SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

Interview de la jeune boxeuse NOUR GHARBI

Interview de la jeune boxeuse NOUR GHARBI

by Serge TRÉFEU (2022)

(Photos Pascal Le Cossec)

Bonjour Nour, comment vas-tu ?

Ça va merci

Quel âge as-tu ?

J’ai 13 ans

Tu habites où ?

J’habite à Romainville dans le 93

Depuis combien de temps tu pratiques la boxe ?

Cela fait un an, j’ai commencé à 12 ans

Comment tu as découvert ce sport ?

En fait, j’aime bien la bagarre et mon oncle m’a emmené dans une salle de boxe. Il pensait que cela me calmerait de faire de la boxe

Tu es une bagarreuse ?

Oui, un peu trop même, je me battais souvent à l’école

Et depuis que tu pratiques la boxe, tu continus à te bagarrer ?

Non, je ne me bats plus du tout. Avec la boxe je me suis calmé…

Dans ton école tes camarades ils savent que tu fais de la boxe Thaï ?

Oui et ils savent qu’il ne faut pas m’énerver (Rire)

Tu es sérieuse à l’école ?

Oui très sérieuse car les études c’est important

Dans quelle salle de boxe tu as été pour la première fois ?

Au Skarbowsky Gym à Paris dans le 20 ème arrondissement. En fait, mon oncle s’entraînait avant dans la salle de Jean-Charles Skarbowsky qui se trouvait dans le 12 ème, il connaissait bien Jean-Charles Skarbowsky

Qu’est ce qui t’a plu dans la pratique de la boxe Thaï ?

J’ai tout de suite aimé le respect qu’il y avait entre les élèves. Parce qu’on se battait en sparring et après on se faisait des câlins pour respecter son adversaire. Et comme j’aime bien la bagarre, la boxe Thaï me permet de me défouler. Mais la boxe Thaï ce n’est pas de la bagarre, c’est un sport de combat avec des règles, du respect envers le professeur et il faut réfléchir quand tu combats. La bagarre, il n’y a pas de règle…

Le respect dans ce sport c’est important pour toi ?

Oui beaucoup, c’est ce qui m’a plu dans le Muay Thai. Quand tu dois saluer ton adversaire et le coach de ton adversaire. Aussi, faire le Ram Muay par respect à ton club de boxe et ton professeur

Tu as commencé à t’entraîner avec Jean-Charles Skarbowsky ?

C’est d’abord mon oncle qui m’a appris les bases du Muay Thai. Ensuite, Jean-Charles Skarbowsky et Jaid m’ont entraîné

Nour Gharbi avec le champion Jaid Seddak, entraîneur au Skarbowsky Gym

Tu connaissais ces grands champions Jean-Charles Skarbowsky et Jaid Seddak ?

Non je ne connaissais pas leur palmarès. Mais après je me suis renseigné, j’ai vu des vidéos, des magazines et j’ai découvert que c’étaient des très grands champions !

Le propriétaire du Skarbowsky Gym, Chong Skarbowsky prépare les bandages de la jeune Nour

Tu as de la chance d’être entraîné par ces champions ?

Oui vraiment beaucoup de chance et en plus dans le club il y a aussi d’autres grands champions comme Stéphane Nikiéma, Rachid El Herdmi, Robert Kaennorasing, Krongsak, Jami, Benlabed, c’est le Top !

Tu as commencé à faire de la compétition ?

Oui, depuis trois mois

Ton premier combat s’est bien passé ?

Très bien passé. J’ai fait un match nul mais c’est moi qui ai dominé le match. J’ai fait un pas de trop et les juges n’ont pas apprécié. Après, j’ai rencontré deux fois de nouveau cette adversaire et j’ai gagné les deux fois

Combien de combats tu as fait en 3 mois ?

J’ai fait 8 combats avec 6 victoires, une défaite et un match nul. Mais ma seule défaite, je pense qu’ils m’ont volé…

Tu as déjà remporté un titre ?

Oui je suis championne d’île de France junior

Nour a remporté le titre de championne d’île de France aux côtés de ses deux coachs Jean-Charles Skarbowsky et Jaid Seddak
A chacun de ses combats, Nour Gharbi monte sur le ring avec le peignoir de l’ancienne gloire des rings Jaid Seddak. C’est un grand honneur pour la jeune fille de pouvoir porter le peignoir de son professeur qui a été un immense champion

Tu as combattu dans le stadium de Japy ?

J’ai fait la plupart de mes combats à Japy et deux combats à Château-Thierry

Nour a effectué 8 combats en seulement trois mois dont la majorité dans le fameux Gymnase Japy de Paris, un endroit bien connu des aficionados du Muay Thai

Tu as envie de faire une carrière dans la boxe ?

