SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

LE CAMP THOR CHALERMCHAI

LE CAMP THOR CHALERMCHAI

Special report by Serge TREFEU (2011)

 

Ce camp a été créé par Mr Phutpantung Chalermchai, un militaire au passé sulfureux, qui a un poste important au sein de l’armée thaïlandaise de Bangkok. Le Thor Chalermchai existe depuis 25 ans et se situe à Bangkok dans le quartier de Wang Thong Lang, juste avant l’ambassade du Cambodge. C’est très difficile de repéré l’entrée de ce camp car il est caché derrière un immeuble. Pour y pénétrer il faut carrément traverser un restaurant ou soit passé sous le porche du bâtiment pour aboutir dans l’immense cour du Thor Chalermchai.

Le camp est vraiment vétuste et assez sale, les conditions d’entraînements pour les nakmuays sont très rudes ici. L’endroit est tout de même bien aéré et le large ring permet aux boxeurs de s’entraîner à plusieurs dessus. Mais les quatre sacs de frappes du camp sont plus qu’usés par les coups de tibias quotidiens des boxeurs et les tapis de sol sont complètement rongés par l’humidité…

Les boxeurs, environs une quinzaine, dorment dans les chambres d’un bâtiment qui se trouvent en face du camp. A l’étage, il y a plusieurs chambres, simple avec juste un ventilateur, mais pratiquement aucun boxeur ne veut dormir dans ces chambres. Parce que le soir elles sont envahies par des moustiques qui s’acharnent toute la nuit sur les nakmuays. Alors pour éviter ce supplice, les boxeurs préfèrent aller tous s’entasser dans la grande pièce du rez-de-chaussée. Dans cette pièce, les moustiques y sont plus rares car elle est équipée de l’air conditionnée. Mais la chambre n’a pas de lumière, le soir, certains boxeurs pour retrouver leur affaires sont obligés de s’éclairer avec un briquet. La promiscuité y est grande car les boxeurs dorment presque les uns sur les autres sur de mince matelas posés au sol…

L’entraînement ici est parmi les plus durs de Bangkok. Les combattants commence tôt leur premier footing de la journée, un footing de plus de 15 Km qui peut aller parfois jusqu’à 20 Km. Celui de l’après midi est tout aussi éprouvant, encore 15 Km, et pas question de flancher durant le parcours, un entraîneur suit les boxeurs en moto et les surveille en permanence !

Comme les boxeurs courent beaucoup et sollicitent énormément leurs muscles, après chaque entraînement, ils effectuent une longue séance d’étirement.

Pour l’entraînement de l’après midi, il débute à 14H précise, c’est beaucoup plus tôt que la plupart des camps qui commence souvent vers 15H30 ou 16H00. En effet, les boxeurs du camp combattent souvent au stadium de la TV7, et les combats à la TV7 démarrent à 13H00. C’est pour les habitués à cet horaire de combat que l’entraînement au Thor Chalermchai se fait dès 14H00. En général les boxeurs finissent leur entraînement vers 17H30 voir 18H00. La séance de corps à corps n’est pas extrêmement longue, elle dure environ 35 minutes. Par contre en période de combat la séance aux paos est terrible, elle va durer 30 minutes, sans temps morts, sans une minute de repos !

Ce camp est spécialisé dans les coups de coudes et les genoux, les nakmuays travaillent énormément ces deux techniques aux quotidiens.

Les boxeurs combattent en majorité pour le promoteur Chun Kiatpetch (Propriétaire du stadium TV7) mais ils peuvent combattre parfois aussi pour le promoteur Petchyndee (Promoteur N°1 du Stadium Lumpinee).

Les champions qui ont fait les beaux jours du Thor Chalermchai, il y a déjà dix ans maintenant, sont Sayiamchai Thor Chalermchai (Champion d’Omnoi), Kwanjai Thor Chalermchai (Champion d’Omnoi) et Omsap Thor Chalermchai (Champion d’Omnoi).

Aujourd’hui la star du camp est Superbon Lukjaomaesaiwaree, un grand champion du sud du pays, de Phatthalung, il est au Thor Chalermchai depuis 2008. Superbon a battu des pointures comme Sarawut Lookbanyai, Keaw Fairtex, Phetmankong Phetfergus, Singdam Kiatmuu 9, Champion de Thaïlande en 135 lbs. Actuellement il est N° 1 du Lumpinee et N° 1 en Thaïlande en 140 lbs !

L’autre prodige du camp c’est le jeune Yedgoen Thor Chalermchai qui a été champion du Lumpinee en 105 lbs, c’est un terrible « Muay mat » (fort en poing), il est d’ailleurs Champion Intercontinental WBC en anglaise et va bientôt combattre contre le japonais Kazuto Ioka pour le titre de champion du Monde WBC en boxe anglaise.

Il y a aussi de très bons combattants comme Yodrak Thor Chalermchai qui a été Champion TV7 en 135 lbs, Linglom Thor Chalermchai Champion du Radja en 108 lbs.

Et le redoutable Thuanthong Phumphanmuang (aujourd’hui Songniyom Phumphanmuang) qui était avant dans le camp Lukbanyai, il y a seulement quelques mois qu’il a intégré le Thor Chalermchai. Thuanthong a battu des champions comme Ledsila Chumpaetour, Samranchai 96 Peenang, Yutthajak Kaewsamrit, Orono Wor Phetpoon, et fait match nul contre des champions tels que Phetmankong  Phetfergus et Sittichai Sitsongpeenong. Il a aussi combattu deux fois contre le champion français Cedric Muller avec une victoire et une défaite, défaite où la ceinture de champion du Monde Wako était en jeu !

L’entraîneur principal du camp, Nueapatapi Sitkun, est un ancien champion du camp Kiatpetch qui était avant entraîneur au camp Lukbanyai, le fameux camp ou Dida Diafat a tourné son film « Chookdee ». Nueapatapi a d’ailleurs joué quelques scènes importantes dans Chookdee, notamment un combat contre Dida. Nueapatapi est l’un des meilleurs entraîneurs de Bangkok, il a formé bon nombre de champions comme son propre fils, Jaosarn qui a été Champion TV7 en 127 lbs !

Quand au manager du camp, au look particulier, il s’appelle Paball Lookporkun, c’est un fan de musique country qui est très connu dans le milieu de la boxe thai.

Très peu d’étranger sont venus s’entraîner au Thor Chalermchai, seulement un américain, un français et un coréen ont  fait quelques entraînements ici.

Mais l’étranger qui a séjourné le plus longtemps dans ce camp c’est le français Tony Fiorelli. Il y est resté plus d’un mois et a combattu deux fois avec succès pour le Thor Chalermchai. Les étrangers sont les bienvenus ici, c’est même gratuit pour eux. Ils peuvent être nourris et hébergés, à la thai, mais en revanche ils doivent combattre pour le camp et apporter des bons résultats. Mais attention, les conditions sont plus que rudes au sein du Thor Chalermchai, il faut vraiment un mental de guerrier pour pouvoir s’adapter à la vie quotidienne et à l’entraînement rigoureux de ce camp…