SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

DANY BILL THE MAGICIAN OF THE RING (Carrière 1990-2000)

Ecouter cet article en mode audio

DANY BILL

« THE MAGICIAN OF THE RING »

Dany Bill était un véritable artiste qui savait tout faire en technique de Muay Thai, c’était un magicien des rings. Son style de boxe était identique aux combattants thaïlandais. Avec lui, le danger venait de partout, aussi bien des poings que des pieds ou des coudes. Son coup d’œil était inouï. Il maîtrisait avec une aisance naturelle les techniques de projections, de balayages et les saisies du Muay Thai.

Au niveau mondial, il a été classé parmi les plus grands techniciens de ces vingt dernières années !

Dany Bill est né le 28 avril 1973 à Douala au Cameroun. Il est arrivé en France à l’âge de cinq ans. Le jeune Dany a grandi à Stains, en banlieue parisienne, dans des quartiers les plus chauds du 93, à la cité du Moulin Neuf et au Clos Saint-Lazare. Adolescent, Dany Bill se battait dans la rue et gagnait souvent ses bagarres. Car, déjà, il maîtrisait la technique de la balayette pour battre des gars plus costauds que lui.

Dany Bill a commencé par le Kick Boxing. Mais il s’est vite tourné vers la boxe Thaï. Cet Art correspondait mieux à son caractère.

En fait, il a eu un déclic pour ce sport après avoir vu à Paris le match mémorable entre la star Rob Kaman et le grand champion thaïlandais Krongsak Boranrat. Krongsak, avec un handicap de dix kilos, avait battu le champion hollandais grâce à ses techniques de corps à corps.

En 1987, Dany Bill a commencé à s’entraîner au club Nemrod Boxing de Stains. Un club mythique qui était dirigé par des figures de la boxe Thaï des années 80, Omar Benamar et Liazid Belhaoues.

Omar Benamar était un pédagogue exceptionnel qui a sauvé beaucoup de jeunes des quartiers difficiles grâce à la boxe. Liazid Belhaoues était un super entraîneur, c’était l’un des meilleurs teneurs de paos de l’époque. Il a préparé énormément de champions pour leurs durs combats.

Omar et Liazid ont tout de suite détecté le potentiel du jeune Dany Bill. Ce surdoué est vite devenu un phénomène du Muay Thai. Dany Bill est resté longtemps au club Nemrod. Ensuite, il a été au RMB Boxing à Saint Ouen, un club créé par le célèbre entraîneur Rachid Saadi.

Dany Bill a fait son premier combat à seulement quatorze ans, il a gagné aux points. Il a enchaîné les combats jusqu’au championnat de France cadet. En 1988, il a remporté la finale du championnat de France par KO au deuxième round.

L’année d’après, il est devenu champion de France Junior en gagnant par KO au premier round !

En 1990, Dany Bill a conquis le titre de champion de France de boxe Thaï en classe A.

C’est en 1991 qu’il a pris conscience de ses énormes possibilités de devenir un grand champion. A tout juste dix-huit ans, à Paris, dans la célèbre salle Japy, Dany Bill a créé la surprise en battant aux points, le champion thaïlandais Samart Galaxy (Classé n° 1 au stadium du Radja). Samart (Ne pas confondre avec la star Samart Payakaroon) possédait 144 combats pour 139 victoires. Dany Bill effectuait seulement son onzième combat professionnel…

Dany Bill a ensuite remporté une victoire aux points contre le teigneux Fred Klose à Chanteloup-les-Vignes en banlieue parisienne. Fred Klose était champion d’Europe de Kick Boxing et coaché par sa femme, la grande champion de Kick Boxing Dany Roca. Il possédait de dangereuses techniques de poings, il est d’ailleurs devenu plus tard champion de France et champion d’Europe professionnelle en boxe anglaise.

