SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

COBAN LOOKCHAOMAESAITONG (Carrière 1980-1990)

Coban de son vrai nom Banlu Anwiset, est né à Puttaisong, un village près de la ville de Buriram dans la région nord-est. Issu d’une famille très pauvre de cinq enfants, trois garçons et deux filles, le jeune Banlu était déjà un solide bagarreur lorsqu’il était enfant. Très pauvre, il a commencé sa formation au Muay Thai à 11 ans, chez lui, en tapant dans un sac de riz suspendu à un arbre avec comme protection des bandages à la main en fil de ver à soie. Puis, il a intégré le camp Soh Samrung, un petit camp dans son village pour lequel il a fait une vingtaine de combats. Coban a fait son premier combat à 11 ans, il a gagné la modique somme de 30 Bahts (0,81 €). 

Ensuite, à 13 ans, il est entré au camp Lookchaomaesaitong, un camp dans la ville de Buriram où il y est resté pendant 7 ans. Lorsque le camp a fermé, Coban est parti à Bangkok pour s’entraîner au fameux Khiet Ban Chong Gym. Il a terminé sa carrière dans le célèbre camp de Bangkok, le Muang Surin Gym.

A 15 ans, il a fait son premier combat dans un grand stadium de Bangkok, le stadium du Radja avec une victoire aux points, il a touché une bourse de seulement 1000 bahts (27 €).

A 19 ans, en 1985, il a remporté son premier titre de champion du Lumpinee (Ceinture du Lumpinee en 130 lbs) avec une bourse de 100 000 bahts (2 720 €) . En 1990, il a gagné un deuxième titre du Lumpinee (Ceinture du Lumpinee en 135 lbs), la même année, il a remporté deux titres de champion du Monde (Champion du monde en 140 lbs), un en Hollande et un autre en France. Pour la dernière défense de sa ceinture du Lumpinee contre le champion Nongmoon Chomputong, Coban a été drogué à son insu par l’un de ses entraîneurs qui était de mèche avec des parieurs. Coban, pendant tout le combat, était faible, fatigué et vertigineux, il a perdu le match aux points…

En 1991, il a gagné trois titres de champion du Monde, le premier à Bangkok au stadium du Lumpinee, le second en Angleterre et enfin le dernier en Australie. En 1992, il a gagné encore une ceinture de champion du monde en Thaïlande contre le Hollandais Ramon Dekkers.

Ses combats les plus durs ont été contre le champion Tantawan Noi. Coban l’a affronté quatre fois et il a été battu à chaque fois. Tantawan Noi était grand, c’était un boxeur très technique et un gros encaisseur, Coban n’a jamais réussi à le terrasser…

Son surnom de combattant, Coban, lui a été donné par l’un de ses professeurs de collège. Parce que lorsqu’il était enfant le jeune Banlu s’occupait de buffles. Le buffle en thaïlandais se dit « Cowaï », et son nom de naissance est Banlu, alors son professeur a combiné les deux noms pour donner le nom de  Coban.

Et il a bien porté son nom car il a été un véritable « Buffle » sur le ring. Sa puissance de frappe était phénoménale. Avec son menton en acier, c’était aussi un incroyable encaisseur. Tous les boxeurs qui ont affronté « The Crusher » (Le Broyeur) se souviennent forcément de leurs combats face à ce broyeur d’os.

Coban a été l’un des plus gros puncheurs de l’histoire du Muay Thai, c’est une légende des rings en Thaïlande. Il a remporté 90 victoires par KO sur ses 270 combats, il a battu par KO des champions comme Sornarin Wennakornpatom, Falannoy Kietanan, Barndon Sitbangprachan (Pour la ceinture du Lumpinee en 135 lbs),  Jombeung Sakniran (Arrêt arbitre, pour la ceinture de champion du monde), Coban est l’un des rares à avoir battu deux fois par KO le terrible Samransak Muangsurin, il battu aussi aux points les champions Noppadet Sorsamroeng, Orono Por Muang Ubon, Ban Don Sitbang Ratjan, Superlek Sor Isaan !

Coban a également vaincu par KO des grands champions étrangers tels que Tommy Van Der Berg (KO 1er round), Hector Pena, Joe Villa, Sul Auc. Il est le seul, dans les années 90, qui a battu par KO au 1er round le légendaire champion hollandais Ramon Dekkers, la terreur des rings de l’époque (2 victoires pour Coban dont une par KO, 2 victoires pour Ramon dont une par KO). Coban a aussi battu des stars étrangères comme les français Dany Bill et Dida Diafat (2 fois), et le hollandais Joao Viera.

Son nombre de combats est de 270 avec 250 victoires dont 90 remportées par KO et 20 défaites.

Coban est désormais installé aux États-Unis où il enseigne dans son club à New-York, le Coban Muay Thai Camp. Il a fait son premier combat en 1994 aux États-Unis contre Hector Pena (RIP). Surnommé « Le guerrier aztèque »,  le champion du monde de Kick Boxing Hector Pena était au sommet de sa gloire lorsqu’il a affronté Coban. Hector Pena a été arrogant avant le combat en disant qu’il allait mettre rapidement KO le thailandais. Durant le Ram Muay du Thailandais, l’américain se moquait de Coban. Au premier round, Hector Pena fanfaronnait, au deuxième round, Coban, tel un rhinocéros furieux a foncé sur l’américain et lui a décroché un fulgurant crochet du droit qui a pulvérisé le champion américain.  Coban a effectué son dernier combat en 2000 contre le champion américain Danny Steele (Victoire aux points).

Coban, le Taureau des rings, a marqué son empreinte à jamais dans l’histoire du Muay Thai.

BY SERGE TRÉFEU