SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

LE CAMP MEENAYOTHIN

Temps de lecture : 4 minutes

LE CAMP MEENAYOTHIN

Special report by Serge TREFEU (2012)

Le camp Meenayothin est actuellement l’un des camps les plus réputés de Bangkok. Il a été créé par Mr. Chaiyasit Kongkiatyong plus connu sous le nom de Heng Sakchaiyasit. Heng est un manager très respecté dans le milieu du Muay à Bangkok car il est réputé pour être un homme généreux. Il est venu en aide à beaucoup de familles pauvres, il a permis aux enfants de ces familles de pouvoir suivre une éducation scolaire correcte. Et grâce au Muay Thai ces jeunes peuvent aussi apporter de l’argent à leur famille.

Heng, depuis plus de 20 ans, a fondé son camp qui s’appelait au début le Sakchaiyasit Gym, ce camp a changé plusieurs fois d’adresse. Mais depuis 13 ans il se trouve à Bangkok en plein cœur de l’université Kasetsart. L’université de Kasetsart est l’une des plus grandes de Bangkok et se situe le long de l’avenue Ngam Wong Wan. Maintenant le camp à changé de nom et Mr. Chaiyasit Kongkiatyong la renommé Meenayothin en l’honneur de l’un de ses amis proches.

L’un des premiers grands combattants de Heng fut Yongyutnoi Sakchaiyasit qui devint champion du Lumpinee dans les années 90. Puis au début des années 2000 c’est Wanchai Meenayothin et Binla Meenayothin qui ont représenter le camp durant plusieurs années, Wanchai a remporté le titre de Champion du Monde WMC en 130 lbs et Binla a gagné la ceinture du Rajda en 105 lbs.

Aujourd’hui les deux stars du camp sont Aikpracha Meenayothin et Wanheng Meenayothin, deux très grands champions.

Aikpracha est actuellement considéré comme le meilleur combattant dans sa catégorie, véritable taureau, c’est un boxeur qui ne recule jamais, en 2010 il a gagné la ceinture de Thaïlande en 147 lbs et la ceinture de champion du Monde WMC en 147 lbs, en 2012 il a gagné la ceinture de Champion du Lumpinee en 147 lbs, ceinture qu’il détient encore, il a aussi remporté deux fois le Tournoi Toyota !

AIKPRACHA MEENAYOTHIN

Wanheng lui est un redoutable « Muay mat » qui a gagné en 2007 la ceinture du Lumpinee et la ceinture de Thaïlande en 105 lbs, dans sa catégorie il est tellement fort qu’il ne trouve plus d’adversaire en Muay Thai, il combat maintenant uniquement en boxe anglaise. En boxe anglaise il est invaincu avec 22 combats professionnels (7 victoire par KO), en 2007 il a remporté la ceinture de Champion du Monde WBC Youth en poids mini-mouche, titre qu’il a conservé huit fois avec succès, en 2009 il a pris le titre International WBC, titre qu’il a remis en jeu neuf fois, aujourd’hui il est classé N° 3 au Ranking WBC pour le titre de Champion du Monde WBC poids mini-mouche !

WANHENG MEENAYOTHIN

L’autre pointure du camp c’est le jeune prodige de 18 ans, Dernchonlek Sor Sor Niyom, un longiligne combattant qui a un cœur énorme, il a battu des champions comme Thanongdet Petpayathai, Diesellek Top King Boxing (Arrêt Arbitre) et Prakaiseng Sit Or (KO), actuellement il est N° 1 du Radja en 154 lbs !

DERNCHONLEK SOR SOR NIYOM

Il y a aussi des champions qui ont été formé dans d’autres camps de Bangkok et qui sont maintenant au Meenayothin Gym comme Mondam Sor Weerapon (Champion de Thaïlande en 105 lbs et 108 lbs), Dentoranee Sor Weerapon (Champion de Thaïlande en 105 lbs) et Kongburee Wor Sungprapai (N°3 Thaïlande en 108 lbs).

