SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

JAROENTHONG KIATBANCHONG (Carrière 1980-1990)

JAROENTHONG KIATBANCHONG

« DISCRET TIGER FROM THE SOUTH »

Jaroenthong Kiatbanchong de son vrai nom Jaroen Chumanee est né le 11 juin 1968 dans le village de Thung Yai, un village situé dans la région de Nakhon Si Tammarat au sud de la Thaïlande.

Jaroenthong est issu d’une grande famille de neuf enfants dont il est le septième enfants de la famille. Il a perdu son père lorsqu’il était enfant. Sa mère à dû élever seule ses neuf enfants. Sa mère était une femme extrêmement courageuse qui travaillait durement dans les plantations de caoutchouc pour pouvoir nourrir ses nombreux enfants.

Son grand frère, Chalamthong Kiatbanchong était un bon combattant et son petit frère Samranthong Kiatbanchong fut un très grand champion. Samranthong avait deux ans de moins que Jaroenthong, il était le huitième enfants de la famille Chumanee. Samranthong n’a pas remporté de ceinture de grands stadiums de Bangkok mais il a combattu une fois pour le titre du stadium du Lumpinee et une fois pour le titre du stadium du Radja.

Malheureusement Samranthong est mort tragiquement, en 2008, dans un accident de la route, il avait 37 ans…

Jaroenthong a fait son premier combat à 12 ans et il a gagné la somme de 100 bahts.

Il a débuté sa formation au camp Kiatbanchong dans la région de Nakhon Si Tammarat. Puis, lorsqu’il a été adolescent, il est parti à Bangkok pour faire ses études au lycée de Wimuttayaram Pittayakan dans le quartier de Bangkok Noi. Jaroenthong prenait le bus après ses cours scolaires pour aller s’entraîner dans le camp Muay Thai School (Kiatbanchong Gym de Bangkok) dans le quartier de Bangseu.

Jaroenthong a effectué toute sa carrière dans ce célèbre camp dont le professeur était Pi Mai Muangkhon (Chuchok Chukaewruang). A l’époque, le Kiatbanchong de Bangkok était l’un des camps les plus réputés du pays, il y avait des grands champions tels que Oley, Samranthong, Issara, Jaroensap, Sayidkhan et même à un moment le routard des camps le puncheur Wangchannoi.

Jaroenthong était un surdoué des rings, il a remporté ses vingt premiers combats à Bangkok, sa première défaite à Bangkok fut contre la star Hippy Singmanee.

Jaroenthong a gagné sa première ceinture du Lumpinee en 115 lbs contre Payanoi Sor Thasanee.

Ensuite, il a conquis deux fois la ceinture du Lumpinee en 126 lbs contre le redoutable Therdkiet Sitepitak et face au puncheur Samransak Muangsurin.

Le palmarès de Jaroenthong est de 151 combats pour 120 victoires, 29 défaites et 2 matchs nuls.

Surnommé « Discret Tiger from the South » (Le Tigre discret du Sud), son style de boxe était technique et il avait une boxe intelligente. De plus, il était très bon avec ses poings car il a souvent combattu en boxe anglaise. En boxe anglaise, Jaroenthong a remporté la médaille d’Or aux Jeux Internationaux à Surathani et la médaille de Bronze à la Coupe du Roi.

Son combat le plus dur a été face au légendaire Samart Payakaroon qui l’a battu par KO…

Sa meilleur bourse, il l’a touché pour son combat contre le grand champion Saencheng Pinsinchai, une bourse de 250 000 bahts.

En 1987, Jaroenthong a fait sept combats avec cinq victoires, un match nul et une défaite.