A 19 ans, en 1992, Dany Bill a affronté le champion Thaïlandais Nongmoon Chomphuthong  (21 ans) pour un championnat du monde de boxe Thaï. Nongmoon était surnommé par les fans de Muay Thai « Khun Khao Khao Lam » (Le coup de genoux du riz gluant). Parce qu’il attrapait ses opposants et ne les lâchait plus. Nongmoon avait battu en Thaïlande, en 1991, la star Sakmongkol Sitchuchok et remporté le titre du stadium du Lumpinee en 140 lbs (- 63 K 500) contre la terreur des rings Coban Lookchaomaesaitong. Le thaïlandais venait d’arriver en France pour faire une seconde carrière.

Dany Bill a perdu  le match aux points. Nongmoon Chomphuthong a gagné la ceinture de champion du monde WMTC en 140 lbs.

Les deux champions se sont retrouvés en 1997. Dany Bill était alors champion du monde en titre WMTC en 147 lbs (- 67 Kg). Le match comptait pour le titre de champion du monde de boxe Thaï. L’affrontement s’est déroulé à Gagny, au Palais des Sports, le 1 février 1997. Dany Bill a fait un combat somptueux. Il a ouvert méchamment la paupière de Nongmoon avec ses coups de coude, le thaïlandais a perdu par arrêt du docteur au quatrième round.

Dany Bill a fait ses premiers combats en Thaïlande dans des bars de Pattaya. Son premier camp d’entraînement a été le Sityodtong à Pattaya. Mais c’est dans le fameux camp Jocky Gym qu’il est resté le plus longtemps. Il a partagé ses heures d’entraînements avec son ami le grand champion Stéphane Nikiéma, les deux champions français s’entraînaient aux côtés des stars du camp tels que Robert Kaennorasing, Somrak Kamsing et Silapathai Jocky Gym.

Le 5 décembre 1993, Dany Bill a disputé un championnat du monde WMTC à Bangkok. Prévenu tardivement, il a remplacé le grand champion Jo Prestia (Gravement blessé au dos) pour ce championnat du monde en 147 lbs.

Devant 100 000 personnes, au fameux show de l’anniversaire du Roi, Dany Bill a rencontré le puncheur Den Muangsurin.

Den Muangsurin, au stadium du Lumpinee, avait battu aux points, au mois de mai, le taureau Orono Por Muang Ubon et au mois d’octobre, la star hollandaise Ramon Dekkers. Den Muangsurin avait également vaincu aux points les légendaires Cherry Sor Waniche, Superlek Sor Isaan et Thedkiat Sitthepitak. Den Muangsurin avait aussi battu par KO, en 1992, à Bangkok, le grand champion français Joël César.

Dany Bill rencontrait un sacré client, il n’était pas donné favori face au redoutable Den Muangsurin. Dany Bill a fait un magnifique match et battu aux points le thaïlandais. Le franco-camerounais est devenu le premier représentant français à avoir conquis une ceinture mondiale sur les terres thaïlandaises. Et l’un des premiers occidentales à conquérir ce titre mondial au royaume du Siam (Le 31 août 1990, à Bangkok, au stadium du Lumpinee, le hollandais Peter Smith a battu par KO Changpuek Kiatsongrit pour la ceinture mondiale IMF et le hollandais Leo De Snoo a battu par KO Chartsingh Lukprabath pour la ceinture mondiale IMF).

Durant l’année 1994, Dany Bill n’a pratiquement combattu qu’en Thaïlande. Dany Bill était le champion étranger qui avait la cote la plus élevée avec le hollandais Ramon Dekkers. Sa photo apparaissait souvent lors de grandes organisations dans le pays et souvent à l’entrée du prestigieux stadium du Lumpinee. Dans cet antre mythique du Muay Thai, il a combattu sept fois en combat vedette !

Les thaïlandais l’avaient surnommé « Singdam Anetaraï » (Le lion noir) pour son agressivité sur le ring et « Phra Kan Dam » (Le moine noir) parce qu’il avait le visage impassible lorsqu’il combattait.

