SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

OSMAN YIGIN (Carrière 1990-2000)

OSMAN YIGIN

« LE BARON DES RINGS »

Osman Yigin est un champion multi-boxe au palmarès exceptionnel. Doté d’un punch redoutable et d’une faculté à s’adapter à toutes les boxes, il demeure un phénomène dans l’histoire de la boxe pieds et poings.

Osman Yigin est né le 03 juin 1971, il a grandi à Farciennes en Belgique avec un frère et une sœur. Son père, un vaillant et solide turc, originaire de la province de Konya, était mineur. Dans les années 60, un grand nombre de turcs sont venus travailler en Belgique dans les usines et les mines du pays. A Farciennes, une importante communauté turc est venue s’installer et beaucoup ont travaillé durement dans les nombreuses mines de charbons de la région.

Le jeune Osman Yigin a commencé très tôt les sports de combat. A l’âge de six ans, il a pratiqué le Taï Do (Art martial de self défense). Puis, il a fait du Karaté Kyokushinkai (Karaté au KO) jusqu’à l’âge de onze ans.

Vers 1982, à 12 ans, il s’inscrit au club Black Sheep avec Nicolas D’Adario qui sera son premier entraîneur et ensuite au côté de Christian D’Adario. Les entraîneurs de ce club sont des adeptes du Kick Boxing et de la boxe Thaï, des sports dans lesquels Osman Yigin va faire toute sa carrière. Le club comprenait des champions tels que Raphaël Gillardi (Champion du monde de Kick Boxing), Francis Theys (Champion de Belgique de Kick Boxing et de Full Contact), Pascal Dolimont (Champion d’Europe de Kick Boxing).

Osman a effectué son premier combat en amateur à 12 ans. Il a ensuite enchaîné les combats en amateur jusqu’en 1985 et à fait son premier combat Pro à 14 ans.

A Nanterre, à 15 ans, Osman Yigin a rencontré le redoutable Rachid El Herdmi (Champion du monde de Full Contact, champion d’Europe de boxe Thai), le poulain de Master Kouider Abdelmoumeni. Rachid El Herdmi qui avait le même âge que lui, l’a battu aux points. Les deux boxeurs se sont retrouvés plus tard pour le titre de champion d’Europe de boxe Thaï et Rachid El Herdmi a remporté le match.

Osman Yigin est devenu une véritable machine à combattre durant quinze longues années sur tous les rings d’Europe.

Dans sa catégorie, il a rencontré toutes les pointures des sports pieds et poings.

En Muay Thaï et en Kick Boxing, il a affronté des champions tels que Jaïd Seddak (Titre de champion d’Europe de Kick Boxing), Rachid El Herdmi (Titre de champion d’Europe de boxe Thaï), Gilbert Ballantine, Jean-Charles Skarbowsky (Titre de champion d’Europe de boxe Thaï), Fabrice Allouche, Anukun Sitwaywat, Wannai Pongpila, Samir Gharbi, Patrick Erickson, Abel El Quandili, Noël Van Den Heuvel, Satoshi Kobayashi, Richard Kostuck, Yaucat Guendi, Peter Clay, Yasin Looklongtan, Rolek Kaennorasing, Ait Bassou, Salim Ait Nasser, Salvatore Zappulla.

En Full Contact, Osman Yigin a fait des grands matchs face à Jean Armond Dalomba, Thomas Seiler, Andre Kotsur.

En 1987, aux Halles de Schaerbeek, en Belgique, Osman Yigin a affronté le champion français Jaid Seddak pour un championnat d’Europe WKA de Kick Boxing en – 53,500 Kg. Osman Yigin avait seulement 16 ans et était champion de Belgique en Kick Boxing. Jaid Seddak avait 26 ans et déjà un grand palmarès avec plusieurs titres européens conquis en boxe Thaï et en Kick Boxing. Jaid Seddak a ensuite été plusieurs fois champion du monde de boxe Thaï, de Kick Boxing et de Full Contact.

Le match a été remporté par Jaid Seddak qui a accroché une nouvelle ceinture à sa taille.

En 1990, Osman Yigin a rencontré le multiples champions et roi du Kick Boxing, le français Abel El Quandili pour le titre de champion d’Europe WKA. Yigin Osman s’est incliné aux points.

En 1991, il a fait un grand combat contre le terrible encaisseur Fabrice Allouche (Champion d’Europe de boxe Thai, champion du monde de Kick Boxing). Le match comptait pour le titre de champion d’Europe en boxe Thaï et Fabrice Allouche a gagné le combat. Ils se sont retrouvés trois ans plus tard et Osman Yigin a remporté le match aux points.