Il a battu Kohpho Sichanyut, les grands champions Paruhatlek Sit Chunthong (Champion du Lumpinee en 102 lbs, en 104 lbs, en 108 lbs et en 112 lbs) surnommé « Gentleman of the ring », Nampon Nongkee Pahuyut (Champion du Lumpinee en 112 lbs et en 126 lbs) surnommé « Khun Khao Nay Peuaiye » (Le coup de genou reconstruit) et Denneua Denmolee (champion du Lumpinee en 105 lbs, champion du Radja en 112 lbs, champion du Radja en 115 lbs).

Il a fait un match nul face à Nampon et il a perdu par KO contre le terrible puncheur Wangchanoi Sor Palangchai (Champion du Lumpinee en 118 lbs et en 122 lbs, Meilleur boxeur de l’année 1993) surnommé « Aymat 33 Wee » (Le coup de poing fulgurant en 33 secondes).

Le 29 décembre 1987, au stadium du Lumpinee, Jaroenthong a combattu contre Payanoi Sor Thasanee pour le titre du Lumpinee en 115 lbs. Payapnoi (26 ans) avait plus d’expériences que Jaroenthong (19 ans), il avait conquis le titre en 115 lbs dans les deux grands stadiums de Bangkok, le Lumpinee et le Radja. C’était un combattant dur au mal qui était surnommé Chalawan Phikat (Le crocodile destructeur). Dans ce match, Jaroenthong a été supérieur techniquement et il a vaincu aux points Payapnoi. Jaroenthong a remporté sa première ceinture du stadium du Lumpinee !

En 1988, Jaroenthong a fait dix combats pour six victoires et quatre défaites. Il a battu Panrit Luksrirat, Mono Singhakaosaen, les légendes des rings Langsuan Panyuthaphum (Champion du Lumpinee en 108 lbs, en 112 lbs et en 115 lbs, Meilleur boxeur de l’année 1987) surnommé « Khun Khao Ray Namdjai » (Le coup de genoux sans cœur), Chamophet Ha Phalang (5 ceintures du Radja, 4 ceintures du Lumpinee, Meilleur boxeur de l’année 1985) et Panomtuanglek Ha Palang (Champion du Lumpinee en 122 lbs, champion du Radja en 118 lbs, champion du Radja en 115 lbs, Meilleur boxeur de l’année 1986).

Il a perdu contre Panrit Luksrirat, Yodphet Sor Chitpattana et le puncheur Samransak Muangsurin.

Le 26 janvier 1988, Jaroenthong a défendu son titre du Lumpinee en 115 lbs face à Wisanupon Saksamut (25 ans). Wisanupon a été l’un des plus grands champions des années 80, il a remporté la ceinture du Lumpinee en 105 lbs, en 108 lbs et en 115 lbs. Jaroenthong a perdu le match et sa ceinture du Lumpinee contre Wisanupon.

Le 25 novembre 1988, Jaroenthong (20 ans) a rencontré un monument du Muay Thai, Samransak Muangsurin (29 ans) qui l’avait battu un mois auparavant.

Pour le match revanche, la ceinture du Lumpinee en 126 lbs fut mise enjeu. Samransak était le tenant du titre du Lumpinee en 126 lbs, une ceinture qu’il avait gagné au mois d’avril en battant la star Chanchai Sor Tamrangsee. Samransak avait aussi remporté ce titre en 126 lbs en 1986 contre la légende des rings Saengsakda Kitikasem. Samransak était un puissant combattant surnommé « Ay Matsaklek » (Le poing d’acier) car il avait une puissance phénoménale dans les poings. Jaroenthong a fait un superbe match et battu aux points Samransak, il a gagné son deuxième titre du Lumpinee !

1989 ne fut pas une très bonne année pour Jaroenthong qui a perdu son titre du Lumpinee et perdu durement deux fois par KO au premier round face à deux légendes tout de même, Samart Payakaroon et Manasak Sor Ploenchit. Jaroenthong a fait treize combats, en a gagné sept et perdu six.

