SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

LE STADIUM TV7

LE STADIUM TV7

Special report by Serge TREFEU (2009)

Le stadium TV7 fait parti des quatre plus importants stadium du pays avec celui du Lumpinee, du Radja et du stadium d’Omnoï. Il se classe presque au même niveau du plus côté qu’est le Lumpinee Stadium et au dessus du Radja Stadium et de Omnoi Stadium !

Ouvert depuis de nombreuses années le stadium TV7 appartient au célèbre promoteur Mr Peerapong Theeradejpong (Mister Chun) qui détient 50 % des parts avec l’armée. Ce stadium a pour particularité de ce situé dans les studios de l’une des plus grandes chaines de télévision du pays, la TV7. Les studios de la TV7 se trouvent derrière l’ancien terminal du Bus Nord (Moochit), en face de Chatuchak Park. D’une capacité d’accueil plus petite par rapport au stadium du Lumpinee (6000 places) et du stadium du Radja (5000 places), il peut contenir tout de même près de 3000 personnes. Et chaque dimanche après midi, seul jour d’ouverture, il est toujours plein à craquer. Parce qu’aucun des aficionados du Muay et des parieurs ne veulent rater le gala rituel du dimanche à la TV7. Car en plus d’offrir des combats de hauts niveaux, l’entrée est gratuite !

C’est pour cela qu’un système a été instauré pour attribuer les places sans avoir de bousculade. Dès 11 H du matin une foule importante attend à l’entrée des studios sous un porche à l’ombre du soleil brûlant. Des policiers donnent le signal du départ pour l’ouverture du stadium. Les policiers appellent, chacun leurs tour, les gens pour les mettre en ligne par groupes d’environs vingt personnes. Dans une discipline quasi militaire ces petits groupes, à la queue leu leu, rentrent tranquillement dans le stadium.

Une fois le gros de la foule casé, le reste des gens petit à petit arrivent pour essayer de trouver une place. Le moindre recoin est exploité, le stadium est archi comble, devant le ring les gens sont assis par terre et sur les gradins tout le monde se tient debout. Pour les farangs (étrangers) qui viennent assistés aux matchs en général on les places près du ring du côté des présentateurs télés ou se trouve des chaises. Les boxeurs et les personnalités importantes arrivent la plupart en voiture et se garent au parking juste devant l’entrée du stadium.

Il n’y a pas de vestiaires à la TV7, les boxeurs se préparent à l’extérieur en pleine air. Sous l’œil des badauds, les boxeurs sont massés avec la nammuay (huile chauffante) et leurs bandages préparés avec minuties.

Puis une fois les gants enfilés vérifiés par les officiels, les nakmuays rentrent dans l’arène.

A exactement 13H45 les combats commencent avec six matchs dont le combat principal est le numéro 4. Quatre combats sont retransmis en direct à la télé et vont être vus par dix millions de téléspectateurs. Tout les dimanches c’est un record d’audience qui se reproduit tout le long de l’année avec plus de 50 galas annuel !

L’ambiance est électrique car la foule, plus compacte qu’au Lumpinee et au Radja, s’embrase en même temps que les parieurs qui sont disséminés parmi elle. Ici les combats sont toujours d’une grande intensité avec de belle opposition.

En effet, pour pouvoir boxer à la TV7 il faut posséder un très bon niveau. Les combattants doivent avoir déjà battu au moins une fois un champion du Radja ou du lumpinee et également avoir gagné plusieurs fois d’affilés dans l’un des grands stadium de la capitale. Devenir alors champion de la TV7 est une grande performance. De plus, le meilleur combattant de l’année du stadium TV7 empoche la somme énorme de 2 millions de bahts !

Les étrangers qui ont eux l’opportunité de combattre dans ce stadium réputé sont très rares. Jusqu’à aujourd’hui seulement quatre étrangers dont deux français ont eux cet honneur, le français David Hergault (3 fois), l’australien Soren Monkontong (4 fois), l’espagnol Joseph-Nicolas Garcia Nguere (1 fois) et dernièrement le français Yohan Lidon.

Durant les combats qui s’enchainent sans temps mort, près du ring, il y a souvent des personnalités importantes ainsi que d’anciens grands champions qui assistent à ces fights endiablés. Comme Mr Peerapong Theeradejpong (propriétaire du stadium TV7) lui-même, Samarth Payakaroon ou encore Somrack Kamsing !

Parfois entre les combats, en direct sur la TV7, de futures grosses soirées sont présentés sur le ring. Elles annoncent des combats chocs, des ceintures du Lumpinee ou du Radja remises en jeux. Les champions posent devant les caméras et les photographes. C’est l’entracte promotionnel.

Le stadium TV7 moins connus dans le monde que les célèbres Radja Stadium et Lumpinee Stadium peut néanmoins être aussi classé « Stadium Mythique » du Muay Thai. Et ce à juste titre vu les grands champions qui combattent depuis des années au sein de ce prestigieux stadium…