Le 27 mai 1995, à Saint-Denis, en banlieue parisienne, Osman Yigin a été défié par l’étoile montante française Jean-Charles Skarbowsky. Le jeune puncheur Jean-Charles Skarbowsky a ravi sa ceinture de champion d’Europe de boxe Thai en – 63 Kg 500 à l’expérimenté champion Belge.

Un mois après, en Suisse, Osman Yigin a fait un dur combat face à la terreur hollandaise Gilbert Ballantine (Champion du monde de boxe Thai et de Kick Boxing) surnommé The Bullterrier qui l’a vaincu par KO Technique.

En 2001, au Japon, Osman Yigin a fait un round hallucinant contre la star japonaise Satoshi Kobayashi (Champion du monde de Muay Thai WPKC et WKA) qui avait battu par KO le puncheur Jean-Charles Skarbowsky quatre mois auparavant. 20 secondes après le début du premier round, Osman Yigin a touché durement le japonais avec un Higch Kick, sonné, compté huit, Satoshi est reparti au combat. Osman s’est jeté sur le japonais et a enchaîné avec des poings et des High Kicks meurtriers sur un Satoshi complètement dépassé. De nouveau à terre, le japonais a été compté une seconde fois. Puis, les deux boxeurs se sont rendus coup pour coup et Satoshi a décoché un foudroyant crochet du droit qui a touché la mâchoire d’Osman Yigin, le champion belge a été électrocuté pour plus du compte…

Osman Yigin a affronté les redoutables champions du Radja des années 90, les thaïlandais Yasin Looklongtan et Rolek Kaennorasing. Yasin (Champion du Radja en – 59 Kg) avait deux têtes de plus que lui et des coups de genoux de folie. Rolek (Deux fois champion du Radja en – 57 Kg), le petit frère du légendaire Robert Kaennorasing, était un grand champion très technique.

Osman Yigin a aussi rencontré les puissants thaïlandais Anukun Sitwaywat (Champion du monde) et Wannaï Pongpilla (Champion du monde).

Osman Yigin a énormément combattu avec des titres de champion du monde et d’Europe en jeu, dans les années 90, il a été notamment champion d’Europe de Kick Boxing en – 59 Kg contre l’allemand Thomas Seiler, champion du monde ISKA de Kick Boxing en – 62 Kg contre le japonais Hisayuki Kanazawa (Victoire par KO), champion du monde WKN de boxe Thaï en – 62 Kg contre le danois Koebke Denis, champion du monde MTBA de boxe Thai en – 63 K 500 contre l’américain Richard Kostuk.

En 2002, il a été champion du monde WKN de boxe thaïlandaise en – 63 Kg 500 contre le biélorusse Andrei Kotsur. Il a aussi battu en 2002 le rugueux champion belge Aït Bassou par arrêt de l’arbitre.

En 2003, champion du monde WKN de boxe thaïlandaise en – 63 Kg 500 contre l’ukrainien Yuri Sharov.

Au total, Osman Yigin a engrangé 16 titres de champion du monde et il a été 28 fois champion d’Europe avec un palmarès de 200 combats pour 172 victoires (106 KO), 26 défaites et 2 matchs nuls, un record !

En 1998, il a fondé son propre club, le OSMAN GYM. Fort de sa grande expérience de combattant, il a transmis son savoir aux jeunes belges qui sont friands de sport de combat.

Il a formé et entraîné des élèves de haut niveaux comme Laurent Periquet (Vice champion du Monde WKN, champion d’Europe WKN, champion de Belgique), Omar Benmadi (Champion d’Europe WKN), Iman Elmouktari (Champion de Belgique), Pierre Peti (Champion du monde junior WKN), Gaetano Pirrello (Champion d’Europe K1), Allan Gozdzicki (Champion d’Europe WKN), Ougo Huet (Champion d’Europe WKN), Livio D’Angelo (Champion du monde WKN), Giuseppe Panepinto (Champion d’Europe WKN), Lello Perego (Champion d’Europe WKN), Tarik Mahillon (Champion de Belgique), Yacine Mahillon (Champion de Belgique), Ashley Gilson (Championne Internationale WKN).

Osman Yigin est également devenu, aujourd’hui, le responsable en Europe de la fédération WKN (World Kick Boxing Network), une fédération professionnelle présente depuis 30 ans sur les cinq continents de la planète avec des grands champions en Kick Boxing et en Boxe Thai.

By Serge TRÉFEU