Le 3 août 1994, Dany Bill a rencontré, au stadium du Lumpinee, en combat main event, le formidable puncheur Coban Lookchaomaesaitong (Champion du Lumpinee en 130 lbs et en 135 lbs). Coban avait battu tous les meilleurs champions étrangers du moment: Ramon Dekkers (KO), Dida Diafat (2 fois), Joao Vieira, Hector Pena (KO).

Dany Bill a gagné techniquement le match contre Coban. Mais il a été touché durement au deuxième round par les puissants coups de poings de Coban. Et au quatrième round, il est tombé sonné par un terrible crochet droit du thaïlandais. Il a été compté par l’arbitre. Dany Bill a ensuite fait un festival technique qui a complètement déstabilisé le roc Coban. Au cinquième round, Coban a été ridiculisé tellement il était outrageusement dominé par les techniques du génie des rings. Les juges ont donné Coban victorieux aux points. Plus tard, Coban a déclaré que Dany Bill a été l’adversaire étranger le plus difficile à combattre qu’il avait rencontré dans sa carrière…

Dans un grand show à Bangkok, Dany Bill a défendu son titre mondial face au légendaire Nokweed Dawee (Champion du Radja en 122 lbs, en 126 lbs et en 130 lbs, Décédé en 2016). Nokweed Dawee avait battu des immenses champions tels que Sakad Petchyindee, Samingnoom Sittiboontham, Kengkatnoi Kiatniwat, Lom Isarn Sor Thanikul, Kengkla Sitseuy, Wanpadet Sakhroumay, Sangtiennoi Sor Rungroj. En 1995, au Japon, il a combattu contre la star du K1 Poids-Lourds Jérôme Le Banner qui avait 25 Kilos de plus que lui, il a perdu aux points.

Dany Bill a fait un match technique et tactique remarquable face au rugueux Nokweed Dawee. Mais au final, les juges ont donné la victoire aux thaïlandais. Une décision scandaleuse qui a failli tourné en émeute. Finalement, les officiels ont déclaré vainqueur le franco-camerounais. Dany Bill a conservé sa ceinture de champion du monde !

Le 5 décembre 1994, au show King’s Birthday, Dany Bill a de nouveau défendu son précieux trophée. Il a affronté le solide Sayidkhan Kiatpathan qu’il a vaincu aux points.

Sayidkhan venait du sud de la Thaïlande dans le district de Khok Pho de la région de Pattani. Il était surnommé « Le géant blanc de Pattani » à cause de sa peau claire. Il se préparait à Bangkok dans le camp Kietbanchong, une usine à champions de l’époque. Le thaïlandais était un combattant dur au mal. Il a fait des terribles combats contre des champions étrangers plus lourds que lui comme les champions hollandais Leo De Snoo (Victoire à Bangkok, défaite à Amsterdam) et Luc Verheyen (Défaite à Bangkok). Sayidkhan a battu aussi le grand champion français Farid Kenniche en 1989, Farid Kenniche qui était du même club que Dany Bill.

De retour en France, Dany Bill a défendu victorieusement sa ceinture de champion du monde contre le thaïlandais Mangkonjuk à Clermont-Ferrand et face à la terreur thaïlandaise Wichan Chor Rochanachai au Cirque d’Hiver à Paris.

Wichan Chor Rochanachai était un longiligne boxeur très dangereux avec ses coups de genoux. Il avait gagné la ceinture du stadium du Radja en 147 lbs en juin 1992 en battant par KO le champion du Radja Ekaphon Sitseuy, une ceinture qu’il avait défendu victorieusement en battant par KO au deuxième round le King des rings Jomhod Kiatadisak  (Champion du Lumpinee en 140 lbs, champion du Radja en 140 lbs et en 147 lbs, 14 fois champion du monde) !

Wichan et Dany Bill ont de nouveau combattu ensemble en 1997 au Japon et le thaïlandais avait gagné le match revanche.