Le 6 janvier 1989, au stadium du Lumpinee, Jaroenthong a rencontré le seigneur des rings Samart Payakaroon (Champion du Lumpinee en 102 lbs, en 108 lbs, en 115 lbs et en 126 lbs, Meilleur boxeur de l’année 1981, 1983 et 1988). Surnommé « Payakmat » (Le tigre), Samart était encore au top de sa carrière. Jaroenthong a été terrassé au premier round…

Le 10 mars, au stadium du Lumpinee, Jaroenthong a défendu son titre du Lumpinee en 126 lbs contre le Muay Bouk Nampon Nongkhee Pahuyut. Nampon l’a battu aux points et lui a ravi son trophée. Les deux champions se sont retrouvés un mois après et Jaroenthong a battu Nampon par arrêt de l’arbitre au troisième round.

Le 6 octobre, Nampon a défendu son titre du Lumpinee en 126 lbs contre Jaroenthong. Nampon a remporté le match et conservé sa ceinture du Lumpinee. Jaroenthong et Nampon se sont affrontés six fois avec trois victoires pour Jaroenthong, deux victoires pour Nampon et ils ont fait un match nul.

Jaroenthong a quand même battu cette année là des grands champions tels que Phetdam Lukborai (Champion du Lumpinee en 118 lbs) surnommé « Khun Khao Kin Kone » (Le coup de genoux qui mange la personne), Cherry Sor Wanich (Champion du Lumpinee en 130 lbs) surnommé Khun Khao Chalam Dam (Le coup de genoux du requin noir) et Sombat Sor Thanikul (Champion du monde).

Le 31 décembre, Jaroenthong est venu en France pour combattre contre le solide champion hollandais André Masseur qu’il a battu par KO. A Paris, pour ce match, Jaroenthong a remporté la ceinture mondiale WMTC en 135 lbs !

L’année 1990 a été la plus chargée pour Jaroenthong, il a effectué treize combats pour huit victoires, quatre défaites et un match nul.

Le 19 janvier, Jaroenthong a retrouvé Phetdam Lukborai et l’a battu aux points. Un mois après, ils ont fait un combat au stadium du Lumpinee avec un pari dumpan d’un million de bahts. Jaroenthong a perdu le match. Jaroenthong et Phetdam se sont affrontés sept fois avec cinq victoires pour Jaroenthong et deux victoires pour Phetdam. Les deux défaites contre Phetdam ont fait perdre deux fois des paris dumpan importants à la Team de Jaroenthong. Deux millions de bahts la première fois et un million de bahts pour le second match perdu…

Le 24 avril, au stadium du Lumpinee, Jaroenthong a vaincu Thedkiat Sitthepitak (Champion du Lumpinee en 122 lbs et en 126 lbs) surnommé « Rachanhaeng Lumpinee » (Le Roi du Lumpinee).

Jaroenthong a de nouveau battu le Roi du Lumpinee. Un an après, le 14 juin 1991, au stadium du Lumpinee, Therdkiat a défendu sa ceinture du Lumpinee en 126 lbs contre Jaroenthong. Therdkiat a perdu le match aux points et sa ceinture du Lumpinee. Jaroenthong a gagné pour la deuxième fois la ceinture du Lumpinee en 126 lbs !

En mars, il a perdu contre le puncheur Superlek Sor Isaan, en juin, il a fait un match nul contre Cherry Sor Wanich et en juillet, il a perdu face à Cherry dans un match effectué aux États-Unis.

Quelques mois après avoir perdu durement contre le puissant Superlek Sor Isaan (Défaite par KO technique) au stadium du Lumpinee, Jaroenthong a fait le match revanche contre Superlek en Nouvelle-Zélande.

Superlek (Champion du Lumpinee en 122 lbs et en 126 lbs) était un destructeur des rings qui a battu par KO des grands champions comme Chandet Sor Prantalay, Cherry Sor Wanich, Namphon Nongkee Pahuyuth, Oley Kiatoneway, Grandprixnoi Muangchaiyaphum, aussi la star australienne John Wayne Parr.

