SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

JIRASAK POR PONGSAWANG (Carrière 1980-1990)

L’histoire du boxeur Jirasak Por Phongsawang n’est pas banale. Car il a obtenu, en trois ans, le triste record du plus grands nombres de défaites dans les grands stadiums de Bangkok, dans l’histoire du Muay Thai.
Jirasak a été surnommé « Phae Amata » (L’immortel perdant) suite à ses 16 défaites d’affilées en 1991, 1992 et 1993 !
Jirasak a perdu 16 fois de suite, contre des grands champions tout de même. En 1991, il a perdu au Lumpinee contre Panomrunglek Chor Sawat, Phetdam Sor Boonrai et Kukrit Sor Nayayom.
En 1992, au stadium du Lumpinee, il a perdu contre Orono Por Muang Ubon (2 fois), Namphon Nongkeephahuyut (2 fois), Chaidetch Sor Prantalay (Défaite par KO), Chanchai Sor Thamrangsit, et au stadium du Radja face à Pairoj Wor Worapol et Jakrsing Sor Rewadee.
En 1993, il a perdu, au stadium du Lumpinee, contre Wisanlek Lukbangplasoy, au stadium du Radja, contre Boraphet Sitmaet, au stadium d’Omnoi, contre Manachai Na Pattaya, Phetrung Sitjomthong et Anupath Sitkhruot.
En général, lorsqu’un boxeur perd trop de combat, les promoteurs ne font plus appels à lui pour les grands événements. Souvent, les managers de son camp le réprimande sévèrement et peuvent même parfois lui demander de quitter le camp.
Mais Jirasak avait un cœur de combattant énorme parce que tous ses matchs étaient dantesques, le public et les parieurs aimaient le voir combattre sur les rings des stadiums de Bangkok. Alors, son camp a continué de le faire combattre et Jirasak à honoré par sa vaillance au combat son prestigieux camp, le Por Phongsawang Gym (Camp des champions Fasang, Toto, Dekdouan, Dokmaipha, Tukatathong, Rambo) !
Après ses 16 défaites d’affilées, il a gagné 7 victoires et a fait son dernier match contre le grand champion Chanchai Sor Thamrangsit qui l’a de nouveau battu.
Jirasak a stoppé sa carrière à 24 ans à cause de blessures importantes qui ne lui permettaient plus d’être au Top niveau de sa forme. Il a touché des bonnes bourses durant sa dure carrière de boxeur, jusqu’à 100 000 bahts, des bourses qui lui ont permis de s’acheter une maison et une belle voiture. L’Éternel Perdant n’a pas perdu son caractère de combattant, calme et serein, il conduit aujourd’hui des bus longs trajets qui partent de Bangkok pour aller en province.
 
BY SERGE TREFEU