Ensuite, Dany Bill s’est attaqué à un champion d’un très gros calibre, la star du moment en France, Joël César. Joël César était un combattant teigneux qui avait une grosse expérience du ring. Ils se sont affrontés le 29 avril 1994 au Cirque d’Hiver à Paris. Ce fut un match mémorable dans lequel Dany Bill a fini sur les talons face à la machine de guerre qu’était Joël César. Dany Bill s’est imposé de justesse aux points.

Deux mois plus tard, le 25 juin, les deux champions se sont retrouvés au Palais des Sports de Levallois. Dany Bill a survolé le combat, il a de nouveau battu aux points Joël César !

Le 18 mars 1995, au Palais Omnisports de Thiais, Dany Bill a rencontré le puncheur Hollandais Dylan Gravenberg. Dany Bill a défendu son titre de champion du monde, il a dominé complètement son adversaire et gardé sa ceinture mondiale.

Le 27 août, en Autriche, Dany Bill a rencontré le champion thaïlandais Saimaïsuk Por Pluemkamol. Saimaïsuk avait gagné la ceinture du stadium du Radja en 135 lbs contre la star Kompetch Lookprabat (Champion du Radja en 130 lbs et en 135 lbs). Il avait battu Kompetch le 23 mars 1994 pour le titre du Radja. En 1993, Saimaïsuk avait fait match nul contre l’autre terreur du Lookprabat, Jongrak Lookprabat (Champion du Radja en 126 lbs, en 130 lbs et en 135 lbs) qui avait conservé sa ceinture du Radja en 135 lbs.

Saimaïsuk était surnommé « Khun Khao Siaplok » (Le coup de genou à la décharge électrique), il venait de la région de Surin. Il s’entraînait et combattait pour le fameux camp de Bangkok, le Chuwattana Gym. C’était un redoutable Muay Khao (Fort en genou). Saimaïsuk avait aussi vaincu deux fois le terrible Kongnapa Watcharawit (Champion du Radja en 122 lbs, en 126 lbs, en 130 lbs et en 140 lbs). Saimaïsuk avait également vaincu par KO le grand champion anglais Ronnie Green pour le titre de champion du monde en 140 lbs.

Dany Bill a fait un superbe combat et battu aux points le Muay Khao Saimaïsuk !

Un mois après, au stadium du Lumpinee, Dany Bill a fait un fantastique match et battu aux points le grand champion Panomrunglek Chor Sawat. Panomrunglek a été champion du Lumpinee, il avait gagné en décembre 1989 la ceinture du Lumpinee en 122 lbs contre le redoutable Terdkiet Sithtappitak. Surnommé « Khun Khao Kanyao » (Les longs genoux), Panomrunglek était un dangereux Muay Khao qui faisait partie de la dream Team du Sor Sumalee Gym ( Superlek,  Jomphoplek et Lamnamoon). Panomrunglek a battu les plus grands de son époque tels que Jareonthong Kietbanchong, Nuathoranee Thongraja, Sangtiennoi Sor Rungroj, Den Muangsurin.

Le 17 novembre 1995, au Palais des Sports de Levallois-Perret, Dany Bill est opposé au grand guerrier Jo Prestia. Jo Prestia, le tombeur des terreurs Somsong Kiatoranee et Ramon Dekkers, avait mis fin à sa carrière. Il revenait sur le ring après deux années d’inactivité. La ceinture de champion du monde de Dany Bill était en jeu pour ce grand match. Dany Bill s’est imposé nettement aux points devant le courageux Jo Prestia qui pesait cinq kilos de moins que son adversaire.

