S1 en 135 lbs et la ceinture de champion du Monde Muay Thai Warriors en 154 lbs. Il a effectué 139 combats pour 86 victoires (53 KO), 51 défaites et 2 matchs nuls.

En Thaïlande, il a battu des grands champions comme Wanpichit Sit Jamrong, Wutidet Lookprabat, Ngathao Anrungrot, Wanmechai Meenayotin, Puja Sor Suwannee, Yodsanan Sityodtong, Pet Ake Sitjaopor (KO), Nopparat Kiatkamthorn (KO), Suahuanlek Chor Sophipong (KO), Seanchainoi Seandeatgym, Kru-Noi Sor Kingstar, Singthongnoi Por Telakun (KO), Phet Aik Kiatyongyut, Rungravee Sor Rungrot (KO) !

L’année 2002 a été l’une des années les plus prolifiques pour Bowee qui a remporté 7 combats sur ses 10 matchs effectués au stadium du Radja. Il a battu Taweesak Singkhlongsee (Champion du Lumpinee), Wutidet Lookprabat (Champion de Thaïlande, Meilleur boxeur de l’année 2007), Kru-Noi Sor Kingstar, Paruhatnoi Sitjamee (Champion du Lumpinee), Paruhatnlek Sitjamee, Ngathao Anrungrot (Champion du Lumpinee) et s’est incliné aux points face à Klayrung Sasipra Gym et Kongprai Por Pinyo (Champion du monde WMC), il a battu par KO Kongprai Por Pinyo pour le match revanche. Seul, le terrible puncheur Anuwat (Champion du Lumpinee, champion du Radja, champion Omnoï, Meilleur boxeur de l’année 2003 et 2004) l’a battu par KO au troisième round après un match extrêmement violent.

L’un de ses plus coriaces adversaires fut le redoutable Puja Sor Suwannee avec qui il a effectué quatre matchs, Puja a battu trois fois Bowee au stadium du Radja en 2003, Puja était alors le champion du Lumpinee en titre. Bowee a prit sa revanche sur Puja en 2009, il a gagné la ceinture de champion du monde S1 en 135 lbs dans une organisation du promoteur Songchai Ratanasuban.

Ces nombreux combats titanesques du début des années 2000 contre Krairung Sor Chaichareon, Suahuanlek Chor Sophipong, Thongchai Tor Silachai, Ronachai Naratrikun, Anuwat Kaewsamrit, pour ne citer qu’eux, ont marqué physiquement Bowee.

Lorsqu’il a commencé à venir boxer en Europe, ce n’était plus tout à fait le même boxeur…

Mais Bowee était un formidable guerrier qui possédait toujours une combativité agressive exceptionnelle. D’ailleurs, il a encore fait lever le publique avec des combats phénoménales contre les champions Fabio Pinca où il a perdu aux points et face à Kamel Jemel avec un match nul.

Bowee a aussi fait des grands combats contre les meilleurs étrangers comme Michael Piscitello (Victoire par KO), Rachid Belani (Victoire par KO), Rudolf Durica (Victoire), Mosab Amrani (Défaite par KO), Michael Dicks (Défaite), Moussa Konaté (Victoire), Andy Souwer (Défaite par KO), Antoine Pinto (Défaite), Gago Drago (Victoire), Chingiz Allazov (Défaite par KO), Victor Nagbe (Victoire).

Le Taureau de Kalasin a raccroché les gants en 2015.

BY SERGE TRÉFEU