MONDAM SOR WEERAPON

DENTORANEE SOR WEERAPON

Les autres combattants bien classé du camp sont Petchpanom Meenayothin, Wanpichit Meenayothin et Wantongchai Meenayothin. Dans ce camp qui est à la fois Fimuu (Technicien) et « Muay Mat » (Fort en poing) il y a en permanence entre 20 et 25 boxeurs qui s’entraînent chaque jours.

L’entraînement et la vie quotidienne ici sont très stricte car si Mr Chaiyasit Kongkiatyong est un « homme de cœur », il a imposé dans son camp des règles draconiennes pour ses boxeurs. A 9 heures tout le monde est au lit, l’alcool est interdit dans le camp, et les fêtards sont exclus rapidement du camp. Parce qu’au Meenayothin l’entraînement est très dur et beaucoup basé sur la condition physique, les combattants de ce camp travaillent aussi énormément la puissance.

Les boxeurs se lèvent à l’aube et commence leur jogging dans le stade de l’université à 5H du matin, ceci afin de ne pas gêner les étudiants qui viennent ensuite pour leur cours de sport. Les nakmuay courent 15 Km autour de la piste du stade, pendant une heure, avec des poids dans les mains. Tous les cinq tours, ils lâchent leurs poids et font un tour à fond avec accélération. A la fin du jogging, ils montent et descendent des escaliers en courant pendant 10 à 15 minutes. De retour à la salle, les boxeurs en préparation de combat passent aux paos pendant que les autres font des rounds aux sacs de frappes. La séance de pao est longue, un round dure 4 minutes, chaque boxeur effectuent sept rounds.

Quand à la séance de corps à corps elle dure 30 minutes le matin et jusqu’à 1 heure pour l’entraînement de l’après midi. La séance de corps à corps est éprouvante car le boxeur qui se prépare pour un combat est mis à rude épreuve. Trois boxeurs frais tournent chacun son tour avec lui, le nakmuay subit un corps à corps infernal…

Un entraînement spécifique en anglaise a lieu aussi trois fois par semaine, avec des sparrings très poussés où les boxeurs qui sont munis de protection, casque, protège dent, se rendent coup pour coup, sans retenue…

Trois entraîneurs s’occupent de préparer les boxeurs, deux viennent de l’école du Nord-Est et le troisième vient de l’école du sud. Wanmeechai Menayothin est l’entraîneur en chef, cet ancien combattant a été très bien classé au Rajda durant plusieurs années.

Aujourd’hui, les combattants boxent beaucoup au stadium du Lumpinee car le promoteur du camp est Mr Virat Vichirarattanawong (Petchyindee), le promoteur N° 1 du Lumpinee.

La structure de ce camp est gigantesque, elle est construite comme un immense hangar qui abrite un ring en hauteur, huit sacs de frappes, les chambres des boxeurs et les sanitaires. Les chambres des nakmuays sont vraiment rudimentaires, ils ont un simple matelas posé au sol et un petit ventilateur dans le coin de la pièce.

A l’entrée du camp sur la droite, se trouve le bureau du « Boss » où de nombreux trophées, dont ceux reçus pour le camp, garnissent la pièce…

Vraiment très peu d’étranger sont venus s ‘entraîner au Meenayothin Gym. Un combattant français de MMA, Sebastien Libebe, vient au Meenayothin depuis 13 ans et fait parti désormais « de la famille » car il a vu grandir tous les boxeurs de ce camp. Libebe est un colosse de 93 Kg, Champion de Sambo, qui a gagné la Médaille d’argent aux Championnats du Monde en 2008 et la Médaille de Bronze aux Championnats d’Europe en 2009. En MMA il a fait 7 combats avec 4 victoires et 3 défaites. Il vit à Los Angeles et son cousin n’est autres que le célèbre champion de MMA Cheick Congo. Libebe se prépare en Muay Thai au Meenayothin pour ses combats en Free Fights qu’il effectue aux Etats-Unis.

SEBASTIEN LIBEBE ET HENG SAKCHAIYASIT

Bien qu’ici il n’y ai pas beaucoup de combattants étrangers, ils sont les bienvenus au Meenayothin Gym. Mais ils doivent posséder un bon niveau en Muay Thai et surtout avoir une excellente condition physique. Aussi, « un cardio de fou » pour pouvoir suivre la cadence infernale des deux entraînements quotidiens !