Le 5 décembre 1995, à Bangkok, lors du show du grand promoteur Songchai Ratanasuban, à l’anniversaire du Roi, Dany Bill a été défié par le légendaire Sangtiennoi Sor Rungroj. Sangtiennoi était surnommé « Jompitpikat » (Le baiser mortel) car il embrassait sur le front ou sur la joue ses adversaires après ses combats, et même parfois avant de mettre K.O son adversaire. Ce formidable « Muay Bouk » (Boxeur qui avance) a remporté trois ceintures importantes, en 1989, la ceinture du Radja en 130 lbs, en 1997, la ceinture du Lumpinee en 135 lbs et en 1998, la ceinture de champion du monde WMC en 142 lbs. Sangtiennoi a battu les plus grands champions de son époque tels que Saencheung Pinsinchai, Jack Kiatiniwat, Nokweed Dawee, Chanchai Sor Thamrangsee, Jongrak Lookprabat, Kongnapa Watcharawit, Manasak Sor Ploenchit, Cherry Sor Wanich, Superlek Sor Isaan, Nuathoranee Thongraja, Namphon Nong Khee Pahuyut, Orono Por Muang Ubon, Sakmongkol Sitchuchok, Jongsanan Fairtex.

Sangtiennoi a battu aux points Dany Bill. Sangtiennoi et Dany Bill se sont retrouvés le 5 décembre 1998, toujours lors du show de l’anniversaire du Roi, et cette fois-ci, Dany Bill a remporté son match face au Baiser Mortel !

En juillet 1996, au Japon, Dany Bill a rencontré l’extravagant combattant hollandais Hassan Kassriou. Le match s’est fait en trois round plus un extra round pour départager les combattants. Les techniques de voltige, plus proche du taekwondo que du Muay Thai, du hollandais ont dû impressionner les juges japonais car ils ont donné vainqueur Hassan Kassriou…

Quelques mois plus tard, Dany Bill a fait un somptueux combat à Bangkok au stadium du Lumpinee. Son adversaire était Samart Kayadisorn, un puissant combattant qui venait de la région de Nakhon Ratchassima. Samart avait battu la terreur des rings en Europe, Samaï Chor Suananant (Champion du Lumpinee en 140 lbs, champion du monde en 147 lbs) pour le titre du Lumpinee en 147 lbs.

Dany Bill a remporté les trois premiers rounds en imposant sa fantastique technique, Samart a été touché plusieurs fois avec des high kicks, des coups de genoux direct, projeté et balayé à mainte reprise, le thaïlandais a été largement dominé. Les deux derniers round, Samart a avancé constamment en envoyant des puissants middles sur Dany Bill qui a géré la fin de son combat. Les juges ont donné Samart vainqueur aux points…

Dany Bill défend brillamment son titre mondial au début de l’année 1997 contre Nongmoon Chomphuthong.

Dany Bill a ensuite battu par KO, au Japon, le champion japonais Kenichi Ogata qui a remporté en 2006, le titre S-Cup contre la star hollandaise Andy Souwer.

Le 5 octobre de la même année, Dany Bill a mis sa ceinture mondiale en jeu face à un autre épouvantail des rings, le thaïlandais Sakmongkol Sitchuchok. Sakmongkol (Champion du Lumpinee en 135 lbs en 1994) dans les années 90, était considéré comme l’un des boxeurs possédant « la jambe gauche » la plus puissante du circuit thaïlandais. Il avait battu Orono Por Muang Ubon, Coban Lookchaomaesaitong, Cherry Sor Wanich, Chanchai Sor Tamarangsree, Namkabuan Nong Kee Pahuyut, Sangtiennoi Sor Rungroj, Jongsanan Fairtex.

Le match s’est fait au stade Pierre de Coubertin à Paris dans une organisation du promoteur Sami Kebchi. Les deux combattants ont fait une fantastique bataille. Le match a été très serré. Le thaïlandais a gagné aux points par décision partagée, deux juges contre un. Dany Bill a perdu sa ceinture mondiale…

Un mois après, à Paris, Dany Bill a rencontré « The Diamond » Ramon Dekkers. Surnommé « La Turbine de l’enfer », Ramon Dekkers a été le premier occidental à battre les champions Thaïlandais chez eux dans les grands stadiums de Bangkok. En Thaïlande, il est considéré comme une légende du Muay Thai. Dans le monde entier son nom est gravé à jamais dans l’histoire des pieds et poings.

Le puncheur hollandais était encore en grande forme, il venait de battre par KO son compatriote Hassan Kassrioui à Amsterdam.