Jaroenthong n’était pas favoris pour ce match revanche. De plus, son titre mondial WMTC en 135 lbs fut mis en jeu pour ce combat à l’étranger. Jaroenthong a combattu intelligemment en maîtrisant techniquement les assauts agressifs de Superlek et il a remporté le match aux points. Jaroenthong a gardé son titre de champion du monde WMTC !

Jaroenthong a encore défendu son titre mondial la même année face au champion d’Europe hollandais Tommy Van Der Berg. En Hollande, il a conservé avec brio sa ceinture mondiale contre le champion hollandais.

Le 15 août, au stadium du Radja, Jaroenthong a été défié par le champion du Radja, Rajasak Sor Vorapin (Champion du Radja en 115 lbs, en 122 lbs et en 126 lbs) surnommé « Khun Khao Laweeyan » (Le coup de genoux mortel ou le coup de genoux de la faucheuse). Rajasak qui était champion du Radja a battu aux points le champion du Lumpinee Jaroenthong.

Ils ont fait le match revanche, le 25 septembre, au stadium du Lumpinee et Jaroenthong a battu Khun Khao Laweeyan.

Plus tard, Jaroenthong a de nouveau battu Rajasak, une fois au stadium du Radja et une fois au stadium du Lumpinee !

Durant l’année 1990, Jaroenthong a également battu le champion d’Europe anglais Bobby Bekker au Japon.

En 1991, Jaroenthong a fait des grands combats contre les stars Namkabuan Nongkhee Pahuyut, Wangchannoi Sor Palangchai et Nuathoranee Thongraja. Namkabuan (Champion du Lumpinee en 130 lbs, champion du monde WMC en 130 lbs) surnommé « The Ring Genius » (Le génie du ring) l’a battu deux fois aux points. Wangchannoi l’a encore battu mais aux points. Wangchanoi et Jaroenthong ont fait trois matchs avec deux victoires pour Wangchannoi et une victoire pour Jaroenthong.

Jaroenthong a perdu aux points contre Nuathoranee (N° 1 Lumpinee) surnommé «  Ay Ret Dong » (Le rhinocéros puissant).

Jaroenthong a gagné le titre du Lumpinee en 126 lbs contre Thedkiat Sitthepitak, il a battu de nouveau Rajasak Sor Vorapin et battu le champion Panomrunglek Chor Sawat (Champion du Lumpinee en 122 lbs).

En 1992, Jaroenthong a vaincu la star Chanchai Sor Tamrangsee (Champion du Lumpinee en 118 lbs, champion du Lumpinee en 126 lbs, champion TV7 en 135 lbs) surnommé Phud 2 (Second Poot) en référence à la légende des rings, Phud Lao Lek. Il a encore battu Rajasak Sor Vorapin et Phetdam Lukborai. Jaroenthong a aussi gagné face au redoutable Muay Khao Thaweechai Wor Preecha (Champion du Radja en 126 lbs) surnommé Khun Khao Chalam Pheuk (Coup de genoux du Requin blanc).

Le 4 décembre 1993, dans un stadium de boxe temporaire de la Royal Thai Naval Academy, dans la province de Samut Prakan (30 Km de Bangkok), Jaroenthong a rencontré la terreur hollandaise Ramon Dekkers. Le terrible puncheur Ramon Dekkers avait battu par KO des champions tels que Khaled Hebieb, Andre Richard-Nam, Cherry Sor Wanich, Coban Lookchaomaesaitong, Joel Cesar, Mourad Djebli.

Le match entre Jaroenthong et Ramon Dekkers comptait pour le titre mondial WMC en 140 lbs. Le combat a été extrêmement violent, Ramon Dekkers a fini le visage bien ouvert suite aux coups de coude précis de Jaroenthong. Ramon Dekkers avait bien sonné Jaroenthong avec ses poings durant tous le match. Mais Jaroenthong a été techniquement supérieur au hollandais.

