SIAM FIGHT MAG

Le magazine du Muay Thai et de la Boxe Thai, vous trouverez tout sur le Muay Thai.

SEKSAN OR KWANMUANG (Carrière 2010-2020)

SEKSAN OR KWANMUANG

« ROBOCOP »

Seksan de son vrai nom Wasan Islam est né le 20 janvier 1989 dans la ville de Phrom Khiri dans la province de Nakhon Si Thammarat, une région du sud de la Thaïlande.

Wasan Islam est le deuxième enfant de la famille Islam qui compte sept enfants, cinq garçons et deux filles.

Wasan était un enfant très timide et réservé. A l’école, il ne se battait jamais et se faisait régulièrement bousculer par ses camarades d’écoles. Le jeune Wasan rentrait souvent à la maison en pleure. Son père, qui a pratiqué la boxe, a décidé d’initié sa progéniture au Muay Thai pour l’endurcir.

A l’âge de neuf ans, Wasan a commencé la boxe dans un petit camp près de chez lui, le Ood Monthapanich Gym. Un camp qui était réputé pour sa formation rigoureuse. Wasan a pris le nom de combattant de Seksan Ood Monthapanich.

Seksan a fait son premier combat à dix ans, il est rapidement devenu un redoutable petit guerrier des rings. L’enfant qui était victime d’intimidation à l’école n’a plus jamais été harcelé…

Seksan s’est fait un nom dans les provinces du sud, une réputation qui lui a permis d’intégrer très jeune le fameux camp Sor Sommai à Bangkok. Son grand frère et son petit frère, qui étaient aussi des bons combattants, ont rejoint Seksan au Sor Sommai Gym. Son grand frère portait le nom de combattant de Denwathot Sor Sommai et son petit frère se nommait Kunponoy Sor Sommai.

Le camp Sor Sommai appartient à l’un des plus gros promoteurs du stadium du Radja, Mr. Sommai Sakulmetta. Il a créé ce camp au début des années 2000. Mr. Sakulmetta est un promoteur influant dans le circuit du Radjadamnoen, il organise souvent des grosses soirées au stadium du Radja.

Beaucoup de grands champions ont représenté ce prestigieux camp tels que Lomtalai Sor Sommai (Champion du Lumpinee en 108 lbs), Trakunpet Sor Sommai (Champion du Radja en 112 lbs), Rungrath Thor Pithakonlakarn (Champion du Radja en 108 lbs, champion TV7 en 118 lbs), Denkiri Sor Sommai (Champion du Lumpinee en 122 lbs, champion TV7 en 126 lbs), Phettaksin Sor Sommai (Champion du Radja en 126 lbs), Phetbankek Sor Sommai (Champion du Radja en 118 lbs), Sakmongkol Or Kwanmuang (Champion du Radja en 135 lbs), Phet Utong Or Kwanmuang (Champion du Radja en 135 lbs, Meilleur boxeur de l’année 2016) !

Seksan a adopté le nom de combattant de « Seksan Or Kwanmuang ». Kwanmuang est le nom de lassocié de M. Sommai Sakulmetta, le Lieutenant-général de police Asawin Kwanmuang, un important fonctionnaire policier de Bangkok.

Seksan a fait toute sa carrière pour le camp Sor Sommai Gym.

Seksan (Parfois prononcé Seksun) est devenu l’un des plus terribles Muay Bouk (Combattant qui avance) de sa génération. Cet extraordinaire encaisseur est un guerrier qui ne recule jamais, tel un robot, il avance sur ses adversaires pour les détruire avec ses frappes puissantes. Les fans de Muay Thai l’ont surnommé « Kon Mayom Kon » (Celui qui ne refuse personne). Son autre surnom de combattant qui lui va à merveille est « Robocop » !

Seksan a remporté sa première ceinture d’un grand stadium à l’âge de 21 ans. En 2010, au stadium TV7, il a battu Metawee Wor Sungprapai pour la ceinture TV7 en 122 lbs.

Deux ans après, en Chine, Seksan a conquis le titre de champion du monde « Muay Thai Warriors » en 135 lbs. Il a mis KO le rugueux combattant hollandais, Sergio Wielzen (Champion du monde It’s Show Time). Une ceinture qu’il a défendu deux fois avec succès contre le teigneux irlandais Stephen Meleady (Victoire par KO au 4 ème round) et contre le chinois Kuan Shunping (Victoire par KO au 1er round).

Le 5 novembre 2017, en Chine, Seksan a participé au fameux tournoi Kunlun Fight, un tournoi en – de 61 Kg 500 qu’il a remporté aisément.

La même année, le 21 décembre 2017, au stadium du Radja, Seksan a rencontré le grand champion Panpayak Sitchefboontham (Champion du Radja, champion du monde WBC). Panpayak était champion du monde WBC en titre. Les deux champions se sont affrontés pour le titre de champion du monde IBF en 135 lbs (- 61 Kg 200). Seksan a remporté le match et conquis une nouvelle ceinture.