Dany Bill a fait un match technique face au puissant Ramon Dekkers et il a battu aux points le hollandais !

Le 5 décembre 1997, à Bangkok, au show King’s Birthday, Dany Bill a fait un grand combat contre le taureau Orono Por Muang Ubon et l’a battu aux points.

Surnommé « Sam O » (3 O), Orono était un combattant au style particulier, un gaucher très difficile à battre. Un encaisseur exceptionnel qui a parfois prit trop de coups durant sa longue carrière professionnelle.

Orono a gagné la ceinture du Lumpinee en 135 lbs en 1994, une ceinture qu’il a défendu trois fois victorieusement notamment contre le légendaire Jongsanan Fairtex, le 28 mars 1995. Orono a également remporté une ceinture de champion du monde en 140 lbs contre Sangtiennoi et Nuathoranee. Ainsi qu’une ceinture de champion du monde en 147 lbs contre le grand champion français Stéphane Nikiéma à Tokyo en 2000. En 1994, Orono a été élu « Meilleur boxeur de l’année » par « l’Association des journalistes sportifs de Thaïlande » (The Sport Writers Association of Thailand).

Les deux champions se sont retrouvés quelques mois après à Paris. La ceinture de champion du monde WMTC en 154 lbs (- 70 Kg) fut mise en jeu pour ce match revanche. Dany Bill a mystifié l’ancien champion du Lumpinee Orono en le battant aux points. Il est de nouveau devenu champion du monde !

Le 20 mai 2000, au Grand Dôme de Villebon dans la banlieue parisienne, lors d’un grand gala France contre Thaïlande, Dany Bill a retrouvé le champion Thaïlandais Kriengkrai Sor Worapin.

Kriengkrai Sor Worapin avait gagné la ceinture du Radja en 147 lbs contre Denkantho Saktawee (Natee Sor Khamsing). Une ceinture qu’il a conservée en battant par KO Rakchat Chor Rungsak, le 1er juillet 1996. L’année d’après, le 11 novembre 1997, il avait remporté la ceinture du Lumpinee en 147 lbs en battant la star Sakmongkol Sitchuchok.

Krienkrai avait battu aux points Dany Bill en 1996 au stadium du Lumpinee.

Dany Bill voulait absolument gagner ce match revanche. Il était tellement motivé qu’il a brisé les jambes du thaïlandais qui a perdu par KO technique au deuxième round !

Le 5 décembre 2000, Dany Bill fait son dernier combat en Thaïlande lors de la fameuse Fête du Roi. Le génie des rings a été défié par le champion thaïlandais Kaolan Kaovichit.

Kaolan a été champion du Lumpinee en 118 lbs en 1996 et champion du Lumpinee en 147 lbs en 2003. Kaolan a battu les grands champion Nuengpichit Sityodtong, Lamnamoon Sor Sumalee, Samkor Kietmontep, Namkabuan Nongkee Pahuyuth, Orono Por Muang Ubon, Pajonsuk Lukprabat. En 1998, Kaolan a été élu « Meilleur boxeur de l’année » !

Dany Bill, pour cette dernière rencontre thaïlandaise n’a pas fait un grand combat. Mais il n’avait pas bénéficié d’une bonne préparation, juste une dizaine de jours. Il a perdu aux points…

Après ce combat à Bangkok, Dany Bill a stoppé sa carrière durant trois ans.

Le 25 octobre 2003, dans une organisation signée Rachid Saadi, Dany Bill est remonté sur le ring pour un match choc face à la grande star française, Aurélien Duarte (Champion du monde de boxe Thaï, champion du monde de Kick Boxing, champion d’Europe de boxe Thaï, champion d’Europe de Kick Boxing). Le combat s’est fait à près de 80 Kg, une catégorie dans laquelle Dany Bill n’avait jamais combattu.

