SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

DAMIEN ALAMOS «SINGKHAO» (LE LION BLANC) (Carrière 2000-2010)

DAMIEN ALAMOS «SINGKHAO» (LE LION BLANC)

 special report by Serge TREFEU

(Merci à Hugo Alamos pour les photos)

Damien Alamos beigne dans le Muay Thai depuis son enfance, il a ça dans le sang et cela se ressent dans sa boxe, il combat comme les thaïs. En plus d’être technique, il a un gros cœur et les grands défis ne l’effraie pas.

Le jeune Damien Alamos a commencé par la boxe française à l’âge de 8 ans. Puis a 10 ans il a débuté le Muay Thai. Il a tout de suite fait de la compétition en éducatif. Au total il a effectué une soixantaine de combats en assaut. Le club où il a démarré s’appelle  l’Impact Aquitaine à Bordeaux. Ce club est dirigé par Rodrigo Alamos qui est l’oncle de Damien et son entraineur depuis toujours.

 

 

A seulement 14 ans il fait son premier combat « Pro » en Thaïlande sur l’Ile de Koh Samui. Jusqu’à 17 ans il combat en France en éducatif (protections, combat à la touche) mais il va souvent à l’étranger pour pouvoir boxer en « combat total ». A 18 ans il remporte le titre de champion de France classe A. L’année d’après, en 2010, à seulement 19 ans, à Bangkok, dans le stadium du Lumpinee plein à craqué,  il ravie la ceinture de Champion du Monde WPMF au tenant du titre, le rugueux Iranien Abass Ahmadi. La même année à Bordeaux il prend aussi la ceinture de Champion d’Europe WPMF à l’espagnol Niko Barbera Rocamora !

 

 

Depuis qu’il a 14 ans Damien va régulièrement en Thaïlande. Il a testé plusieurs camps, le premier camp où il c’est entrainé est le célèbre camp Por Pramuk de la Star Buakaw. Ensuite il est allé au Jocky Gym, au Lukbanyai, au Baan Muay Thai (Avec l’équipe de France) et enfin au camp de la légende thaïlandaise Somrak Khamsing. Chez Somrak, en 2009, il va rester quatre mois et boxé deux fois pour Somrak, avec deux victoires au Lumpinee Stadium contre Tantawan Wyndisport et Ronnachai Sitpangdiang.

 

 

Damien c’est installé en Thaïlande en août 2009 pour pouvoir assouvir sa passion du muay thai et surtout combattre toute l’année au royaume du Muay. En décembre 2009, il pose définitivement ses valises sur l’île paradisiaque de Phuket, dans le sud du pays. Aujourd’hui il s’entraine au camp Singpatong, dans la station balnéaire Patong Beach, ce camp est devenu son camp fétiche car depuis qu’il y est, il n’apporte que des bons résultats…

 

 

Le Singpatong est un camp où l’entraînement est réputé pour être très dur, «Sing» veut dire Lion et «Patong» fait référence à la célèbre station balnéaire de Phuket. Le Singpatong, «Les Lions de Patong», Damien fait dorénavant partie du clan des lions, le jeune lion blanc «Sing Khao» est plus que prêt à bondir sur les rings…

 

 

Damien loue une maison et s’installe avec sa fiancée Yim, une thaïlandaise qui est assistante dentaire à Patong beach. Leur maison est à cinq kilomètres du camp Singpatong dans un quartier pavillonnaire tranquille. Tous les jours, Damien se rend à son camp en scooter, un beau scooter qu’il a acheté grâce à la bourse de son combat contre le thaïlandais Sittichai Sitsongpeenong (N° 1 en Thaïlande en 140 lbs). A Marseille, en 2010, Alamos c’était incliné aux points face au jeune prodige thai lors de la Nuit Des Champions…

 

 

Dans le lotissement où il réside, Damien a comme voisin, David Hergault qui est installé avec sa famille. David Hergault a été un très grand champion en Thaïlande, c’est le premier français à combattre au stadium TV7. David entraîne un peu les français au camp Singpatong et conseille parfois Damien pour la préparation de ses combats.

 

 

Désormais le jeune français retourne en France juste pour combattre et revient aussitôt «chez lui» au Singpatong. Comme en avril 2010 où il a été défié en Italie le légendaire Orono Wor Petchpun (Champion du Monde WMC, WPMF, It’s Showtime, Champion du Lumpinee, Champion de Thaïlande). Face à cet immense champion Damien va perdre sur blessure suite à un coup de coude meurtrier qui va l’ouvrir. Il retourne au Singpatong pour s’entraîner encore plus dur. Dans ce camp, il y a des champions comme Penaik (Champion d’Omnoi, Champion du  Lumpinee, Champion TV7), Pentai (champion TV7), Tongdan (classé à la TV7). Damien se prépare avec ces champions. L’entraîneur du célèbre champion Anuwat Kaewsamrit est aussi dans ce camp.

