SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

LE CAMP KAYASITYAKIATPETCH

Le camp KAYASITYAKIATPETCH

Special report by Serge TREFEU (2010)

Ce petit camp est situé dans la périphérie de la ville de Buriram, dans le nord-est de la Thaïlande. Il est au milieu d’un lotissement pavillonnaire tout neuf. Avant ce camp s’appelait le Sitni Gym et existait depuis de nombreuses années. Mais voila maintenant quatre ans que Mr Yat Kiatpetch a restructuré le camp et lui a donné son nom, le « KayasitYaKiatpetch ». Mr Yat Kiatpetch a été pendant longtemps l’entraineur en chef du fameux camp Kiatpetch Gym à Bangkok. Le camp qui appartient à l’un des plus gros promoteurs du pays, Mr Peerapong Theeradejpong (Chun Kiatpetch). C’est d’ailleurs Mr Chun qui est le promoteur des boxeurs du KayasitYaKiatpetch, lorsque ceux-ci viennent combattre dans les stadium de la capitale.

La structure du camp n’est pas très grande. Il y a juste 4 sacs de frappes et un petit ring. L’ambiance dans ce camp est assez étouffante car le toit en tôle et les bâches qui entourent le ring ne laissent passer ni l’air, ni la lumière. C’est dans un véritable four que s’entrainent les boxeurs…

La voiture du propriétaire des lieux dont la carrosserie brille est garée devant l’entrée du camp. Avec la signature du « Boss » inscrite en gros sur le capot !

Sur la droite du ring, deux chambres peuvent accueillir six personnes chacune. Les boxeurs sont vraiment à l’étroit dans ces chambres minuscules. La seule distraction de ces combattants est l’unique téléviseur accroché au-dessus du ring. Le soir après avoir terminé leur dur entrainement, les boxeurs montent de nouveau sur le ring. Mais cette fois ci c’est pour regarder, paisiblement allongés, les émissions diffusées à la télévision…

L’un des meilleurs combattants actuel en 140 lbs, Tukkatatong Petphayathai (Champion TV7, N°1 actuel à la TV7), a commencé sa formation ici. Sa photo est fièrement exposée au-dessus du ring. Tukkatatong est aujourd’hui au Kiatpetch Gym de Bangkok. L’autre grand champion de ce petit camp est Charngperk Sit Or. Boonlerd (Champion du Lumpinee, Champion TV7) qui a d’abord commencé au camp Sit Or Boonlerd pour venir ensuite au KayasitYaKiatpetch.Après avoir combattu pendant plusieurs années pour le camp, Charngperk est parti combattre à l’étranger surtout au Japon et à Hong Kong.

Aujourd’hui le plus doué du camp est le jeune prodige de 16 ans, Fakamlong (Champion de l’Isaan), qui cette année n’a remporté que des victoires. Il y a aussi de très bon boxeurs comme Meknam qui à seulement 15 ans a déjà 110 combats à son compteur.  Phetpalongnom champion de l’Isaan en 52 Kg à 17 ans. Et Phetsayam, 15 ans, qui a fait 60 combats dans la catégorie des – 42 Kg. Une douzaine de nakmuays s’entrainent en permanence dans ce camp. Ils sont encadrés par un seul entraineur, Kongkiet (80 combats).

L’une des spécialités techniques de ce camp « Fimeuu » (technicien) sont les coups de genoux. Les boxeurs travaillent énormément cette technique aux sacs et aux paos.

L’entrainement du matin débute par un jogging infernal de 12 Km. Les boxeurs doivent franchir une petite montagne près de Buriram. Le footing de l’après midi est moins dur car le parcours n’est que de 8 Km sans passer par la redoutable montagne. Les rounds de paos ici sont très longs, 8 minutes. Pour la préparation d’un combat c’est 4 à 5 rounds minimum que le combattant doit effectuer. La séance de corps à corps est aussi éprouvante. Car celle du matin dure 30 minutes mais la séance de l’après midi peut dépasser les 45 minutes…

Très peu d’étranger sont venus s’entrainer au KayasitYaKiatpetch. Juste deux boxeurs australien sont restés quelques temps ici. Pour un étranger s’entrainer dans ce camp est un peu difficile. Car il n’y a pas de structure d’hébergement et il est excentré de la ville. Mais pour la somme dérisoire de deux cents bahts, vous aurez droit aux deux entrainements quotidiens…