La décision finale a été très serrée, le juge thaïlandais a donné 48 points pour Jaroenthong et 46 points pour Ramon Dekkers, le juge japonais a donné 48 points pour Jaroenthong et 48 points pour Ramon Dekkers, le juge français a donné 49 points pour Jaroenthong et 48 points pour Ramon Dekkers. Jaroenthong a remporté une nouvelle ceinture mondiale !

Jaroenthong a fait encore quelques grands combats en 1994, il a perdu aux points de nouveau face à Superlek Sor Isaan et contre le taureau Orono Por Muang Ubon (Champion du Lumpinee en 135 lbs) surnommé « Sam O » (3 O).

Jaroenthong a mis un terme à sa formidable carrière en 1994. Mais six ans plus tard, il est remonté sur le ring, aux États-Unis, il a battu le champion américain Melchor Menor (Champion du monde de Kick Boxing).

En 2013, à l’âge de 45 ans, Jaroenthong a fait deux combats dans le cadre du fameux tournoi Toyota Marathon. Il a battu le japonais Yukiya Nakamura et a perdu aux points contre l’iranien Vahid Shahbzai.

Jaroenthong était un magnifique combattant, un boxeur qui maîtrisait l’art de l’esquive. Ce grand champion a souvent fait des combats durs contre des champions qu’il a affronté plusieurs fois comme Namphon (6 fois), Cherry (4 fois), Phetdam (7 fois), Superlek (5 fois), Therdkiet (3 fois) et Rajasak (4 fois).

Jaroenthong a battu les meilleurs de sa catégorie tels que Denneua Denmolee, Paruhatlek Sitchunthong, Langsuan Phanyutaphum, Dokmaipa Por Pongsawang, Nampon Nong Kee Pahuyut (3 fois), Chamophet Ha Phalang, Wangchannoi Sor Palangchai, Panomtuanlek Ha Phalang, Phetdam Lukborai (4 fois), Payanoi Sor Thasanee, Samransak Muangsurin, Therdkiet Sitepitak (2 fois), Cherry Sor Wanich (2 fois), Superlek Sor Isaan (3 fois), Saencheng Pinsinchai, Rajasak Sor Vorapin (3 fois), Chanchai Sor Tamrangsee, Sombat Sor Thanikul !

Jaroenthong est un boxeur multi-facette qui s’est essayé aussi à la politique, au mannequinat et au cinéma. En politique, il s’est présenté, il y a quelques années, aux élections régionales dans sa région de Nakhon Si Tammarat dans le sud, une région qui lui tient à cœur car une grande partie de sa famille vit là-bas.

Jaroenthong a toujours été généreux pour son village natale Thung Yai où il y a fait construire un gymnase, un centre sportif nommé Jaroenthong Sports Center, un stadium de boxe et un terrain de football.

Après sa carrière, ce grand champion a créé sa propre école de Muay Thai et au fil des années, il a ouvert 16 camps Jaroenthong Gym dans tout le pays, y compris à Hong Kong et à Singapour.

Ce grand champion est devenu un redoutable businessman qui a créé une franchise sous le nom de sa marque «  Jaroenthong Muay Thai Gym », le franchisé peut investir dans des petites, moyennes et grandes structures de camps de boxe selon la taille de l’emplacement.

Beaucoup de stars du show-biz thaïlandais viennent s’entraîner chez Master Jaroenthong, aussi, des stars mondiales du football sont venues dans les camps Jaroenthong Gym, comme le français Bixente Lizarazu et le japonais Nakata Hidetoshi !

Jaroenthong a également tourné dans plusieurs films dont les plus célèbres sont Chookdee et Yamada le Samourai d’Ayothaya.

Dans le film Chookdee sur la vie du champion français Dida Diafat, il joue le rôle de Kowang, Kowang affronte le champion Dida Diafat dans un combat clandestin qui est l’une des scènes cultes du film !

BY SERGE TRÉFEU