L’entraînement ici est très physique et basé sur la longueur avec énormément de séance de corps à corps. Damien s’entraîne dur, comme les thais, c’est un professionnel qui vit de ses combats, il doit donc se préparer sérieusement pour chacun de ses combats. Il combat pour le camp Singpatong sous le nom de Damien Singpatong Gym. Mais pour certains combat il peut aussi combattre sous le nom de Damien Kwaythong Gym (Kwaythong est le plus gros sponsor pour la TV7).

Le jeune Alamos c’est fait remarqué dans le très relevé circuit thaïlandais, si bien que le 6 mars 2011, il se voit proposé un combat pour la ceinture TV7 contre le thaïlandais Aphisak KT Gym (Classé N° 8 au Radja). Cette ceinture de ce stadium mythique n’a jamais été disputée par un étranger, d’ailleurs seulement une poignée d’étrangers ont eu l’honneur de combattre contre des champions thaïlandais dans le stadium TV7. Le stadium TV7 qui appartient au célèbre promoteur Mr Peerapong Theeradejpong (Mister Chun) fait parti des quatre plus importants stadium du pays avec celui du Lumpinee, du Radja et du stadium d’Omnoï. Tous les dimanches à exactement 13 H 45 les combats commencent avec six matchs dont le combat principal est le numéro 4. Quatre combats sont retransmis en direct à la télé et vont être vus par dix millions de téléspectateurs. Tous les dimanches c’est un record d’audience qui se reproduit tout le long de l’année avec plus de 50 galas annuel. Les étrangers qui ont eux la chance de combattre face à des champions thaïlandais dans ce fameux stadium sont très rares. Jusqu’à aujourd’hui seulement six étrangers dont quatre français ont combattu face à des thais, le premier fut le français David Hergault (3 fois), ensuite l’australien Soren Monkontong (4 fois), l’espagnol Joseph-Nicolas Garcia Nguere (2 fois), le français Yohan Lidon (2 fois), le français Fabio Pinca (1 fois) et le français Tarik Benhfik (1 fois).

 

 

Damien est seulement le septième étranger à avoir eu l’honneur de combattre à la TV7. Finalement, la ceinture n’a pas été mise en jeux, au dernier moment les thaïs ont décidé de ne pas la mettre en jeux, pourquoi, mystère, c’est la Thaïlande. Mais Damien a fait un combat formidable. Il a dominé le thai dans tous les registres, techniquement, physiquement, face à un boxeur solide qui encaisse et possède une frappe en poing très puissante. Il a d’ailleurs touché plusieurs fois Damien avec ses poings, le français était marqué au visage à la fin du combat. Alamos s’impose logiquement aux points, une belle performance dans ce stadium réputé du pays. Son oncle et entraîneur en France, Rodrigo Alamos du club Impact Aquitaine avait fait spécialement le déplacement en Thaïlande pour coaché son neveu, un grand moment passé en famille…

 

 

En avril au stadium d’Omnoi, Alamos rencontre le thaïlandais Dejsuriya Pumphanmuang, après trois rounds intenses et très techniques, au début du quatrième round, Damien foudroie le thaïlandais avec un superbe High Kick. A Phattalung, l’une des plus grandes villes du sud du pays, un grand gala est organisé en juin, devant 10 000 personnes, Damien met KO le thai Singnamout avec un magistral crochet gauche !

Le 23 septembre 2011 Damien dispute de nouveau une ceinture de champion du Monde WPMF, cette fois-ci dans la catégorie des 135 lbs, l’an dernier il avait conquis la ceinture WPMF en 140 lbs. Au lumpinee, il bat aux points le thaïlandais Desellek Aodonmuang (N° 8 au Lumpinee) et accroche une nouvelle ceinture à son palmarès !

Un mois après , le 23 octobre, au Bangla Stadium de Phuket il rencontre le thai Farmongkon Kor Chaiprayom (N° 5 au Radja), un combattant redoutable qui a fait match nul l’année passée contre le terrible F16 Rajanont (Champion du Lumpinee actuel en 130 lbs), Damien fait un festival de coup de coude et sort un fulgurant high kick jambe gauche qui met KO le thai pour plus du compte, Farmongkon va rester de long minutes au sol avant de récupérer…

Suite à cette victoire, en octobre, le français est classé N°4 au ranking du Lumpinee. Un exploit, car il faut remonter à 1999 pour voir un étranger aussi bien classé, c’était d’ailleurs aussi un français, un certain David Hergault…

