SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

ORONO POR MUANG UBON (Carrière 1990-2000)

ORONO « SAM O » POR MUANG UBON

Orono de son vrai nom Somkid Deomprakon est né d’une mère Thaïlandaise et d’un père américain. Il a été formé au Muay Thai dans le fameux camp Por Muang Ubon Gym qui comprenait des grands champions comme Nungtrakarn et Nungubon.

L’origine de son nom « Orono » vient de l’ancien champion de boxe vénézuélien, Raphael Orono qui a remporté la ceinture de champion du monde WBC en 115 lbs en 1980. Raphael Orono a perdu pour le championnat du monde WBA en 1985, au stadium du Radja, contre le plus gros puncheur Thaïlandais de l’histoire Khaosaï Galaxy. C’est après avoir vu ce match entre ces deux légendes du noble Art que l’entraîneur du camp Por Muang Ubon a donné le nom de combattant « Orono » à Somkid Deomprakon. Car il trouvait que le champion de boxe anglaise Raphael Orono avait une incroyable ressemblance physique avec le jeune nakmuay Somkid.

Surnommé « Sam O » (3 O), Orono était un combattant au style particulier, un gaucher très difficile à battre. Un encaisseur exceptionnel qui a parfois prit trop de coups durant sa longue carrière professionnelle. A 40 ans, Orono combattait encore. Il a effectué plus de 250 combats.

En octobre 1993, Orono a perdu contre Phetdam Sityodthong pour la ceinture du Lumpinee en 135 lbs. Mais il a ensuite gagné cette ceinture du Lumpinee en 135 lbs en 1994, une ceinture qu’il a défendu trois fois victorieusement notamment contre le légendaire Jongsanan Fairtex, le 28 mars en 1995.

Orono a également remporté une ceinture de champion du monde en 140 lbs contre Sangtiennoi et Nuathoranee. Ainsi qu’une ceinture de champion du Monde en 147 lbs contre le grand champion Français Stéphane Nikiéma à Tokyo en 2000.

Orono a fait beaucoup de combats très durs notamment contre Sakmongkol Sitchuchok, ils se sont rencontrés sept fois, Orono a gagné une fois, Sakmongkol a gagné cinq fois et ils ont fait un match nul. Les deux champions ont reçu en 1998 pour leur affrontement mémorable le trophée de « Match le plus dur de l’année au Lumpinee ».

En 1994, le 24 octobre, au stadium du Radja, après la décision du match entre Orono Por Muang Ubon et Pairoj Wor Wolapon, les parieurs ont déclenché une émeute dans le stadium qui a failli dégénérer. Pairoj Wor Wolapon avait été donné vainqueur aux points à la grande surprise du public. Pour calmer la foule, le responsable officiel a dû annoncer au micro l’annulation du verdict, le résultat fut un match sans vainqueur. Orono et Pairoj se sont retrouvés un an après, le 24 décembre 1995, au stadium du Lumpinee, et Orono a remporté le match par KO. Le match a été élu « Meilleur combat de l’année » par « l’Association des journalistes sportifs de Thaïlande ».

En 1994, Orono a aussi été élu « Meilleur boxeur de l’année » par « l’Association des journalistes sportifs de Thaïlande » (The Sport Writers Association of Thailand).

Orono a vaincu les plus grands champions de son époque comme Jongsanan Fairtex, Pairoj Wor Wolapon (KO), Tuktathong Por Pongsawang, Sangtiennoi Sor Rungroj, Sakmongkol Sitchuchok, Rodtang Wor Thaweekiet, Nuathoranee Wor Thaweekiet, Namkabuan Nong Kee Pahuyuth, Den Muangsurin, Namphon Nong Kee Pahuyuth, Somchaï Sor Nanthana (KO), Dejpitak Sityodtong, Saenchai Kiatworawut, Jaroenthong Kiatbanchong, Suriya Sor Ploenchit, Kompayak Singmanee, Praphayree Sitphraphom, Jirasak Por Pongsawang !

Orono est sans doute l’un des champions Thaïlandais des années 90 qui a rencontré le plus de combattants étrangers.

A 19 ans, en 1993, Orono a battu le légendaire Hollandais Ramon Dekkers à Bangkok. Il a gagné de nouveau contre le Hollandais en 1995.

Orono a affronté des champions tels que Farid Villaume (Défaite), Mickael Lieuwfat (Victoire par KO), Morad Sari (1 victoire, 1 défaite), Soren Eminentair (Défaite), John Wayne Parr (1 victoire par TKO, 1 défaite), Dany Bill (2 Défaites), Stéphane Nikiéma (Victoire), Jean-Charles Skarbowsky (2 défaites dont une par TKO, 1 match nul), Vlad Malko (Victoire par TKO).

Orono est aujourd’hui entraîneur dans le camp 13 Coins Resort à Bangkok.

BY SERGE TRÉFEU