Face au grand champion Aurélien Duarte, le manque de ring de l’ancien prodige s’est bien ressenti. Les os de Dany Bill n’étaient plus habitués aux coups violents du Muay Thai. Dans le deuxième round, malheureusement, Dany Bill s’est fracturé la cheville sur un low kick bien bloqué par Aurélien Duarte. Avant d’être évacué du ring pour l’hôpital, le malchanceux Dany Bill s’est excusé au micro auprès de son public.

La perle du Muay Thai, après avoir consolidé ses os, est revenue avec fracas dans le célèbre Tournoi international la “Super League”. Dans cette forme de tournoi, les combats en Muay Thai se faisaient sans les coups de coude.

A Budapest, en janvier 2006, il a affronté le brésilien Moises Baptista De Sousa dit Gibi, il a perdu aux points en ayant outrageusement dominé son adversaire.

Le 11 mars 2006, toujours pour l’organisation Super League, au Palais des sports d’Issy-les-Moulineaux, Dany Bill qui n’avait rien perdu de sa technique, a battu aux points l’Italien Roberto Cocco. Roberto Cocco était le champion du monde ISKA et WKN de boxe Thaï en titre. Face à ce redoutable combattant, à l’anglaise dangereuse, Dany Bill avait toujours la classe !

Après ce combat à la Super League, Dany Bill met un terme à sa carrière de boxeur.

Cinq ans plus tard, le pharaon des rings a fait un come back pour son jubilé des rings. Il a été battu aux points par le jeune hollandais Hicham El Gaoui qui fut deux ans après deux fois champion du monde en – 80 Kg.

Le prodige Dany Bill a combattu trente fois au pays du Muay Thai en Thaïlande et affronté les champions les plus renommés de sa génération aux quatre coins du monde. Son palmarès est de 96 combats pour 87 victoires (40 KO) et  9 défaites. Il a conservé sept fois son titre de champion du monde dont quatre fois en Thaïlande.

Surnommé « l’Extraterrestre des rings », il est sans doute le plus grand technicien étranger dans l’histoire du Muay Thai. Ses techniques de balayage ont marqué à jamais les esprits !

Sa reconversion, Dany Bill ne l’a pas fait dans le milieu du Muay Thai mais dans la musique, plus particulièrement dans le Hip Hop.

Depuis son enfance, Dany Bill est passionné par la Black Music et les rythmes endiablés de la soul, du funk et du rap. A l’âge de 14 ans, il dansait le smurf en compagnie de ses potes avec un nommé Didier Morville. Didier Morville qui est devenu plus tard, la plus grande star du rap français sous le surnom de Joey Starr !

Dany Bill avait donc depuis un bon moment la mouvance Hip Hop dans la tête. En 1999, il s’était déjà associé avec Olivier N’Guessan (Organisateur de soirée). Ils avaient investi dans un studio à Metz. En août 2000, Dany Bill est parti aux États-Unis, à New York, pour rencontrer des producteurs de musique. Dany Bill a été de nombreuses fois dans la mégalopole à la recherche de nouveaux artistes du Rap.

Le duo a pris sous contrat plusieurs groupes de Rap américain comme “Sondoo” qui a vendu plus de 5000 disques en 2000 !

En 2001, leur deuxième album, “D Originators” s’est vendu à plus de 7000 exemplaires. Ils ont produit cinq albums. Leur étiquette s’appelait “Undergroundacademy”. Dany et N’Guessan ont organisé des festivals Rap à travers toute la France. Dany Bill a aussi scratché sur les platines, son nom de scène était DJ Bill.

Dany Bill n’a pas abandonné le Muay Thai, il est devenu un Khru (Professeur) en enseignant son immense savoir dans plusieurs clubs de la région parisienne.

Aujourd’hui, il divulgue son savoir dans des clubs en France et notamment dans son pays natal. Il a ouvert un orphelinat au Cameroun avec la création d’un camp de Muay Thai pour les enfants.

Dany Bill a monté ce projet avec son ami l’ancien grand champion Aurélien Duarte. L’association s’appelle « Les Étoiles de La Maison ».

By SERGE TRÉFEU