Au début de l’année 2012, le 18 janvier, Alamos affronte le solide Phetsanguan Sitniwath, le combat se fait au Bangla Boxing Stadium à Phucket. Dans les vestiaires, la tension est palpable, le thai qui a déjà affronté des pointures comme Samranchai 96 Peenang (Champion de Thailande) et Sakeddao Phetphayathai (Champion du Lumpinee, Champion du Radja) défie le français, et lui promet un KO sur le ring. Le combat est terrible, Damien fait compté son adversaire au 2ème round puis il se fait compter à son tour, le thai ouvre Alamos sur le crâne avec ses puissants coups de coude, mais dans le round suivant le combat se termine en apothéose pour le français qui met KO le thaïlandais avec un superbe crochet gauche !

Mais son plus grand challenge est à venir. En effet, le grand promoteur Chun lui offre la possibilité de combattre pour une ceinture du Lumpinee. La date est choisie, le 10 février 2012, ce jour sera certainement le plus important dans sa carrière de nakmuay. Car c’est le rêve de tous les nakmuay de la planète, d’avoir l’honneur de disputer une ceinture du plus prestigieux des stadium de Thaïlande !

Jusqu’à aujourd’hui le seul étranger qui a réussi l’exploit de gagner une ceinture du Lumpinee c’est le champion français Mourad Sari. En 1999, il a gagné la ceinture des 140 lbs contre le thai Somchaï. Le champion Stéphane Nikiéma, le même jour, avait combattu contre Neungtrakan Por Muang Ubon pour la ceinture du Lumpinee en 147 lbs. Nikiéma était tombé dans un traquenard, les thais ne lui ont pas permis de remporter le trophée tant convoité. En 1992, le grand champion hollandais Ramon Dekkers a été le premier à avoir eu l’opportunité de combattre pour une ceinture du Lumpinee. Il a affronté le thai Issara pour la ceinture des 140 lbs, Dekkers c’était incliné aux points. 

Il faudra attendre jusqu’en 2010 pour voir de nouveau un étranger défier les champions thaïlandais pour une ceinture du mythique stadium. En faite ce sont deux grands champions français, Farid Villaume et Kamel Jemel qui vont tenter de remporter le Graal. Le 26 février 2010, Villaume s’inclinera aux points contre Sayok Punpanmuang pour la ceinture du Lumpinee en 154 lbs et Kamel Jemel va perdre sur TKO contre Kongfah Auddormueng pour la ceinture du Lumpinee en 140 lbs. Enfin, chose exceptionnel dans les annales du Muay Thai, le 29 octobre 2010, à Paris, un combat pour une ceinture du Lumpinee va être organisé. C’est la première fois qu’une ceinture de ce stadium est disputée en Europe. Le champion français Abdallah Mabel affronte le tenant du titre, Sayok Punpanmuang, Mabel va perdre aux points contre le redoutable Sayok…

Le 10 février Damien va tenter l’exploit de ravir sa ceinture au champion du Lumpinee des 140 lbs, Kongfah Auddormueng, celui qui avait terrassé Kamel Jemel. Kongfah est un «Muay Mat» (fort en poing) très puissant et un incroyable encaisseur qui a l’expérience des grands combats, il a battu trois fois le grand champion Noppadeat Saengsimaewgym, il a aussi battu Kongjak Sor Tuantong, rencontré le redoutable Singmanee Sor Srisomphong avec une victoire et une défaite, et fait des combats terribles contre des champions comme Sudsakorn Sor Klinmee (2 défaites), Thepsutin Phumpanmoung (défaite), Songniyom Pumphanmuang (défaite). C’est donc un grand défi pour le jeune Damien de battre ce taureau des rings !

 

 

Toute sa famille est présente pour l’encourager, son oncle et entraîneur, son père, sa mère et son petit frère ont fait le déplacement de France pour soutenir le champion de la famille. Chez les Alamos, la boxe c’est vraiment une histoire de famille, le petit frère Mike est déjà prêt à prendre la relève.

 

A 17 ans il a déjà fait dix combats en France. Il a même fait deux combats en Thaïlande avec deux victoires par KO. Deux jours avant le grand événement de son grand frère, il va boxer pour la troisième fois en Thaïlande au Bangla Stadium de Phuket. Le jeune Mike gagne encore une fois son combat et par KO avec un superbe High Kick !