Seksan et Panpayak se sont retrouvés deux mois après pour le titre WBC détenu par Panpayak. Après un combat acharné, Panpayak a conservé sa ceinture. Le mois suivant, ils ont effectué la belle au stadium du Radja. Seksan a gagné aux points.

Le 15 novembre 2018, les deux combattants ont fait un quatrième affrontement avec le titre du stadium du Radja en 135 lbs en jeu. Seksan a battu de nouveau Panpayak et accroché à sa taille la ceinture du Radja en 135 lbs !

Le 28 avril 2018, Seksan est devenu champion du monde WBC en 140 lbs (- 63 Kg 500). Kon Mayom Kon a été défié par le puncheur Rodlek P.K. Saenchai (Champion TV7, champion du monde WPMF). Rodlek a battu par KO des champions comme Pornsanae Sitmonchai, Sirimongkol PK.Saenchai, Nuenglanlek Jitmuangnon. Seksan a vaincu Rodlek et gagné son troisième titre de champion du monde !

Le 29 mai 2019, Seksan a défendu brillamment son titre du Radja face au technique Kaonar P.K. Saenchai (Champion du Lumpinee).

Le 5 mars 2020, Seksan a conquis une deuxième fois le titre du Radja en 135 lbs. Robocop a battu par KO son plus redoutable adversaire Thanonchai Thanakorngym.

Quatre mois après, le 18 juillet 2020, Seksan a remporté une nouvelle ceinture importante, de nouveau face à Thanonchai Thanakorngym. Seksan s’est emparé du titre du stadium d’Omnoi en 140 lbs !

Seksan et Thanonchai ont fait sept duels épiques, sept batailles sanglantes, avec trois victoires pour Seksan, trois victoires pour Thanonchai et un match nul. Leur dernier combat s’est fait le 26 novembre 2021 avec la victoire de Thanonchai.

Seksan a fait beaucoup de combats très durs depuis le début de sa carrière, il a souvent été marqué physiquement durant ses matchs. Car c’est un boxeur qui se donne sans compter sur le ring. Les parieurs l’adorent parce qu’avec ce combattant féroce, il y a souvent des retournements de situation lors de ses matchs intensifs.

Ce taureau des rings a déjà effectué des terribles batailles qui ont marqué les esprits du public des stadiums de Bangkok, notamment ses affrontements contre Kaimookhao Chuwattana et Pakorn Sakyotin.

En 2011, en septembre, en combat main event, au stadium du Radja, Seksan a battu le champion du Radja Kaimookhao Chuwattana par KO après un combat mémorable qui a été élu « Meilleur combat de l’année au Radja » !

Son combat en mai 2014 face au redoutable Pakorn (Champion du Lumpinee, Champion du Radja, Champion de Thaïlande, Champion du Monde WMC, « Meilleur boxeur de l’année 2013 ») a été l’un des matchs les plus violents de l’année, un match sanglant qui a fait lever la foule du stadium du Lumpinee !

Les deux frappeurs Seksan et Pakorn se sont affrontés deux fois avec deux matchs époustouflants, Seksan a gagné le premier combat et Pakorn a remporté le match revanche.

Seksan a aussi déjà battu deux fois le solide Thongchai Sitthongsak (Thongchai Sitsongpeenong, Champion du Lumpinee), après ses deux affrontements contre Seksan, Thongchai a déclaré que Seksan a été son plus dur adversaire qu’il a rencontré dans sa carrière…

« Robocop » a également battu par KO la star Penaik Sitnumnoi (Champion du Lumpinee, Champion TV7, Champion d’Omnoi, Champion de Thaïlande, Champion du Monde WPMF, Meilleur Boxeur de l’année 2011), et aux points le jeune prodige Yodvicha Por Boonsit (Champion du Lumpinee, Champion de Thaïlande, Champion d’Omnoi, Meilleur combattant de l’année 2012), le talentueux Kongsak Sitboonmee (Champion du Lumpinee, Champion de Thaïlande, Champion du Monde WMC, Meilleur Boxeur de l’année 2010), aussi Phetmorakot Wor Sangprapai (Champion du Lumpinee en 130 lbs), Muangthai P.K. Saenchai (Champion du Lumpinee, champion TV7), Yodlekpet Or Pitisak (Champion du Lumpinee, champion du Radja), Superbank Mor Ratanabandit (Champion du Lumpinee, champion du Radja, Meilleur boxeur de l’année 2014) !

Seksan totalise 236 combats pour 188 victoires, 42 défaites et 6 matchs nuls.

En 2015, Seksan a été élu « Meilleur boxeur de l’année » par l’Autorité sportive de Thaïlande (The Sports Authority of Thailand).

Ce combattant sensationnel a également reçu quatre fois le trophée de « Meilleur match de l’année au stadium du Radja » en 2011 contre Kaimookhao Chuwattana, en 2012 contre Singtongnoi Por Telakun, en 2015 contre Thanonchai Thanakorngym et en 2019 contre Rodtang Jitmuangnon !

BY SERGE TRÉFEU