Oui j’ai très envie. J’aime ce sport, je pense que je vais continuer jusqu’à ma retraite (Rire)

Quelle technique tu aimes faire en combat ?

J’aime le Tei Kan Kor (High Kick) et les Tei Ka (Low Kick)

Tu as appris les termes techniques en Thaïlandais ?

Oui car Jaid et Jean-Charles m’ont dit qu’à l’étranger ils disent ces techniques du Muay Thai en anglais. Mais il vaut mieux les prononcer en thaïlandais parce que notre club, le Skarbowsky Gym, c’est comme un camp en Thaïlande. Donc je dis le Tei Kan Kor, le Tei Ka, le Tei Lam Toa (Middle kick), le Pam (Corps à corps)

Tu aimes bien faire du Pam ?

Oui j’aime bien le Pam mais ce n’est pas trop ma spécialité

Tu préfères les techniques de coups de pieds et d’anglaise ?

Oui l’anglaise j’adore !

Quel a été ton combat le plus dur ?

Pour l’instant mes combats n’ont pas été très durs, ils étaient tous de la même intensité. A l’entraînement mes sparrings sont plus durs…

Tu t’entraînes avec des adversaires plus forts que toi ?

Je m’entraîne souvent avec des adultes. Je préfère m’entraîner avec des personnes qui ont le double de mon poids ou le triple de mon poids, ils sont beaucoup plus âgés que moi

Tu t’entraînes avec des filles ?

Un petit peu mais je préfère tourner avec des garçons car les filles ne tapent pas aussi fort que les garçons…

Pour l’instant, tu n’a jamais eu peur avant un combat ?

Non, juste une fois, c’était plus de la pression. C’était dans un gros gala le Queen Gloves à Japy car il y avait des combats en classe B et A. J’étais plus impressionnée par l’événement. J’avais une petite boule au ventre avant de monter sur le ring. Mais dès que le combat a commencé s’est passé rapidement

Est ce que tu connais des combattants thaïlandais ?

Déjà Robert Kaennorasing qui me tient les paos. J’aime beaucoup Yodsanklai, c’est un boxeur qui a une jambe gauche qui est comme une hache. Je crois qu’il a mis une centaine de KO avec sa jambe gauche. J’aime aussi Samart Payakaroon pour sa technique

Le légendaire Robert Kaennorasing est entraîneur au Skarbowsky Gym depuis plus de deux ans, il prépare parfois la jeune Nour avant ses combats

Tu regardes des vidéos des champions thaïlandais ?

Oui beaucoup. Parfois, je mets une vidéo d’un combat sur le tapis et je la regarde pendant que je m’entraîne

Est ce que tu aimerais aller un jour en Thaïlande ?

Bien sûr, j’aimerais aller en Thaïlande cet été avec Jaid et des gens du club

Tu sais que Jaid est très connu en Thaïlande, il connaît tout le monde là-bas ?

Oui je sais, il m’a raconté ses histoires de boxe en Thaïlande

J’espère que tu iras en Thaïlande et je te souhaites Chookdee pour ton combat là-bas Nour !

Merci beaucoup pour l’interview !

Nour est une jeune fille pleine d’ambition qui rêve de devenir une grande championne. Elle est très bien entourée avec les légendes du Muay Thai que sont Jaid Seddak et Jean- Charles Skarbowsky, ils ont tout de suite détecté l’énorme potentiel de cette jeune guerrière des rings.

Nour a déjà en elle le « Fighting Spirit » (L’esprit du combattant), elle a la rage et le mental pour aller loin dans la compétition !

Palmarès du champion Jaid Seddak :

Nombre de combat : 73. 63 victoires. 10 défaites.
Titre :

Boxe Thai : Champion du Monde (1992, 1993, 1994). Champion d’Europe (De 1986 à 1994). Champion de France (De 1985 à 1992)

Kick Boxing : Champion du Monde (De 1990 à 1995). Champion d’Europe (1988, 1989, 1990). Champion de France (1987)

Full-Contact : Champion du Monde (1992, 1993, 1994, 1995). Champion d’Europe (1991)

Surnom : Little Big Man

King Jaid

Palmarès du champion Jean-Charles Skarbowsky :

Nombre de combat : 97. 75 victoires. 20 défaites. 2 nuls
Titre :

Boxe Thai : N° 1 au stadium du Radja de Bangkok en 2003 et en 2006. Champion d’Europe en – 63 Kg 500 (1995, 1996). 2 fois vainqueur de la coupe du Roi à Bangkok

Surnom : The Dragon Tattoo

The Dragon Tattoo Skarbowsky