 

 

Maintenant c’est au tour du grand frère de partir au combat, et quel combat, le jeune Damien a rendez vous avec l’histoire, le jour J est arrivé. Le vendredi 10 février 2012, à 6 heures du matin, la pesé a lieu au stadium du Lumpinee. Damien est un peu plus lourd que son adversaire et doit courir pour éliminer quelques grammes, rien d’alarmant, il a l’habitude, il est prêt. Parfois les boxeurs qui ne sont pas au poids doivent perdre des litres de sueurs dans un sauna, ce qui peut les affaiblir ensuite pour leur combat…

La télévision thaïlandaise est présente pour la pesé, les médias thais aiment les grandes rencontres entre des champions du pays et des « farangs » étrangers. Les thaïlandais sont fières de leurs champions et plus encore quand ils battent des champions étrangers.

Le célèbre commentateur thaïlandais interroge les deux protagonistes sur le combat, le français et le thaï se prêtent gentiment aux questions.

 

 

Ce soir le challenge est énorme pour les deux champions. Le thaï aura une grosse pression, il n’a pas le droit à l’erreur, s’il perd, il devra rendre des comptes, à son promoteur, à son Team, aux parieurs, ainsi qu’aux gros pontes du milieu de la boxe thaï. Quand à Alamos, c’est un match historique, peut être qu’il n’aura jamais l’occasion de combattre de nouveau pour la ceinture du Lumpinee, il ne doit pas laisser passé sa chance…

Le fight est plus qu’engagé, Damien tient bien son rôle de challenger, il est survolté, et déstabilise complètement le thai, au troisième rounds Alamos touche le champion encore avec son fameux crochet gauche, Kongfah est compté, il est même ouvert sur un coup de coude à la fin du round, les rounds suivant le solide thai encaisse, résiste, tel un taureau blessé il avance, mais il est dépassé par les techniques fluides du français, l’incroyable semble se réalisé pour le jeune français,  le combat va jusqu’au bout des cinq rounds .

 

 

Les juges rendent leur verdict, Damien gagne aux points, il est le nouveau CHAMPION DU LUMPINEE, à 21 ans, c’est énorme !

 

Alamos est rentré à jamais dans l’histoire du Muay Thai. Après Mourad Sari en 1999, il est le deuxième étrangers au monde à réalisé cet exploit, battre chez lui, aux points, un champion thaïlandais et lui ravir sa ceinture du plus prestigieux stadium du pays !

Désormais, la photo du français avec sa ceinture sera affichée à l’entrée du stadium Lumpinee, parmi les champions actuels, au côté de son compagnon d’entraînement, Penaik Sitnoomnoi, qui détient la ceinture du Lumpinee en 126 lbs, le Team Singpatong, un vrai Team de Champion !

 

 

Les thais savent désormais qu’un farang est capable de rivaliser avec leur meilleurs champions, beaucoup vont vouloir défier le jeune prodige français, le plus grand défis qu’il reste à ce guerrier des temps modernes maintenant c’est de conserver son précieux trophée, une autre histoire commence pour SING KHAO, l’aventure continue…

 

Special report du combat de Damien Alamos par ROB COX sur :

http://www.muaythai2000.com/muaythai2000/specialreport.php?newsid=194

DAMIEN ALAMOS

Age : 21 ans

Taille : 1m75

Poids : 63 Kg 500
Titre : Champion du Lumpinee en 140 lbs. Champion du Monde WPMF en 135 lbs et 140 lbs. Champion d’Europe WPMF. Champion de France classe A

Nombre de combat Professionnel : 59 combats. 52 victoires (24 KO). 6 défaites. 1 nul

Nombre de combat en Thaïlande : 24

Signe particulier : A combattu dans les quatre plus grands stadium de Bangkok, au stadium Lumpinee (7 fois), au stadium Radja (1 fois), au stadium TV7 (1 fois) et au stadium Omnoi (1 fois). A combattu aussi dans les deux plus grands évènements du pays, à l’anniversaire du Roi et à l’anniversaire de la Reine.

Combattants thaïlandais connus qu’il a affronté :

Kongfah Auddormueng (Champion du Lumpinee), victoire, Orono Wor Petchun (Champion du Monde, Champion du Lumpinee, Champion de Thaïlande, Champion It’s Show Time Max), défaite, Sittichai Sitsongpeenong (N° 1 du Lumpinee, N° 3 TV7), défaite, Kingstar (N°8 Lumpinee), défaite, Aphisak KT Gym (Classé N° 8 au Radja), victoire, Desellek Aodonmuang (N° 8 au Lumpinee), victoire, Dejsuriya Pumphanmuang, victoire, Phetsanguan Sitniwath, victoire, Petchbangpung Sackchatri, victoire, Singnamout, victoire.

Combattants étrangers connus qu’il a affronté :

Houcine Benoui, défaite, Thomas Andamadopoulos, victoire, Salem Messous, nul, Abass Ahmadi, victoire, Aziz Alikada, victoire.